Bienvenue sur Ssb-fan 2 !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Compétition Mario Kart : La suite des épisodes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Lucario



Messages : 80
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Jeu 31 Mar - 8:52

Bonjour à ce nouveau forum,

Je vais tenter de poursuivre où j'étais rendu dans cette fic, à l'épisode 92. Je tiens à avertir mon public que certaines scène de cette épisode ne conviendrait pas à un certain public. J'ai fait de mon possible pour couper des parties contradictoires. La fin de ce chapitre risque de vous en prendre un coup.

Épisode 92 : Course 20 : Les nébuleuses amoureuses

Avant de détailler l'empleur de cette course, faisons un petit résumé des derniers épisodes.

Team et Bowser ont bien failli passé près de la mort sans l'intervention soudaine de Domi qui supçonnait une possibilité d'un empoisonnement sur les pommes dorées. C'est pourquoi elle demandait des pommes de rechange aux dieux célestes. On pensait les avoir perdu pour de bon en perdant connaissance et leur pould qui ne répondait plus. Par ailleurs, deux morts s'ajoutaient à la liste : Il s'agissait de Krystal, la rapace, et Pit, le petit nob. Des funérailles ont eu lieu en l'honneur de leur courage face à nos ennemis sadiques et sans pitié. Évidemment, des insinifiants comme Parakarry et Yoshi s'amusèrent avec les tombeaux pour une raison inexplicable.

Nous nous téléportons ensuite sur un île appelé : L'île des femmes, inspiré de One Piece dans les épisodes 400. La chef de tribu était à éviter vu qu'elle avait le pouvoir de transformer n'importe qui en statue si on la regarde droit dans les yeux. Cependant, il ne faut surtout pas toucher derrière son dos. C'est la mort automatique. Damien, l'homme bizarre venant d'un monde extérieur, se compromet en se faisant arrêter pour excès de vitesse et se trouvant en prison pour la cause. Il n'aurait dû jamais être arrogant envers elle. Pendant ce temps, Bowser Jr. se la coulait douce en se faisant servir le gros repas par les femmes du quatier du village des femmes. À la fin de la course, le véhicule de Rouge fut trucqué pour ne pas que Team la dépasse pour obtenir l'écart de 20 points qui signirait la fin du monde. Tous participants voyaient la mort approchée avec peur et nervrosité. Par un miracle extrêmiste, Team passa comme par magie devant Rouge sans savoir où il avait bien pu atterir vu qu'il avait disparu avant qu'il semblait être un échange entre deux joueurs. Comme d'habitude, Birdo tomba la première sur la connaissance trop fragile. Ce n'était que temporaire.

Quand les caméras repèrerent Team, ce dernier se trouva nu sur un toit d'une grosse hutte en paille. Junior qui n'appreciait pas qu'il gâche tout son plaisir n'eut le choix de faire diversion pour qu'il fuit la horde de filles par la même occassion de sauver damien des griffes d'une disipline de fer. Au même moment, Parakarry apparut sur la plage où tous les concurrents se rejoinèrent en riant d'eux du vrai catome qui cause des ennuis énormes à Team et Junior. Il prit à peine une minute à discuter qu'il fuit avant même que Birdo prenne l'assault contre lui.

Ensuite, ce fut une chamboulade dans les îles nébuleuses où des femmes uniquement du même sexe se dressaient en frayeur devant nous. Sans explication logique, une air mystérieuse transforme les gens pour qu'ils deviennent les plus positifs que possible. Si nous nous montrons négative comme c'est le cas fréquent de Rouge et Lucario, nos deux pires menteurs, on devient aussi docile qu'un agneau par risque de devenir cinglé. Birdo et ses amis devront se montrer fort pour ne pas tomber dans les pièges qu'ils les attendent en ignorant tout de cette endroit céleste du ciel. C'est ce que nous allons découvrir à l'instant même.

Avant tout, faisons le bilan de la course 19 sur l'île des femmes inspirée de One Piece :

1: Team 15:59:990---20 pts
2: Rouge 15:59:991---15+10 = 25 pts
3: Le Maléfique 16:07:134---21+10 = 31 pts
4: Domi 16:13:233---8 pts
5: Birdo 16:14:221---6 pts
5: Toady 16:15:039---5 pts
7: Yoshi 16:15:539---4+6 = 10 pts
8: Amy 16:15:978---3 pts
9: Peach 16:17:011---2+20 = 22 pts
10: Pikachu87--16:17:820---1+2 = 3 pts
11: Parakarry---16:26:771
12: Pichu2---16:45:810
13: Pichu 16:46:344
14: Boo 16:46:832
15: Kit Fisto 16:49:090
16: Shadow 16:54:000
17: Vanessa 16:56:200
18: Akatsuki 24:32:434---5 pts
19: Kirby 24:40:536
20: Zelda 25:01:307
21: Sacha 26:33:966---10 pts
22: Knuckles 28:34:971
23: Brada (s'est perdu en chemin)
24: Lucario (Abandon)
25: Bidule (Éliminé inextrêmiste par Birdo)---6 pts
26: Luffy (a subi le même sort que Miaouss)---6 pts
27: Miaouss (se fait piger par un tableau en plein milieu de la route)---2 pts
28: Jessie (Éliminée la dernière par Yoshi)
29: James (S'est fait carnardé tout le long des marécage)
30: Pikachu (Éliminé de la même façon que Tails)
31: Deidara (Éliminé par le même clochard que Tails)
32: Tails (Éliminé par un toto)
33: Boshi (se désèche à tous les 5 minutes)
34: Damien (Se fait jeter en prison pour excès de vitesse)---8 pts
35: Bowser Jr. (Éliminé par Vanessa)---9 pts
36: Bowser (S'est perdu dans la jungle, mais s'est reperé quand la course avait terminé)---35 pts
37: King Dedede (s'est perdu dans la jungle)
38: Samus (péril dans des sables mouvants grisés, mais réussie à s'en sortir grâce à son grappin)
39: Sonic (véhicule pris dans la boue et explosion du son kart par la suite)
40: Mario (a été transformé en statue par la capitaine de l'île)
41: Méta-Knight (en observation)

Classement final :

1- Bowser 35 pts
2- Le Maléfique 31 pts
3- Rouge 25 pts (+1)
4- Peach 22 pts (-1)
5- Team 20 pts (N)
6- Yoshi 10 pts (+3)
6-Sacha 10 pts (-2)
8-Bowser Jr. 9 pts (-2)
9-Damien 8 pts (-2)
9-Domi 8 pts (N)
11-Birdo 6 pts (N)
11-Luffy 6 pts (-2)
11-Bidule 6 pts (-2)
14-Akatsuki 5 pts (-2)
14-Toady 5 pts (N)
16-Amy 3 pts (N)
16-Pikachu87---3 pts (-3)
18-Miaouss 2 pts (-5)

Classement général :

1-Team_Yoshi 157 pts
2-Rouge 127 pts
3-Parakarry 95 pts
4-Tails 71 pts
5-Peach 61 pts
6-Birdo 58 pts (+1)
7-Bowser Jr. 57 pts (-1)
8-Le Maléfique 55 pts
9-Toady 49 pts
10-Pichu 44 pts
11-Akatuski 43 pts
12-Bowser 38 pts
13-Knuckles 36 pts
14-Boo 33 pts
15-Sonic 31 pts
15-Luffy 31 pts
17-Samus 29 pts
17-Pichu 2: 29 pts
19-Deidara 24 pts
20-Kit Fisto 21 pts
20-Vanessa 21 pts
20-Yoshi 21 pts (+2)
24-Zelda 12 pts
25-Sacha 10 pts
25-Amy 10 pts (+4)
27-Damien 8 pts
27-Boshi 8 pts
27-Shadow 8 pts
27-Domi 8 pts
31-Bidule 6 pts
32-Pikachu87---3 pts
33-Miaouss 2 pts
Le reste-0

Ceux des nouveaux morts : Krystal 29 pts; Pit 6 pts

Par une victoire incompréhensible, Team finit par réduire l'écart de seulement 10 points pour un écart de 20 et + contre Rouge. Birdo commenca enfin à démontrer un peu de conviction dans son intelligence. Toady, ça reste Toady. Par sa détermination pour une chance d'une coupe pour le niveau 5, Amy réussit quand même à se repointer le nez dans le pointage en montant de 4 positions dans le classement général. En défénitive, la personne donnant le ton à sa venue était nul autre que Domi et sa beauté divine. C'était tout simple juste et suffissante. Rien ni personne ne peut l'arrêter même si on essaye de la détabliser. Aucun humain de ce monde lui teindra à la cheville. Elle fut trop fort dans n'importe quel aspect du jeu. Qui trouvera son point faible?

Course 20 : Les nébuleuses amoureuses

Inspirée de One Piece, dans les cieux (entre les épisodes 150 et 193), les nébuleuses orageuses sur Super Mario Galaxy 2 (niveau 6-1) et un néant blanc, les nébuleuses amoureuses vous feront rêver de toutes les couleurs avec la composition d'un gaz mystérieux dont Fisto n'était pas capable de l'identifier. Celui-ci émet un signe d'alerte au cerveau pour te rendre aussi docile qu'un agneau si vous vous montrer sauvage ou négatif envers la nature. Heureusement, l'effet de l'air n'était que temporaire. Par contre, plus vous ressentez un besoin urgent de vous débattre, plus vos chances de rester vous même sont minces. Une vraie partie de ping pong quoi. Ça vient et ça repart. Autre chose, ne jamais dire non quand il s'agit d'une conversation serieuse avec une fille. Vous allez vous en mordre les doigts. Les personnes les plus subceptibles de se faire prendre en défaut sont : les racismes, les pleignards, les préjudices et les pessismistes. En outre, soient les optimistes, les fonceurs et ceux qui aiment jouer à n'importe quoi seront les plus tenaces face aux obstacles qui attendent nos concurrents encore dans la course.

Pour clairifier le tout, cette île néanbuleuse se compose de 4 paliers différents :

-Un des Es******* où sont présentement nos amis;
-Un autre avec des gaïs;
-Un autre avec les sexes opposés (au moins un répit);
-Un secteur où le viol ne dérange personne (de quoi sauter au plafond).

Que peut-il arriver de pire? Je pense rien du tout, mise à part les planètes en danger. En tout cas, ce n'était de guères repos en plus de l'air mystérieuse qui drogue tous les participants.

Enfin pour finir, nous marchons sur des nuages niloninbus, masse d'air chaud et d'air froid qui ont durcies comme de la pierre. Aucune chance de tomber du haut du ciel. Par ailleurs, un éclair peu percer ces nuages dans le néant blanc absolu. Alors, éviter toutes attaques ennuyeuses qui peuvent causer des dommages sérieuses à cette tranquillité d'esprit.

Le symbole pour représenter cette course ressemblait au signe d'un mâle grec avec un genre de fourche qui traversait son corps. Un peu comme celui de Pit sur Super Smash Brawl.

Le parcours durait quatre tours.

Positions de départ :

1-Méta-Knight
2-Sonic
3-Samus
4-King Dedede
5-Bowser
6-Bowser Jr. (à côté de son père pour la première fois dans la compétition)
7-Damien (n'est pas garantie d'être encore en vie)
8-Boshi (Ça m'étonnerait qu'il réussit à faire la moitié du chemin)
9-Tails (Heureux de ne plus voir Yoshi)
10-Deidara (C'est qui lui?)
11-Pikachu (a été secourru par Pikachu87, mais quand même éliminé plutôt dans la dernière course)
12-James (va sûrement avoir des surprises)
13-Jessie
14-Miaouss (Bonne chance le matou!)
15-Brada (panique générale amorcée)
16-Knuckles
17-Sacha
18-Zelda
19-Kirby
20-Akatsuki (L'horreur derrière lui)
21-Vanessa (Qu'est-ce qu'elle mijote aujourd'hui?)
22-Shadow (Qu'est-ce que l'avenir lui réserve?)
23-Kit Fisto
24-Boo
25-Pichu (semble être réveillé)
26-Pikachu87 (fait des jaloux)
27-Peach
28-Toady
29-Birdo
30-Domi
31-Team

Les absents : Mario, Parakarry et Luffy
Influencés par l'air harmonieuse de l'île : Rouge, Lucario, Amy, Pichu 2, Le Maléfique et Bidule.
Qui est en train de se faire tabasser : Yoshi

Déjà 10 courrents mis hors course au départ. Une grande première! Surtout que ça fait le bonheur de chacun ou enfin presque. Première des choses, Rouge n'était pas de l'alignement pour la compétition. Sucondo, nos ennemis jurés sont en grosse conversation entre l'homme et sa vérilité. *Third*, Parakarry se retira complétement de la compétition pour faire on ne sait quoi. Par ailleurs, Luffy avait rejoint le groupe de batailleurs sur le ring pour tabasser lui aussi Yoshi comme un con. En définitive, Domi s'enlevait un poids d'un terrible martyre pour un temps temporaire. Hormis, Mario était toujours en statue de pierre sur l'île précédente.

Birdo semblait plutôt excité d'amorcer cette course avec impatience pour une fois. Je pense bien que ça l'enviait de ne pas voir ces deux sadiques dans le coin pour l'instant.

Tous furent déconcertés à celle qui donnait le coup du départ sauf les indiscrets comme Toady et Bowser.

?!! : À la balle!

Confusion sur toutes la ligne sauf pour Toady, Damien, Domi, Pikachu87 et Shadow qui partaient sans même dire au revoir.

Sonic : Eh! Espèce de tricheurs!

Méta-Knight : Vous allez voir de quel bois je me chauffe.

Bowser Jr. : C'est de la triche. Vous allez le regretter.

Birdo : RAPPELEZ-VOUS QU'ON JOUE POUR LE PLAISIR!!!

Les deux derniers à partir étaient Team et Brada qui tombaient dans la lune; Un bref instant pour Team, mais 15 secondes de plus pour Brada. Ce retardement a dû leur coûté environ 10 secondes des premiers sortis.

Après 45 secondes, Toady et Damien n'eurent s'empêché de manifester un dégoût envers la zone B de l'île céléste disparu.

Toady : Regardez-moi ces homosexuels. C'est dégueux! ^^"

Damien : Vous êtes que des vlorus (fifs). *Tink!* *HHHeeeeeeeeiiiiiiiiiiiinnnnnnnnnnn!!!* Je vais m'intéresser un peu plus à leur culture.

*Voilà pourquoi qu'un anti-sociable rétorque des paroles sordides et déplaisante.*

Domi déconcerté : Vous semblez avoir de l'intérêt seulement pour les ***** et le sexe opposé.

Toady n'avait pas l'intention de répondre à l'appel puisque ça l'attaquait à un plus haut point. Une chance que ce n'était pas Pichu. Lui, il n'acceptera pas ce commentaire déplacé.

Shadow au loin : Un de moins. Wouuuuuuuuuu!!! Oh!

*Twister!!!*

Accidentellement, Knuckles accrochait Shadow sans l'avoir vu. D'après moi, l'opération maquillage pour Knuckles s'était compromis en vue de la concentration sur la route au-lieu de se distraire pendant une course. C'est Malheureux que l'hérison noir n'ayant pas prévu le coup, car Bowser Jr. arrivait à toute vitesse avec une étoile qui le fit virvolté dans les airs. Tails avait fallu qu'il freine et donne un coup sur son volant pour l'esquiver. Ça prouve que certains veulent absolument garder le contrôle du match et dédicer eux-même du jugement de chaque adversaire.

Knuckles : Désolé!

Shadow : Il pourrait au moins faire attention. J'ai falli me faire mal à mon poignet. *Concertation en se retournant de dois.* NNNNNOOOOOOONNNNN! Je suis inoncent!!!

*Pow*

Bowser Jr. avec des lunette still playboy : Wow! Je pète la forme aujourd'hui. *Révelation en mettant ses lunettes spéciales : Projection à distance.* J'ignorais atteindre un cougard. C'était magnifique!

Qui aurait pensé à un petit bricoleur du lundi?

Tails : Saleté D'hépi! Je vais le frapper ce battard.

*Pikachu87 se trouvait subitement derrière Tails après avoir été atteint par 3 projectiles différents de la part du broyard insurportable.*

Pikachu87 : Tes intentions compulsives doit être contrôler Tails. Garde le cap vers l'Est.

Tails : Qu'est-ce que tu radotes là? Il mérite une sanction.

Pikachu87 : Reste calme et reposé. Évite d'être violent!

Tails : Pourquoi? Je deviens drogué? Ça n'arrivera pas.

Pikachu87 : Justement. C'est ce que je crains le plus si nous ne restons pas le plus positif que possible.

Tails : Ben! Ouais. Un batailleur comme moi ne se fera jamais battre par personne même par un hyrdogène stupide. Snniiiiiiifffffffff!

Pikachu87 : C'est un vrai têtu ce type.

Tails : Niiiiiiiaaaaaaaaarrrrrrrkkkkkkkkkkkk!!!

Pikachu87 paniquait : Que prépare-t-il? Il ne va tout même pas... Ouf! C'est raté de peu.

Coquille verte béant en plein milieu de la route des autres courseurs. Ça passait tout juste à côté de Shadow.

Pikachu au loin en 8e position : AAAAAAHHHHHHHHHH!!! JE NE VEUX PAS MOURRIR!!!

*SSSccccccrrrrccchhhhh!*

Le niveau 5 n'était sûrement pas ses meilleurs chances de réussite. Il se retrouvait toujours en eau trouble.

En poursuivant sa route, la prochaine mire fut Deidara qui tenta de faire exploser la coquille verte géante avec une carabine M-22. Vraiment pas faible. La balle perçait seulement à peine et à son tour d'être écrasé par un bulldozer. Encore 2 chiens qui tombent dans leur trou.

Team commença vraiment en arracher pour doubler de vitesse Vanessa qui le traîna sur le bord du rouleau tandis qu'akatsuki prend le large pour les 11 premières positions. Le pire, c'est que sa blonde n'était pas avec lui pour se débarasser de l'accro aux stéroïdes. Question de lui donner une colle de 4 heures de détention intensive. Personne n'avait encore remarqué la présence de Birdo dans les 10 premières places après une remontée spectaculaire sans difficulté pour elle. D'aillleurs, Sonic n'aidait pas beaucoup pour sa cause. Toujours sur la défensive.

Team : Rah! As-tu fini de causer le trouble à tout le monde?

Vanessa : Je veux que tu crèves, trahisseur.

Team : What? Je te déteste toujours.

Vanessa : Tu m'aimeras pour toujours. Tu m'appartiens.

Team : No way!

Vanessa : Tu dois parler de mon langage.

Team : Rien à foutre avec ton langage. C'est la mienne. Niant!

Vanessa en tentant de le charmer : C'est moi qui avait créé cette loi dans tout l'univers.

Team : Ben! Ouais. Tu l'as volé si je comprends bien.

Sonic très près des oreilles de Team : AAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHH!!! Je vais pêter un câble. Je vais me suicider.

Team : Ne crie pas si fort. Ça brise les tympans.

Sonic : As-tu vu ce monde répuniant et dégradant?

Team : Sonic! Garde ton sang froid. Veux-tu devenir droguer comme les autres?

Sonic : Je n'ai jamais rien vu d'immoral. Une société sans discrétion. C'est abérant. Totalement absurde.

Boo en passant par-là : Est-ce que tu t'es vu dernièrement? Tu es un calvers. Tu le sais ça? Mais, non. Je plaisantais, c'est tout. BBrrrrrrrrr!!! Putain d'île merdique!! Je vouais dire : Quelle île fantastisque! ^^

Sonic : Je te le jures, mon ami. Je vais revirer fou si ça continue.

Team vraiment pas à l'écoute : Repose toi et prend une pause.

Sonic : Comment veux-tu que je reste calme? Je ne peux pas croire à une île totalement grostesque où on ne peut même pas placer une négation dans notre phrase sans que ça rapporte du malheur pour nous. Est-ce que tu le comprends?

Team : Il faut jouer le jeu.

Sonic : Jouer le jeu! Tu aimes nous entraîner dans des challenges monstres pratiquement inaccessible.

*On dirait que ça amuse la mélodie de l'île de l'entendre se plaindre en même temps de jouer de la comédie. Cependant, l'hérisson bleu demeure sincère à un tel point que ça le rend hors de lui même.*

Team : C'est à toi de rester chez toi.

Sonic : Et laisser le sort de l'univers entre les mains d'un extraterrestre sans scrupule et sans pitié? Pas question! Je suis Sonic, l'hérisson bleu sans peur et sans reproche.

Team : Ha! Tu me feras toujours avec ce discours endormant. C'est un bon discours en faites. Dah! J'avais oublié.

Sonic : Ha! Ne dis pas que je n'ai pas raison de penser celà. D'accord?

Team : Si tu pouvais m'aider au-lieu de jacasser tout le temps, ça me rendrait un énorme service.

Sonic : Les femmes, j'y touche pas. Away! Raconte-moi ton plan d'action.

Team : Heureux de te l'entendre dire.

À une minute trente-quatre et 6 dixièmes de secondes, l'excution du plan de Team contre Vanessa fut amorcé d'une drôle de façon. Pour commencer, avec un triple banane, Sonic en lança une par avant qui atteint le vide, la seconde dans le champ, la troisième tout juste devant Vanessa qui perdit sa coquille verte. En roulant trop vite, Sonic n'eut le temps nécessaire pour esquiver l'arme de la statue. Il la reçoit en pleine poire. Team passa devant son partenaire.

*SScccccraccch!*

Sonic : No way!

Team : Rah! Toujours aussi maladroit comme d'habitude. Tu vas le regretter.

Vanessa : RRRRRRRRRrrrr!!! Vient m'attrapper si tu l'oses.

*Triple coquilles rouges à l'abordage. Le premier, bouclier. Le deuxième, le même résultat. La dernière, attrappe un morceau de de liane enfoui dans le sol.*

Team : Maudit boulcier à *****!

Vanessa grimaçait : Niark! Niark! Tu n'es qu'un idiot et moi la renne des cieux.

Team : HHuuuurrrrrrmmpppppppp!!!

Dans la zone D, zone de viols gratuite sans punition, Birdo eut le présentiment d'impuissance si jamais quelqu'un de malintensionné comptait l'agresser à nouveau. Ça l'attristait de voir une telle scène se dérouler devant elle.

Birdo : Ah! C'est terrifiant! M'imaginer de un tel environnement, ça serait trop... Mais trop... cruel. Comment peut-on vivre ainsi?

Elle était sous le choc et très désemparée. Ça l'affectait horriblement fort qu'elle resta figé sur place. Heureusement que Méta-Knight n'était pas loin pour ressentir ce qui se passait derrière lui. Lui-même présentit un doute envers n'importe qui.

Méta-Knight scruptant une obscurité par derrière : J'ai comme un mauvais présentiment.

*Boum!*

Une explosion survient dans un décor hors du commun droit devant le personnage principal.

Birdo : Non! Que vient-il se passer? Pourquoi il y a-t-il eu une explosion? QQooouuuuiiicckkkkk!!!

À travers les flammes, un homme au muscle de fer s'avançait tranquille vers elle en trainant une hache derrière lui. Il avait l'air très menaçant.

*SShhiicckk! Fouuuuuttt!!*

Birdo reavala sa salive : Gump!

Le géant aux grosses jambes et gros bras gonflés au quart de tour s'avançait tranquillement vers le groin en lançant son arme par derrière. Il était extrêment laid avec du long poils sur le torse et des dents cariées comme le Nérvada. C'était horrifiant. Son regard futil impréniait la terreur dans tout le coin du globe.

! : Que vois-je ma parole? *Met un pied sur la portière.* D'où venez-vous? C'est rare de voir une créature divine de votre espèce par-ci.

Méta-Knight au loin pour ne pas se faire remarquer toujours en train de suivre la scène du coin de l'oeil gauche : Je sens que ça va mal se terminer.

Birdo : HHHeeeeeeennnnn! *Dans son esprit...* Qu'est-ce que je fais, qu'est-ce que je fais? C'est homme est trop ignoble à mon goût.

Tremblée jusqu'au os. Elle fut incapable de bouger tellement que la terreur se tient devant elle.

! : Je comprends très bien pourquoi tu restes ainsi sans rien dire. Les femmes sont tous gênés de nos jours. Elles s'évanouissent sur mes pieds.

Birdo dans son esprit : Il m'a l'air vieux ce gars.

! : Sens-tu la chaleur sur mon doigt?

Méta-Knight : C'est un pédo ce type.

Le doigt parcourait tout le long du corps de Birdo jusqu'à atteindre sa jambe.

Birdo : Ce n'est pas vrai. C'est un... C'est un...

! : Alors, tu apprécies?

Birdo : Comment regarder ailleurs?

Méta-Knight : La poise! Je dois faire quelque chose.

! : Je suis sûr que oui. Tasse-toi en arrière de la banquette pour qu'on puisse faire connaissance.

Birdo toujours dans ses pensées : Je suis perdue et Team qui n'est pas là. Je suis faite comme un rat.

Méta-Knight : Comment ose-t-il s'enprendre à une fille inoncente?

L'homme de fer comptait de toutes de repousser Birdo sur le côté passager pour se mettre en action. C'était certain que Méta-Knight n'allait passer inaperçu encore plus longtemps. Le débat semblait en la faveur de l'espèce d'homo-sapien sapien qui veut absolument passer à l'acte immédiatement et d'en finir avec elle par la suite. Birdo ne souhait pas de voir la suite.

! : Tu es coriace ma jolie, mais je suis plus fort que toi. Rend-toi à l'évidence.

Birdo : Sapresti! Il doit faire de la gym 24 heures sur 24 ce mec. *On repart en mode éveil.* AAAHHHHHHHH!!!

! : Voilà! À nous deux maintenant.

Méta-Knight : Va trouver un autre pigeon ailleurs.

*Concertation au-dessus de lui.*

! : D'où il sort cette chauve-souris?

*SSLLLIIICCCKKK!*

! : Heu!

*Il tombait à la renversedu côté gauche du véhicule de Birdo.*

Méta-Knight : Un jeu d'enfant.

Birdo : Mais, comment il a fait pour...

Méta-Knight : Qu'est-ce que tu attends pour appuyer sur l'accélérateur? Enfui-toi!

Birdo : Comment as-tu fait ça?

Méta-Knight : Trève de barvardage! Ta sécurité compte avant tout.

Birdo : Hump! Oui.

*VVVVVVrrrrroooooouuuuuuummmmm!*

Très long pour la réaction.

Ensuite, Vanessa passa tout juste après l'intervention de Méta-Knight, l'homme de l'obscurité et de la nuit, voya partiellement la scène du coin en pensant à se revenger.

Vanessa : C'est qui ce gros tas? J'espère que Birdo va bien ou sinon il aura affaire à moi au prochain tour.

*Sa pensée maladive la rendait délirante.*

! : Arf! C'était quoi ça? Hein?

Devinés les prochains qui traversèrent ensuite dans le carnage.

Team : C'est qui ce poilu? Et pourquoi cette explosion? Aucune idée. Je pars de l'avant. Je dois absolument trouver un moyen de... Attend! Attend! Mais, C'est... Je dois rêver.

Team fut trop loin pour ce qui se tramait avant la ligne de départ. Il devit tout d'abord traversée le petit pont reliant la Zone A de la Zone D.

Team : Je crois avoir vu Yoshi sur une croix. Non. Ça doit être mon imagination qui me joue des tours. QQQUUUUUUUUOOOOOOOOIIIIIII???

Domi : Avez-vous entendu ce bruit?

Toady : C'est Team évidemment. Il crie au meutre à chaque fois que quelque chose lui déplaît.

Domi : Il a sûrement découvert Yoshi.

Knuckles arrivant de nul part : What's up?

Toady : Knuckles?

Knuckles : Qui veux-tu que ça soit? Ta blonde?

Toady : Heu! C'était juste surpris.

Domi : Eh! Toi. Pourrais-tu être un peu plus poli monsieur?

Knuckles : Je suis une fille, pas un mec.

Domi le regardait de travers en même temps de sourire : D'accord.

Knuckles : C'est mieux comme ça. À ta place Toady, je m'inquiéterai plus pour Rouge.

Toady : Pourquoi celà? Ah! Ouais! Je vois.

Il eut compris en réfléchissant en moins de 5 secondes.

Team : Eh! Les vieux débris. Amusez-vous avec ça?

Selon toute vraisemblance, il détena 5 bombes en série; du jamais vu dans la compétition.

Lucario : C'est cool! Team vient s'amuser avec nous.

Rouge : Ça va être marrant.

Amy : Splendide!

Pichu 2 : BBbrrrrrr!!! Comment? Whoa!

Team : Crevez dans les cieux!

Pichu 2 : Si tu me lances ce truc dans la figure, je t'arraches les yeux.

Luffy : Ha! Ha! Ha! On va bien rigoler.

*C'était presque la seule personne sur terre à ne pas être affectée par tout ce qui bouge.*

*BOUM!*

Team : Tient mes taouins. Bon voyage en Suisse! Je me sens tout drôle tout d'un coup. C'était un vrai cataboum! Ça m'a fait rire. 5 à la fois.

Pichu 2 : Je vais me venger. Je suis trop généreux pour faire une telle chose.

Lucario : Ah! J'ai reçu une bombe en pleine poire. Mais, qu'est-ce qui s'est passé?

*Il retenta de retourner dans le passé sauf que rien lui vient à l'idée.*

Lucario : C'est quand même bizarre. Je suis sûr que quelqu'un l'a fait exprès.

Autour de Rouge de se réveiller en fureure ainsi qu'Amy.

Rouge et Amy : AArrrrrrrrffffffffffffff!!! Je vais éclater le visage à celui qui m'a fait ça.

Pichu 2 : Oh! Pourquoi Yoshi est sur une croix? Team va me tuer en le voyant amoché.

*Je pense qu'il était un peu trop tard.*

Lucario : Les filles calmez-vous! Je vous rappele que vous êtes très mal placé pour utiliser l'acte de violence. Oh! Je viens de comprendre maintenant.

Rouge : Donne-moi une bonne raison pour ne pas que j'écrase la face de ce morveux.

Amy : Et après, on ne sait même pas c'est qui. Je suis bête. C'est Team notre sauveur.

Pichu 2 en même temps de détacher Yoshi de son cerceuil : Comment Lucario? C'est un ramassie de mensonge.

Lucario : Garde ta salive pour plus tard. Nous avons plus urgent à règler.

Pichu 2 : Tu as raison. Aide Pichu à détacher ce chieux de dino. Je veux dire. Mon beau dino.

Lucario : Voilà pourquoi que mes explications servent à dégéner la situation.

Rouge : Arm! Il va voir ce qu'il va voir. Mais, attendez. Ça me donne idée.

Lucario : Je sens que la suite sera sanglante.

Rouge avec son charisme : Admire la pro de la séduction.

Lucario : L'air la fait revé. Incroyable!

Pendant ce temps, Pikachu87 avait presque 20 secondes d'avance sur le pleton. Personne ne l'avait vu s'approcher d'eux. Par contre, un petit coup d'oeil sur le radar d'un kart ne passe aucun inaperçu.

Domi : Tient! Notre génie de la science est devant nous.

Toady : Comment il a fait pour nous dépasser sans qu'on le voit?

Domi : Je pense que la distraction de toute à l'heure voulait tout dire.

Toady : Tu dois avoir raison. Je te vénère.

Domi : Quelle ironie du sort! Tu semble vouloir être plus futé que moi dit dont.

Toady : Toujours à révéler n'importe quel défi d'une meufle.

Domi : Alors, prépare-toi à être servi.

*Bang!*

*Coup pied en plein dans le ventre. Ça dû faire mal.*

Toady : Ouf! Ouch! Cette fille est trop mesquine à mon goût. Eh! Mon Kart. Je vais... Hum... te broyer les vétèbres. Tu vas voir. Ça va être super dans mon menu spécial Crab Domi.

Knuckles demeurait à peine schocher en devant un peu curieux.

Knuckles : Es-tu sûr de ce vous faites?

Domi : Tient! Es-tu nouveau?

Knuckles : On m'appele Knuckles la fillette pleine de sagesse et de sein d'esprit.

Domi : Aucun doute là-dessus. Vous sentez le maquillage.

Knuckles : Tant que ça. Pourtant, j'en avait mis 20 couches depuis mon arrivée.

Domi : Voilà un drôle de personnage.

Pikachu87 : Mouah! Ha! Ha! Ha! Que je suis vilain parfois!

Team en passant devant un écran : J'hallucine à mort. Il se la joue solo ce Pikachu87. Bon. Tout d'abord. Je dois monter dans le classement. Cette fois-ci. Aucune erreur. Je vais l'avoir cette danseuse de séduction.

Vanessa : Oh! Ça paraît temps que ça. Tu me charmes beaucoup tu sais.

Team : Dah! Restons calme! Restons calme! Prend ça pauvre clochette.

Vanessa : Il ne m'aura pas comme d'habitude.

*Boum!*

Cette fois-ci, le coup avait été permis. Vanessa s'avait laissé mordre par la gueule du loup.

Bombe Yoshi!!!

Team : Bingo! Meilleur chance la prochaine fois poufiasse!

Vanessa : Raaahhhhhhhh!!! Missile parée!

Team s'interrogea subitement : Quoi?

*Tang!*

Comment ça se fait? Son coup spécial ou une attaque ruse?

Un morceau du missile durant l'explosion retombait chez son expéditeur.

Team : Fiew! Merci bouclier.

Vanessa : Nion! Impossible.

Toujours pas compris le principe de l'air mystérieux.

*Ching!*

Vanessa : Salle fourbe!

*Tang!*

Le morceau éclatait en miette le kart ainsi que la figure de Vanessa devenu sonnée par la suite.

Vanessa : Bah! Je vais te... Ah! Mas... sacrer.

Team au loin sur le rivage : Hein? Quelle veine! Cette endroit est plus bizarre que je l'ai imaginé.

À 3:44:57, Toady sauva inextrêmiste son kart d'un explosion TNT de tonnerre ne utilisant ses arcs spéciaux pour le rendre amour fou de lui. C'était très près d'une élimination directe.

Toady : Ouf! J'ai échappé bel. Bon sang! Il faudrait que je réétudie la question un peu plus longuement on dirait.

Parlant tout seul au sujet de Domi. Quelle fille étrange selon lui.

Tails et Bowser Jr. se combattaient en duel maintenant pour la 4e place vu qu'ils viennent de doubler Toady après 15 secondes d'archement.

Tails : Tu vas murfler un bon coup Junior.

Bowser Jr. : Essaye un peu pour voir.

Coquille rouge parée. Coquille déviée. Quintuple coquille verte. Déviasion éminente vers Tails. La première à côté, la deuxième dans le champs, la troisième éclatait avec l'aide d'une défense du renard, la quatrième déviait sur Shaodw un peu plus loin et la cinquième droit vers Tails.

*Bang!*

Tails : Non! Salle tricheur!

Junior : Youpi! Tentez tous de défier mon bâton. Il est invincible.

Jaillir de la peintre partout, c'est connu de sa part.

*VVVrrrrrrooooooooooouuuuummmmm*

Tails : C'était quoi ce truc?

Shadow en s'approchant d'un peu plus près de Tails : Birdo!

Tails : Seigneur. Elle est rapide.

Shadow : Étonnant, pas vrai? J'ai dû mal à le croire.

Tails : Moi aussi.

Bowser Jr. : Comment? C'est qui ce boulet de cannon?

Tails : Tu me dis qu'elle a utilisé un champignon doré?

Shadow : Exact!

Tails : Comment fait-elle pour être si chanceuse?

Shadow : C'est sûrement du hasard.

Bowser Jr. : Niah! Je me contenterai d'une 5 place dans ce cas.

Ça l'avait presque anéanti.

*3e tour enclanché pour 15 concurrents. Samus semble avoir de la difficulté à sortir de la Zone D depuis le premier tour non-achevé pour elle. Quand Akatsuki repassa dans les parages au second tour, il fut carrément démoralisé par ce qu'il avait vu.*

Akatsuki : Non! Elle a osé de s'interposer comme une ***** envers un pervers. C'est répuniant! Quelle horreur!

Ses mots les trompit complétement de sa vigilence sur la piste. C'était les catomes à un très haut degré qu'il ne se força même pas de continuer à compétitionner.

Voici le classement après 3 tours :

1-Pikachu87
2-Domi
3-Knuckles
4-Birdo
5-Bowser Jr.
6-Team
7-Tails
8-Sacha
9-Boo
10-Kit Fisto
11-Shadow
12-Akatsuki
13-Miaouss
14-Toady
15-Peach
16-Kirby
17-Sonic
18-Deidara
19-Méta-Knight (a été ralenti par Miaouss et Boo)
20-Bowser
21-Jessie
22-Zelda
23-Brada (se sens très seul et apeurée)

On dirait bien que King Dedede semblait toujours faire la fiesta avec les filles de la Zone A, point de départ. Ça va s'en dire quand il se faisait inviter de la sorte par une horde colosale de 50 femmes ********* à son second tour dans la région. Pichu se faisait dorloter le petit ventre par 5 femmes autour de lui en arrivant à son 2e passage dans la zone C avec les sexes opposés. Voilà une conviction raisonnable. James profitait des belles grosses femmes dans la zone D pour s'amuser un peu avec. Jessie s'empressait de le traiter de crétin tout en gardant un profond désapointement de sa part. Vraiment mal choissi vu les problèmes qui s'accumulent chez les joueurs de minutes en minutes. Combien ressisteront-ils à l'assault de l'empire des cieux célestes? Ça reste à confirmer. Certains demeurent tenace, mais est-ce que Team pourra ressiter encore longtemps? Sa détermination n'étonna personne.

Par ailleurs, juste pour emmerder la concurrence, Parakarry s'était trouvé 7 meufles avec qui baisser pour en rendre certains jaloux.

Pikachu87 : Tu trouves ça drôle de nous emmerder comme tu le fais?

Parakarry : Es-tu un bolé ou simplement une poule mouillée?

Pikachu87 : Arf! Je n'ai jamais rencontré un homme aussi perfide.

*Domi passait 5 secondes après avec Knuckles.*

Domi : Ouain! Tu te la coules douce le chevalier.

Parakarry : Merci! Vous êtes honnorée ma chère dame.

Domi : Ha! Oh! Avec moi, ça néfaste.

Knuckles : Je ne vois rien avec cette glue noire.

Domi : Oups! Sorry, boy!

Knuckles : Je croyais qu'on allait devenir ami.

Il manque une batte à la place du cerveau.

Kirby recevait toute une surprise dans un bloc mystère. Une coquille bleue. Il ne semblait pas savoir ce que c'est.

Kirby : Oh! Est-ce que ça se mange? *Boum!* Burk! Trop mortel cet objet! J'en veux une autre.

*Surprise dans les airs.*

Kirby : Tient! J'ai l'impression que je vais me régaler.

Malheureusement pour lui, un vrai de lait c'est bon, mais deux c'est mieux. La coquille bleue était trop rapide pour l'enrober tout rond. Pikachu87 allait bientôt recevoir la visite grandiose. Qui était le responsable? La dernière de pleton, Brada.

Entre la zone D et la Zone A, quelqu'un avait fait une fisure sur le pont, mais vraiment restreint.

Pikachu87 : Restons quand même vigilent. *SShhhhhhhouuutttt* Tu parles d'un bon moment pour une coquille bleue. Il faut que passe avant que ça me touche.

*Scrath!*

Le bon timing voulait que le trou devenait béant pour le joueur de tête. Bye! Bye! L'ingéniosité qui part en fumé.

Pikachu87 : Quelle ironie du sort! Ça crève les yeux.

*Splouch!*

Pichu 2 entendit les grenades tombées en tenant Yoshi qui se tenait à peine debout.

Pichu 2 : Pichu a entendu un bruit bizarre.

Lucario : Traine-le pas par terre. Fait ce que tu veux mon honorable Pichu 2. Quoi??? Le pont est fisuré. C'est débile! Et ma Domi d'amour va tomber dans le trou. Je dois réparer ce contre-temps.

Avec l'aide d'un pouvoir télékinésique, le pont fut reconstruit au tout dernier moment avant que Domi traverse le rebord du sentier.

Lucario avait mal à la tête : Ouf! Hanf!

Pichu 2 : Bien joué!

*Pendant les distractions qui pesaient sur eux, Amy était introuvable tandis que Rouge entendit patiemment dans la zone C, l'arrivée de Team pour le séduire. Vraiment idiot. Cependant, elle devrait attendre pour le dernier tour. Team sera probablement influencer par son charme sans le vouloir vu qu'il pourrait parler négativement et dégrandant sa situation qui demeure encore difficile.*

*Dernier amorcée.*

Team déjoua facilement les coups malicieux de Junior en sachant bien ses moindres feintes et gestes. Il le connaît très bien.

Knuckles tombait derrière Junior après une attaque massive de Team en rage de vengence.

Tout se jouait maintenant entre Birdo, Team et la dégénérée Domi.

Team : Eh! Je suis fière de toi.

Birdo : Merci Team!

Team : Laisse-moi m'occuper de cette fille.

Birdo : Oui, mais soit réglo pour une fois.

Team : T'inquiète pas. Je suis toujours franc au jeu.

Birdo : Je veux dire : Attention à sa manie furtile!

Team : Mah! Je préfère me concentrer plutôt sur la course.

Birdo : Fait gaffe quand même. C'est notre meilleure combattante.

Team réalluma les gaz et s'approcha dangeureusement de la tête forte du groupe. De plus, un arc-en-ciel fit son apparision subitement à côté du pont Gosh qui relie la Zone A à la Zone B. Ce magnifique paysage donnait naissance à un autre chemin qu'on pourrait se frayer en douceur.

Domi : Oh! Mais, tient, tient. C'est la tête crinquée.

Team en sortant une coquille verte : Continue à rire de moi et tu vas le regretter.

Domi : J'attendais ce moment avec impatience.

Team : Je ferai tout pour gagner une deuxième coupe d'or consécutive.

Comment va-t-il faire avec un long retard sur Bowser qui avait 35 points en 2 courses? Il faut absolument qu'il gagne la première pour le succès assuré. Néanmoins, si la 5e place était raflée par Bowser et que Team gagne la dernière course du niveau 5, il le battera d'un point seulement.

Tout juste avant de franchir l'arc-en-ciel pour la grande montée épatente, un éclair s'enclachait par nul autre que Lézard incompétent et plus maladroit que Sonic. Team n'eut pu s'empêcher de sacrer à cause d'un foutu éclair qui le relentit considérablement sur la pente. La même chose arrivait pour Domi. Ensuite, une balle rentrait dans le jeu et même trois étoiles consécutives pour le mi-homme, mi-dragon qui le plaça maintenant en très bonne position derrière Junior qui se fit rebattre facilement par Knuckles. Entre temps, Shadow était laminé pour bon par Toady. Par contre, il survivait encore aux dommages infligées par ses adversaires. Il était plutôt rigide pour un gaï. Cependant pour lui, il se faisait duper par trois femmes en arrivant pour la quatrième fois durant un moment panique dans la zone C. Il disait les mots : "Hors de question! Vous êtes trop moche." La drogue l'attrapait à son tour. Sonic finit en arrache pour gagner la 8e place alors que des gens malhonnête tel que Toady et Boo pour mettre des bâtons dans les roues. Question de taquinage qui ne plut à l'hérisson. Enfin, Sacha progressait à vu d'oeil et le premier à donner une leçon à Junior qui n'oubliera pas de sitôt. Un petit coup ventard après l'effet de l'éclair. Il rafflait maintenant la quatrième place. Malheureusement pour lui, il était trop loin des trois premières places pour le reattraper à temps.

Après la fameuse descente de l'arc-en-ciel, Team s'empressa de dépasser Domi au plus vite. Mais, cette dernière fut perservérante.

Team : Vas-tu me laisser passe à la fin?

Domi : Défi-moi!

Team : GGGrrrrrrrrrrr!!! Prend-toi une coquille rouge dans la face. *Protection de Domi : Coquille verte.* D'accord. J'ai une bombe Yoshi en ma possession. *Le birdo bleu saphir réussit à esquiver l'explosion à temps grâce à un champignon.* Un autre item à présent.

*Le prochain item n'était de guère repos.*

Team : Encore un bloc piège! Bon. Soyons constructif.

*Il le lança par en avant tout juste devant le kart de Domi. Mais, cette fille avait toujours de bons réflexes.*

Team : Dah! Tu n'es qu'un salle tricheuse.

*Scrach!*

Il se fit touché par une coquille verte et même 2. Heuresement pour lui, un champignon lui venait en aide pour éviter un léger retard.

Team : Rah! Elle m'énerve à la fin.

*SShhhhhhooooooouuuttt!!!*

Les voilà face à face.

Entre temps, Tails et Sonic s'unissait ensemble pour démolir ce satané rongeur des foins qui était nul autre que Bowser Jr.

Tails : Ce saleté d'hépi de maïs me frustre énormément.

Sonic : Je ne te le fais pas dire.

*Surprise à l'écart d'eux qui arrivait sans avoir le contrôle de son kart.*

? : Mon volant est devenu dingo.

Sonic : Voilà le gros balourd.

Tails : Est-il souvent maladroit comme ça?

Sonic : Ah! Avec lui, c'est le K.O.

Un peu plus loin.

Bowser Jr. : Hic! Pa'p! Content de te voir encore en vie.

Bowser : Très drôle le pigeon. Je peux savoir en quelle position que je suis?

Bowser Jr. : Hum... 6e.

Bowser : Oh! Yes!

*Tcchhtt!*

Bowser Jr. : Yiouch! Tes longs bras me fatiguent.

Bowser : Oups! Désolé Fils.

Bowser Jr. : J'y pense. Roule devant moi et tu pourras rafler la coupe d'or.

Bowser : Qui? Moi? Es-tu sérieux?

Bowser Jr. : Plus que sérieux. Veux-tu encore règner sur le monde?

Bowser : Je me suis résigné.

Bowser Jr. : Avance imbécile si tu veux avoir une chance qu'on reconnaisse ton talent.

Bowser : Je devrais remercier Team pour le tuyau.

Bowser Jr. : À quoi penses-tu? Appuye sur le gaz Pa'p. Quel crétin mon père!

Bowser : Ce n'est pas toi qui va me donner des ordres. Je suis ton père. Par quoi on commence mon cher monsieur?

Bowser Jr. : Passe devant moi, abruti.

Le suspence est à son comble. Qui va remporter cette course? Domi, la femme de la justice ou bien Team, l'enragé du sport. Nous le serons très bientôt. Les deux compétiteurs sont en route pour rejoindre la zone C où Rouge attendit Team pour le séduire pour une raison orthodoxe.

Team : Tu m'énerve à la fin.

Domi : Hen! Oh! Tu me fais bien rire toi avec tes sarcasmes.

Team : Je suis sérieux.

Domi : Tient. Évite cette banane.

*Esquive facile.*

Team : Essayes-tu de me tester ma parole?

Domi : Ah! J'aime être diabolique. Mouah! Ha! Ha!

Team se disant sagement après un bon article reçu : Parfait!

Domi : Maintenant, dégage de mon chemin.

Team en sortant une coquille rouge : Sénorita Miss. Domi!

Domi : Je t'emporte avec moi. Si je crève, tu crèves.

*Elle tendait un piège à Team qui avait bien falli réussir si le jeune homme se donna contre un mûr d'une veille bâtisse comme une étable.*

Team : Niant! Manqué la grosse!

Domi : Mauvais timing. Comment a-t-il fait pour me déjouer? Personne bat Domi aussi facilement.

À présent, le meneur était à la portée de Team lorsque...

Rouge : YYiiiiiiiiiooooooooooooooouuuuuuuuuuuu!!! Team! Voudrais-tu qu'on s'embrasse tous les deux?

Team : Es-tu malade? Toady va me tuer. Je ne suis pas ton chum à ce que je sache.

*Elle débuta sa course pour l'harceler encore plus. Plus étrange encore, sa vitesse doublait en large et en long qu'on pouvait à croire qu'elle devena un guépard.*

Team : Crime! Elle court comme un lion. C'est à peine croyable. Elle doit être encore sous l'influence de...

Rouge : Rebonjour mon beau Team!

Team : Ahhhhhhhhhhhh!!!

Rouge : Tu crois pouvoir fuir aussi longtemps une jolie petit demoiselle comme moi. Belle et intelligence.

Team dans son esprit : Il faudrait d'abord qu'elle calme ses émotions compulsive.

Rouge : Pourquoi refusé une telle offre de la part d'une fille qui aime beaucoup?

Team : Parce que j'en ai déjà une figure-toi.

Rouge : Vraiment? Alors, jouons à un petit jeu avec elle, tu veux bien.

Team : Sans façon.

Team ne pourra pas ressister encore longtemps à être agréable. Sa clémence atteindra bientôt ses limites.

Rouge : HHuuuuuuummmmmmmm...

Son air surnoise présageait d'une mauvaise augure.

Team : Heu...

Trop timide pour agir.

Le doigt de la chauve-souris voleuse glissait tout le long du corps de Team jusqu'à atteindre l'ouverture de la braquette.

Team : Je t'inderdis de me toucher. Tu vas me rendre malade. Snif! Attend après que j'aille fini la course, tu veux bien?

Rouge : Oh! J'aime ta façon de garder le suspence pour la fin.

Malgré les périples du récit, Team s'enrola lui même dans une impasse. Ça va barder pour ses deux-là lorsque Toady et Birdo apprendront la nouvelle embarrassante.

*Après 30 secondes, la course était terminée pour Team qui s'empressa de retourner discrètement à la Zone C pour "frencher" d'une maladresse huileuse.*

? : Oh! Voilà quelque chose d'intéressant.

*Devinés qui sont affichés maintenant en gros plan sur les plasmas hauts définitions trucqués.*

Toady : Mais, qu'est-ce que??? Quoi? Qu'est-ce qu'il a dans le cerveau cet imbécile de Team? Je vais me venger.

Domi, tout juste devant Birdo, qui observaient la même scène pendant qu'elles franchissèrent la ligne d'arrivée : On dirait que ton chum s'ést fait doper.

Birdo : Je vais la massacrer cette ****. Tu verras.

Domi : Sans aucun doute.

Birdo : Pourrais-tu arrêter me dévisager?

Domi : Oh! Tu n'aime pas ma voix sordide.

Birdo : Pour t'avouer, non.

*Fin de la course.*

Résultats :

1-Team 10:25:313---20+20 = 40 pts
2-Domi 10:34:677---8+15 = 23 pts
3-Birdo 10:34:901---6+10 = 16 pts
4-Sacha 10:51:107---10+8 = 18 pts
5-Bowser 11:00:099---35+6 = 41 pts
6-Bowser Jr. 11:02:344---9+5 = 14 pts
7-Knuckles 11:04:667---4 pts
8-Sonic 11:07:088---3 pts
9-Toady 11:09:173---5+2 = 7 pts
10-Kit Fisto 11:10:542---1 pt
11-Boo 11:10:894
12-Akatsuki 11:11:233---5 pts
13-Tails 11:11:998
14-Miaouss 11:23:012---2 pts
15-Méta-Knight 11:24:437
16-Peach 11:37:287---22 pts
17-Kirby 12:00:328
18-Deidara 12:12:345
19-Jessie 13:29:930
20-Zelda 13:39:133
21-Brada 20:59:999
22-Pikachu87 (Éliminé à cause d'un trou béant sur un pont et d'une coquille bleue)---3 pts
23-Shadow (punition pour avoir dénigré sur une fille)
24-Pichu (Se fait dorloter par 10 filles dans la zone C)
25-Samus (Se fait violer gratuitement par le même pédo que Birdo)
26-James (violation sur une jeune femme dans la zone D)
27-King Dedede (S'amuse avec des femmes du même sexe dans la Zone A)
28-Vanessa (Éliminée par Team)
29-Pikachu (très nerveux et tremblant de peur devant une dizaine de filles dans la Zone C)
30-Boshi (voulais boire dans une fontaine, mais des filles l'avaient appréhendé sans se soucier de l'état du pauvre dino bleu (Zone C)
31-Damien (un anti-social et raciste tient que sur un fil (Zone B))

Classement Final :

1-Bowser 41 pts (N)
2-Team 40 pts (+3)
3-Le Maléfique 31 pts (-1)
4-Rouge 25 pts (-1)
5-Domi 23 pts (+4)
6-Peach 22 pts (-2)
7-Birdo 18 pts (+4)
8-Sacha 16 pts (-2)
9-Bowser Jr. 14 pts (-1)
10-Yoshi 10 pts (-4)
11-Damien 8 pts (-2)
12-Toady 7 pts (+2)
13-Bidule 6 pts (-2)
13-Luffy 6 pts (-2)
15-Akatsuki 5 pts (-1)
16-Knuckles 4 pts (N)
17-Sonic 3 pts (N)
17-Pikahu87--- 3pts (-1)
17-Amy 3 pts (-1)
20-Miaouss 2 pts (-2)
21-Kit Fisto 1 pt (N)
Le reste : 0 pt

Classement général :

1-Team_Yoshi 177 pts
2-Rouge 127 pts
3-Parakarry 95 pts
4-Tails 71 pts
5-Birdo 68 pts (+1)
6-Bowser Jr. 62 pts (+1)
7-Peach 61 pts (-2)
8-Le Maléfique 55 pts
9-Toady 51 pts
10-Pichu 44 pts
10-Bowser 44 pts (+2)
12-Akatuski 43 pts
13-Knuckles 40 pts
14-Boo 33 pts
15-Sonic 31 pts
15-Luffy 31 pts
17-Samus 29 pts
17-Pichu 2: 29 pts
19-Deidara 24 pts
20-Domi 23 pts (+6)
21-Kit Fisto 22 pts (N)
22-Vanessa 21 pts
22-Yoshi 21 pts (+2)
24-Sacha 18 pts (N)
25-Zelda 12 pts
26-Amy 10 pts (-1)
27-Damien 8 pts (-1)
27-Boshi 8 pts (-1)
27-Shadow 8 pts (-1)
31-Bidule 6 pts
32-Pikachu87---3 pts
33-Miaouss 2 pts
Le reste-0

Quand Lucario voyait qu'il y avait un écran plat sur la piste de course, il n'en revenait absolument pas.

Lucario : Oh! Mon dieu!

Une petite tappe sur la tête.

Pichu 2 en était plutôt fière.

Pichu 2: Wow! C'est bon mec. Continue comme ça!

Lucario : Je te conseille de garder ta salive.

Pichu 2 : Bah! Quoi? On n'a pas le droit de savouer ma victoire contre Team.

Lucario : Comment?

*Il ne le comprenait pas.*

Le temps de le dire, Yoshi nous fit nos adieux les plus sincères.

Pichu 2 : AAAHHHHHHHHHH!!! Je sens que je vais passer un mavais quart d'heure.

Lucario : Non! Pas possible. Est-ce qu'on était assez fou pour une telle cruauté envers lui?

Akatsuki : Je sens que ça va braser là-bas.

Luffy : Hi! Hi! Qu'est-ce qu'on rigole?

Akatsuki : Je crois que tu saissis mal la situation.

*Petit à petit, tous le restant des participants se réveillaient d'un profond rêve.*

Dans la Zone B...

Bidule : Alors, ça vous a plus maître?

*Scratch!*

Le Maléfique : Peux-tu me dire pourquoi tu as invité cette idée ignoble? Je te rappelle que je suis aux femmes moi.

Bidule : Ce moment était grandiose. Tu ne trouves pas?

Le Maléfique l'empoigna de toutes ses forces dans les airs : Hurmp! Tu mériterai de mourrir tant que j'y suis.

Toady qui passa par-là : HHHHHHaaaaaaaaaarrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrggggggggggggggggggggg!!!! Toady! Rage! Rage!

Le Maléfique : Mais, tient! Tient! Allons voir ce qui se passe esclave.

Bidule : Hump! Je me sens très en chaleur. Mouah!

Le Maléfique : Le maître t'a vraiment transmis les mauvaises coordonnées. *D'un coin de l'oeil, Le Maléfique s'aperçut devant un écran de ce qui se déroulait dans la Zone C.* Excellent! Excellent! Nous allons enfin obtenir encore du spectacle.

Pichu semblait dans une position vraiment gênante lorsqu'il se rêvait de son insommenie.

Pichu 2 : Pop!

!! : Qu'est-ce que tu as mon petit? Est-ce que tu aimes que je t'allaite?

Pichu : Heu... Je... Hum... *Très pertubé dans le moment, mais se ravisait tout même.* Je sens que mon ami va en baver. Poursuivons mademoiselle!

À son réveil, Damien grogniait auprès de deux homosexuels.

Damien : BBrrrrrrr!!! Qu'est-ce que je crazior entre vous deux? Je ne suis pas un blazor (accessoire).

L'un des deux homos : Tu voulais savoir quel effet que ça donne d'être embrassé par un homme?

Damien : Vous êtes que des limbulus (imbéciles) sans cervious (cervelle) qui ne mérite pas d'être venu au monde. Trahison!!! Où en étions déjà? Ah! Oui!

Sûrement pas prêt de revenir de sitôt.

[...]

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En cette fin de soirée, avant même l'anniversaire de Pichu, Ça sentait le K.O au complet :

-Toady larqua des flèches en direction de Team, mais un bouclier le protègeait;
-Birdo voulut assasiner Rouge. Domi la reattrpait rapidement;
-Ensuite, Pichu 2 encourageait Team de ta tirer la paille encore plus haut;

Résultat : Birdo assomma le pauvre Pichu, 2e du nom.

Lucario : J'ai l'impression que Rouge va avoir tout une surprise quand elle se réveillera.

Birdo : Qui est-ce qui te permet de dire une horreur pareil?

Domi : Navré Birdo! Pour une fois, il a raison. Nous pouvons rien faire pour l'instant.

Toady : Toady! Rage! Rage! Team va goûter à ma colère.

Bowser : Si tu comptes le toucher, je te l'empêche.

Toady : Depuis quand que tu es pour Team toi?

Bowser : Armpffff!!! C'est un peu grâce à lui que j'ai pu retrouvé mon corps.

Toady : Inoncent! Ce sont les deux tarés à côté de moi qui ont fait le travail.

Bowser : Ah! Ouais! Je ne savais pas.

Bowser Jr. : Dah! Il manque sérieusement d'intelligence parfois.

Peach : Ce n'est pas bien de ridiculiser ton père Junior.

Bowser Jr. avec un beau sourrire espiègle : Je suis désolé, M'am.

Peach : Tu es pardonné.

Le Maléfique : Je sens qu'on va bien rire.

Méta-Knight : J'aimerai que tu la fermes.

Parakarry : La vache qui rit.

Tous : Boulet!

Amy : SSSSSSSSOOOOOOONNNNNNIIIIIIIICCCCCCCCCC!!!

Sonic : Pas encore elle.

Tails : Elle ne cessera jamais de t'embêter.

Sonic : Bon. C'est quoi le problème maintenant?

Amy : C'est Shadow! Il a perdu connaissance.

Sonic : Hen! Comment ça?

Amy : Je n'en sais rien. J'étais au milieu de nul sur dans un parquet de fleur et...

Sonic : Arrête de m'endormir avec tes histoires et montre moi où il est.

Amy : Par ici. Suit-moi!

Tails : Attend Amy! Qu'arrive-t-il à Shadow?

Amy : Je t'expliquerai plus tard. Vient me rejoinde si tu veux.

Tails : Je te suis.

Boo : On pourrait dire qu'il n'y a pas que toi pour les mals de coeur.

Birdo : Tu es mieux de t'abstenir si tu ne veux pas que je t'arrache la tête.

Boo : Essaye pour voir. Un fantôme déjà mort.

Knuckles : Mort et en santé.

Birdo : Ta créativé manque de vigueur.

Rouge : Oh! Oh! Hein?

Le Maléfique : Ça va saigner.

*Pock!*

Birdo : Je t'interdis de dire ça.

Le Maléfique : Oh! J'adore que tu me réssistes.

Birdo : Dans tes rêves le lourdeau.

Rouge : Ah! Salle visieux!

*Tac!*

Un coup de tête sur Team qui virevolta par derrière.

Team : Eh! Mais, qu'est-ce qui t'a pris? Pourquoi m'as-tu frappé?

Rouge : Pour m'avoir embrassé pauvre cloche.

Team : Mais, ce n'est pas de ma faute. Je n'ai rien fait de mal.

Toady : Pourtant, le mal est fait Team. Fait tes prières.

Team : Quoi?

*Pow!*

Coup de karaté contre le bazooka spécial de l'ange angelique.

Birdo : Je ne supporterai pas de perdre Team. Il est trop gentil.

Toady : Mah! Donne-moi une bonne raison pour ne pas que je lui éclate la tête.

Lucario : Mais, Toady.

Toady : Quoi? Dit-moi pas que tu es avec eux.

Lucario : C'est Rouge qui l'avait invité à frencher. Owe!

Domi : Vieux nichon! Tu dis aucune vérité.

Rouge : S'il te plaît Birdo, ne te fâche pas.

Birdo : Une raison de plus pour faire te fête, non?

Rouge : Repose-moi par terre. Je n'ai rien avoir dans tout ça.

??? : Les mains en l'air.

*Le groin rose relâcha automatiquement Rouge de ses gonds.*

Team : Que fou la Nasa ici?

Akatsuki : Comment ont-ils fait pour nous retrouver?

??? : Marchal, de la brigade policière de Brooklyn. J'ai avec moi un de mes associers, Paul McGreen, entraîneur en chef.

Paul : Ne vous vous précipitez pas trop vite.

Toady : Je ne rêves pas. C'est bien Jacki Chan. Quelle surprise de vous voir ici!

M. Chan : Vous êtes qui vous?

Paul : N'approchez pas de cet individu, il a l'air dangereux.

Team regardant dans les airs : Pfffttt! Dangereux! Toady.

*Pang! dans les airs*

Bowser Jr. : Nion! Maman!

Peach : Ça va aller mon fils.

Bowser : On peut savoir à quoi rime cette histoire.

M. Chan : Il me semble de les connaître ceux-là.

Paul : Nous cherchons cet individu.

Birdo : Mais, c'est moi.

Parakarry : Vous avez gagner le gros lot.

Akatsuki : TG Parakarry!

Personne ne comprenait pour quelle raison Birdo allait se faire arrêter par la Nasa. Tous subjugés et même sans mot sauf pour Le Maléfique qui prit un plaisir fou de se moquer des foutus flics qui n'avaint pas remaqué sa présence d'ailleurs.

Le Maléfique : Je t'envie ma héroïne. Mouah!

Birdo : Tu n'est qu'une sensue.

Paul : Alors, je vous demanderai de nous suivre sans faire d'histoire. Tous ce que vous direz en cours martial sera retenu contre vous.

Birdo : Hors de question! Je n'ai rien fait du tout moi.

Marchal : Alors, nous allons devoir utiliser la force s'il le faut.

Team s'interposa un peu en improvisant : Crisse de police à *****! Vous n'allez pas emporté ma bien aimée sans motif.

Lucario : Es-tu tombé sur la tomate Team? Ils font te carnarder.

Domi : Dit dont, il n'a pas peur de s'interposer au moins.

Toady : Il nous refait le même coup à l'hôtel pendant la partie de tennis.

Akatsuki : Que dire de plus encore? Il prend des risques bien trop extrême.

Marchal : Dit dont vous. Veuillez rester poli envers un officier.

Team : J'en ai marre d'être poursuivi à la longueur de journée par une foutu bande de filcs qui essaye de nous escorter pour rien.

Marchal : Serais-tu son complice?

Team : Tu es dans le champ pas mal. Je remarque qu'on va tous périr si on vous suit jusqu'au 22.

Marchal : Qu'est-ce qu'il radote ce type?

*Slink*

Paul : Ne fait pas ça! Tu vas tout foiré.

Un peu trop précipité sur la séquence. Il se peut que la tension était rendu trop grande pour lui. Manqué un peu de patience dans son cas. Mais, heureusement, Team réussit à retenir le flingue du policier pour l'empêcher de tirer sur lui.

Marchal : Laĉhe ça pauvre crétin sans cervelle!

Sonic : Quelqu'un peut m'expliquer ce qui se passe?

Amy : AAAAAAAHHHHHHHHHHHH!!! *Fit tombé son marteau.* Quelle mouche là piquée? Bon sang! De Bonsoir!

Tails derrière elle : What's Up? Voyons! Team! Lâche son fusil franchement. C'est la Nasa que je te signale.

Pikachu : AAAAAHHHHHHHHHHHHHH!!!! NOUS ALLONS TOUS MOURRIR!

Damien : Toujours en train de casser les oursours (oreilles).

Pikachu : Tu m'as fait peur.

Birdo : Quel entêté ce Team! Lâche prise Team. Je ne veux pas que tu te blesses.

Team : Je ne laisserai jamais personne derrière moi.

*Pow!*

Marchal accomplaissait ce qu'il débutait depuis 5 minutes. Team ne fut guère fort dans sa bataille.

Où la balle déviait de sa trajectoire?

Scène au ralenti avec un silence plus ou moins discret.

Bowser Jr. : Niark!

Peach se mettant une main sur sa bouche : Oh! Non.

Bowser en étonnement : Sacre bleu!

Rouge : Team, tu n'es qu'un crétin.

Toady dans son esprit : Pourquoi il n'écoute jamais mes conseils?

Domi avait deviné : Tes conseils? Mouarf! Crois-tu m'embobiner avec ça?

Toady : Deuh! Comment elle peut lire dans mes pensées?

Akatsuki : Je suis un homme mort.

Vanessa : Il mérite d'être pendu dans mon église.

Lucario : Crisse d'épais! Nous sommes tous condamner Team.

Pichu 2 : Là, c'est vrai que je te bute Team.

Boo : Je m'ennuie un petit peu du Pichu, premier du nom.

Pikachu87 : À quoi s'attendre ensuite?

Bidule : Dommage pour toi.

Le Maléfique : Sacrilège! Tu as signé ton arrêt de mort. Cette fois, c'est pour de bon.

? : Ma pièce maîtresse. Quel taré! Quel pot de colle! Quel scélérat!

Team : Birdo!

*Pouf! Omup!*

On retourne à la vitesse normale.

Amy : Non! Ce n'est pas possible.

Kit Fisto : Elle est toujours vivante.

Amy : Comment peux-tu être si confiant?

Team : Birdo! Parle-moi!

Petites claques répétitives pour la réveiller.

Toady : Ce n'est pas comme ça qu'on réveille une personne par balle Team.

Team le secoua à la place : Birdo! Répond-moi!

Birdo : AAAAAAHHHHHHH!!! Je suis toujours là.

Team : Tant mieux! Ne me quitte pas.

*Ttccccccchhhttt!*

Replaça sa main gauche sur la potrine à la suite d'une giffle de toute beauté.

Birdo : Qu'est-ce qui t'a pris de te jeter dans le gueule du loup?

Team : Je ne l'ai pas fait exprès. J'ai juste voulu prendre ta défense.

Birdo : En tout cas, tu agis très mal à une situation.

Marchal : Ça confirme ce qui je disais tentôt. Nous avons notre tueur.

Paul : En effet.

M. Chan : J'en suis à peine convaincu.

Marchal : Mais, rendez-vous à l'évidence M. Chan.

M. Chan : Je crois qu'il nous manque un élément important.

Team : Est-ce que tu m'aimes?

Birdo : Oh! *Elle tentit son autre main sur la joue gauche de Team.* Team. Je t'aime beaucoup. Je n'ai jamais eu... d'un chum aussi sincère et courageux comme toi. Tu es mon idole. Merci pour tout ce que tu as fait pour moi. Je dois te quitte à présent. Merci encore!

Team : Je refuse que tu perdres la bataille. Si tu meurts, nous pérrirons tous. C'est sûr et certains.

Birdo : Adieux Team!

Team : Birdo! Ne me lâche pas tout suite. Birdo! Birdo! Non! Non! S'il te plaît revient à moi.

Il tenta un RCR voué considérablement à l'échec.

Lucario : Nous sommes condamner à tous mourrir, maintenant.

Pikachu : NNNNNNNNOOOOOOOOOOONNNNNNNNN!!!!

Domi : Qu'est-ce qui te fait croire ça?

Le Maléfique se rua vers Team après les dernières paroles de Birdo avant le déclin.

Le Maléfique : Est-ce que tu te rends compte à quel point que je suis dans l'eau chaude? Mon maître va me tuer sur le champs.

Team : Ce n'est pas mon problème. Birdo!

Le Maléfique : Je l'aime. Espèce d'insouciant.

Team : Comme si je ne le savais pas.

*Ses crocs relâche la manie stupide d'un garçon complétement tocké.*

Le Maléfique : Tu n'es qu'un profiteur.

Paul : Oh les mains! Ou je tires.

*Pow! Ping!*

Paul : Comment?

Team : Aucune police viendra me mettre des bâtons dans les roues.

Marchal : J'hallucine ma parole. Ce diamant s'est activé tout seul.

M. Chan : Incroyable!

Team : Ah! Mouah! Mouah! MOuaaaaaaahhh!!!

Rouge : Hum! Heu! Ça va aller Team. Ne te laisse pas abattre.

Team : Ne me touche pas Rouge.

Rouge : Très bien.

Team : Nous devons aller à l'hôpital au plus vite.

Toady : À quoi bon Team? Elle est déjà morte.

Domi : Il pense qu'elle est encore vivante à l'heure où qu'on parle.

Kit Fisto : Je me meurt. Je me meurt.

Lucario venait d'avoir un flash : Team a raison. On a peut-être une chance de la sauver.

Marchal : Wow! Une bestiole qui parle.

Team : Il y en a plus qu'un.

Lucario : Coeur bat toujours.

Team : Ça ne bat plus du tout crétin.

Lucario : Pourtant si, mais faiblement. La balle à traverser les poumons et elle se sent incapable de respirer. Cependant, le coeur reste intact à ce que j'avais vu dans mon flash back. Ça ne bat encore sauf que le bruit est très sourd. Par contre, il faut faire vite. Le temps presse.

Team : On se met en route dans ce cas?

Lucario : Mais, attention Team! Il ne la secoue pas surtout. Le coeur pourrait en manger un coup dur si on ne fait pas gaffe à rien. Soyons prudent.

Paul : Ce ne sont que des charades. Nous croyons un traite mot de ce que vous dites.

Team : Pourtant, c'est la vérité. Vérité! Vérité! Vrai.

Marchal : Je voudrais bien vous croire sur parole. Cependant, les faits sont justifiés. Nous vous préendons pour voie de fait grave et causant la mort.

*Team était prêt à utiliser son Chaos Emerald.*

Lucario : Non! Laisse-moi m'occuper de ça Team.

À son tour de rendre service.

À suivre...



Dernière édition par Lucario le Mer 6 Avr - 6:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
akatsuki-planta

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 23/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Jeu 31 Mar - 10:48

je suis content que Vanessa sois mis hors d'état de nuir !

"mordre par la gueule du loup", En suisse on dit "tomber dans la gueule du loup". (juste histoire de partager la culture de chez nous).

et pour Birdo.... Sad

(Je suis content de te revoir ici avec ta fic, la fic la plus longue de l'histoire d'SSB-Fan).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Princess Toady



Messages : 155
Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Jeu 31 Mar - 23:14

Pauvre Birdo, quelle bande de débiles ces agents de la NASA qui la confondent avec le Maléfique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucario



Messages : 80
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Dim 3 Avr - 6:14

L'épisode 93 arrivera au courant de la semaine du 4 au 8 avril.

Akatsuki : J'ai dû sûrement me tromper dans ma conjugaison de verbe pour l'expression. C'est bien : Tomber dans la gueule du loup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
akatsuki-planta

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 23/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Dim 3 Avr - 17:58

Ok, je pensais que c'était la version québécoise de l'expression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucario



Messages : 80
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Mer 6 Avr - 22:07

Épisode 93 : Sauvée inextrêmiste


Tombés par hasard, Team et compagnie devait trouver un médecin au plus vite alors que tous étaient occupés présentement. Un seul répondait à l'appel, mais semblait en pause du midi à l'hôpital Sacré-Taloche. Eh! Oui. Nous retournons au point de départ. Toady et Rouge se chargeaient de retenir les trois flics pendant le temps que Team trouva un médecin avec l'aide de Lucario, Domi et Pichu 2 qui tenait Yoshi qui avait l'air de dormir profondément.

Team : Il nous faut un médecin et vite. Plus un sivière.

Lucario : Pas oubligé de crier si fort.

La secrétaire à l'autre bout de l'attente : Veuillez attendre votre tour Monsieur. Nous sommes déborder.

Team : Je m'en fiche. C'est urgent!

Domi : Pourquoi tu ne leur expliques aucunement la source du problème?

Team : Toi, la ferme!

Une personne de soutient qui passait par-là au même moment : Qu'est-ce que le patient a?

Team : Appelez un médecin! C'est une question de vie ou de mort. Une balle la transpercée dans les poumons.

La personne de soutient : Que quelqu'un apporte une sivière et vite. Nous avons une blessée par balle.

Le public dans la salle d'attente : Comment ça? J'espère qu'elle va bien. C'est terrible!

4 minutes plus tard...

La personne de soutient : Alors, Bill?

Bill : Hanf! Rien n'est disponible pour le moment. Aucune sivière de libre.

La personne de soutient : Super ça! Appelez le Dr. Kubino!

Bill : Occupé au local 304.

La personne de soutient : Dr. papoulo d'abord.

Bill : Négatif Rémi! Il est à un congrès à la ville de Salamandrin.

Rémi : Voyons! Vous êtes sûr qu'il n'y a personne de disponible. L'affaire est urgente. Regardez la patient. On voit nettement la balle qui a transpercé le corps.

Bill : Hum! Je crois que Draco est en pause en ce moment. Mais...

Rémi : Allez tout de suite le chercher.

Bill : Mais, il ne veut pas qu'on le dérange durant son dîner.

Rémi : Je m'en fou. Va le chercher. L'heure est grave.

Bill : Je... Je ne peux pas.

*La secrétaire intervenait ayant peur pour la patiente.*

La secrétaire à l'appel : Dr. Draco demandé d'urgence à l'acceuil. Merci!

Team : Bon. Il me semble que ce n'est pas compliqué. Hein?

Lucario : Team, tu nous fait honte.

Team : Pourquoi? Ils ne semblent pas capble de prendre en charge une personne blessée gravement.

Domi : Parce que tu es bête. Idiot!

Bill : Sacre bleu! Qu'est-ce qui est arrivé à ce dino?

Pichu 2 : Sans commentaire. Soigné le immédiatement. *Dans son esprit.* HHiiiiiiiiiiiiccckkkkkk!!! Je ne supporte pas une telle humiliation de la part d'un pichu. C'est un déshonneur.

Bill : Préparez la chambre 612 pour un mec amochée.

Team : Pas très subtil ce gars.

Lucario : Yoshi est insconcient.

Team : Je sais et...

*En sortant de couloir de droite...*

Draco : Encore vous. Je ne croyais pas vous revoir aussi rapidement.

*Rappelez-vous que ça date d'un mois leur première visite à l'hôpital Sacré-Taloche lorsque Team allait froler la mort de très près à cause de Birdo qui était dans un coma profond dans un autre hôpital en empoignant la main gauche de Team. Ses griffes de défense contenait un poison mortel qui tue sa victime en 20 minutes.*

Team : Quelle joie de vous revoir M. Draco! Pouvez-vous la soigner à l'urgence immédiament. Son heure est comptée.

Draco : Effectivement. Préparez-moi rapidement une sivière d'urgence immédiatement. Le temps demeure précieux. Activez les gars.

Domi : J'ai peur pour elle.

Team : Niah! Elle pointe vers la bonne main. J'ai confiance en Draco. C'est lui en quelque sorte qui m'avait sauvé d'une mort certaine.

Domi sceptique : Veux-tu dire que ça fait plus qu'une fois qu'on essaye de te tuer?

Team : Ce n'est pas de tes oignons.

Domi : Vieux rabat-joie. Je déteste quand on m'ignore. C'est quoi ton foutu problème?

Lucario : Laisse-tomber Domi. Il ne t'écoutera jamais. Tu ne vois dont pas qu'il te haïe à mort.

Domi : Je le sais ça. Tu me prends pour qui? Un juge?

Lucario : C'est presque ça.

Domi : Laisse-faire mon boulot toute seule. Je ne suis pas folle, tu sais?

Lucario : Avec toi, on n'est jamais tranquille.

Domi : Ça serait le bon moment pour me raconter ta vie dans ce cas.

Lucario : Tu es vraiment méprisante.

--------------------------------------------------------------

Le moment crucial approchait de pas à pas. Dr. Draco semblait très tendu avec des sueurs froides dans le dos dans la salle 102. L'opération s'enrouait alentour du cours. L'insécurité s'emparaît facilement du jeune toubib de 23 ans qui avait la gorge sec. Il fallait à tout prix être très calme et minutieux. Sa fait la première fois qu'il ouvre un organe. Toute la tenstion était sur lui. La seringle, le couteau et les pinces le rendait très nerveux juste en y pensant. Une seule fausse manoeuvre pourrait entraîner la fin de nos aventures épiques ici. Team se croisait les doigts pour que l'opération marteau se déroule à la perfection. Domi semblait tracassée par moment avec la main droite engourdie. Lucario lui frotta la main pour la réconforter. Ce fut l'anagonie pour Toady et Rouge qui n'espérèrent guère d'une fin tragique tandis que Kit fisto demeurait calme comme un image en expliquant chaque détail aux flics qui se contentaient seulement d'observer vu qu'une trentaine d'individus les traînait par le bout des pieds.

Team : Accroche-toi Birdo! Je ne te laisserai jamais tombé.

Domi : Je suis vraiment inquiète. Je n'ai aucune confiance en ce docteur porc-épic.

Lucario : Faisons confiance à Team. Il radote n'importe quoi, je te l'accorde. Mais, il est très bien ce qu'il fait.

Domi : Ben! Ouais. Il n'ose jamais m'adresser la parole. Est-ce que tu te rends compte? Un insensible!

Lucario : Dah! Il ne sait pas exprimer un sentiment. Comprend un peu ses réactions. C'est accidentel.

Domi : Accidentel? Ça ne tourne pas rond chez eux. Il doit souffrir d'une maladie mentale et chronique.

Lucario : Si seulement tu serais comment il est quand on le connaît, tu ne diras pas une telle anerie.

Domi : Une telle anerie! Voyons dont! C'est obtineux et odieux. Un homme bête et sans compassion pour les autres.

Lucario : J'ai l'impression que ton aventure avec lui a été un vrai désastre. Pas vrai?

Domi : Naturellement pas.

Lucario : Tu mens.

Domi : On a eu juste une dispute et point. Il s'est poussé de moi sans hésitation. Il m'avait humilée en plus.

Lucario : Je ne pense pas qu'il le pensait sérieusement.

Domi : Tu aurais dû voir sa face qu'il faisait en me regardant droit dans les yeux.

Lucario : Tu es vraiment dure à convaincre. Ce n'est pas possible d'être aussi têtu que toi.

Domi : Eh! Tu me connais très mal. Je sais quand j'ai tors ou non. Crois-moi sur parole le prétentieux.

*Autour de Rouge et Toady.*

Rouge accolée sur son ange : Crois-tu qu'elle va s'en sortir mon chéri?

Toady : Je l'espère de tout mon coeur, ma sucre d'orge adorée.

Rouge : Oh! Que tu es trop romantique.

Toady dans son subconscient : Encore un point pour moi. ^^

Vanessa assis à côté de la chauve-souris rouge : Si jamais elle meurt, je te tue.

Akatsuki : Je le savais déjà.

Vanessa : Parle-moi sur un autre ton.

Amy sur l'autre rangée : Je souhaite qu'elle aille bien.

Sonic : Je préfère crever tout de suite.

Amy : Ne soit pas si stupide.

Tails : Ne baissons pas les bras.

Bowser Jr. : Eh! Veux-tu mon poing sur la figure salle hérisson fini? Yirk!

Peach : S'il te plaît Junior, garde ton sans froid.

Bowser : Il fallait qu'on en arrive là. Mais, qu'est-ce que je fous avec des crétins de votre genre? Arg! C'est en devenir fou.

Pikachu87 : On est tous des le même bâteau de toute façon.

Bowser : Ça paraît que ça ne fait pas longtemps que tu es apparu.

Pikachu87 : Mon intelligence est plus fort que le tien à ce que je sache.

Bowser : Pas bête.

Dos à eux...

Damien derrière Sonic : Qu'est-ce que c'est?

Knuckles : Un livre sur : Comment être ivre?

Damien : Je ne comprends pas. Explique plus clairement le feuf (fif)!

Knuckles : Ça explique l'effet de l'acool au volant et quoi ça engendre.

Damien : Me prends-tu pour un crodaror (alcholique)?

Knuckles : Je ne comprends rien à ce que tu dis. Soit plus clair dans tes précisions.

*Scccccrrrrrrrrrrcchhhh!*

Damien : Voilà ce que j'en fais de tes conseils. Imbelious (Imbécile!).

Une infirmière qui passait par là : Vous allez me ramasser ça au moins.

Damien : Your crazior! (Vous êtes fou).

*Elle lui montrait une vadrouille.*

L'infirmière : Vous allez nettoyer le plancher. Si vous vous croyez tout permis, vous allez être servi mon cher monsieur.

Damien : Je ferai rien à une Blachore (**** ou *****) de votre genre.

L'infirmière avec un sourrire plutôt ironique : SÉCURITÉ!

Damien : Quoi? Je ne vous suiverai pas.

Team qui se revelait la tête un peu surpris : Hum! Il est bien con ce type.

Rouge : Il ne veut rien savoir des autres. Un vrai anti-social.

Toady : Mah! Ce mec ne m'intéresse pas du tout. Ce n'est qu'un inculte anti-culturel aussi.

Amy : Baston!

Tous sur les deux premières rangées : Surtout pas!!!

Amy : Sa correction sera douleureuse. Vous gâchez trop mon plaisir.

Dans la troisième rangée de gauche, menant au couloir des salles d'urgence avec un commémoratif de l'hôpital sacré-Taloche pour le bon rendement et meilleur entreprise de service de l'année 2007-2008 du Royaume Mushroom Kindom, Pikachu, supposément assis à côté de Damien et à sa droite, Pichu suivi de Boo qui vivait l'angoisse et l'anagonie si Birdo mourrit aujourd'hui même.

Pikachu : AAAAAAAAHHHHHHHHHH!!! Je ne veux pas mourrir si jeune. Ha! Lababa! Bidi! Douda! Arg! LA FERME MA DOUCE MOITIÉ!!!

Pichu tentait plus ou moins de le réconforter : Tout va bien aller Pikachu. Tu n'as plus rien à craincre.

Pikachu : Crois-tu vraiment que Birdo va mourrir?

Pichu : Je suis persuadé que non Pikachu. Birdo a une disipline de fer.

Pikachu : Niiiooooonnnnnnnn! Ces chances de survies sont quasi nul. Vous voyez la même chose que moi. Reconnaissez-le! Il y a un mince espoir.

*Gros champignon blanc qui sort de la bouche du duo électrocutant et invisible.*

Ouais, c'est dûr de calmer une personne qui panique tout le temps.

Étant un peu dans la lune, quelqu'un glissait un chapeau sur la tête de Team.

Team : Hen! Pourquoi ce chapeau?

*Ting!*

Team : Pourquoi me regardez-vous avec ce visage menaçant?

? : Appele-moi Luffy!

Team releva à tatinet le chapeau : Je n'avais jamais su votre nom.

Luffy : Tu peux me tutoyer si tu veux. Ça m'est égal.

Rouge : Voyons! Qu'est-ce qu'il lui prend de lui donner son chapeau?

Toady : Je l'ignore.

Lucario : C'est un homme bizarre. Owe!

Domi : Prend le temps d'écouter avant de juger les gens.

Luffy : Ton amie va s'en sortir.

Team : Heu! Es-tu allé voir Draco pour les informations?

Luffy : Tu veux parler du porc-épic? Non, je suis désolé.

Rouge : Qu'est-ce qui vous permet de dire de telle sotisse? Expliquez-nous! Jeune inconscient.

Luffy : Sachez que j'ignore qui vous êtes et comment j'ai atterit dans cette compétiton monstre. Mais, je peux vous dire une chose... *gros suspence songeur.* Je ne vous laisserai pas tomber.

Team se tournant le dos vers Toady : Je n'ai compris à ce qu'il raconte.

Luffy : Eh! Regarde-moi dans les yeux quand je te parles.

Team : Excuse-moi! Je ne suis pas sûr de te comprendre.

Luffy : Tu as très bien compris, je pense. Je ne vous laisserai pas tomber.

Team : Je peux savoir c'est à quel sujet.

Luffy : À ce que j'ai pu comprendre quand on était sur une île céleste[...]

*Reprit son souffle avant de poursuivre.*

Luffy : On vous a tendu un piège.

Amy : Laissez-moi lui éclater la face.

Team : Non! Amy.

Luffy : Tu as du cran pour t'imposer envers l'autorité. Je t'admire beaucoup. J'aurai fait la même chose pour l'un des membres de mon équipage.

Team : Je te fais remarque que c'est ma petite amie.

Luffy : Ton amie?

Team : Non! Ma petite amie!

Luffy : Ta petite amie! Mais, qu'est-ce que ça veut dire?

Lucario : Quel crétin ce type! Il ne sait pas c'est quoi une petite amie.

Domi : Veux-tu mon poing sur la figure?

Lucario en pitié : Désolé, ma chérie.

Team : Comme Toady et Rouge. Tu vois?

Luffy : Hum! Non, je ne vois pas.

Team : Écoute-moi attentivement : Ils sortent ensemble.

Luffy : Ah! Ça veut dire qu'ils sont mari et femme.

Team se tappe sur la tête : Non, inoncent! C'est gars qui sort avec une fille parce qu'il est interessé à elle. Vois-tu le principe?

Luffy : Ah! Je vois. Vous vous connaissez déjà et vous sortez ensemble pour trouver le grand amour entre vous deux.

Toady : C'est presque ça. Ouais.

Luffy : C'est la même chose avec toi aussi.

Team : Exact! Enfin, on se comprend mieux.

Luffy reprenait son chapeau en le tenant très ferme pour un signe de fierté : Veux-tu savoir mon objectif? Je rêves de devenir le roi des pirates un jour.

Team : C'est quoi le rapport avec Birdo?

Luffy : Tu veux parler de la grosse balaine.

Team : Tu n'es pas gentil. On t'a jamais appris les bonnes manière.

Luffy : Heu.. Je suis désolé. Je donne des surnoms à des têtes qui ne me sont pas familières.

Team : Pourrais-tu me répondre clairement s'il te plaît?

Luffy : C'est simple. Tu veux sauver tout le monde. Cette fille te semble chère à tes yeux.

Team : Arf! Tu n'as pas encore compris. Notre monde est menacé d'être explosé si Birdo meurt. Ça sera la fin. C'est la pièce maîtraise du scientifique fou.

Luffy : Je l'avais compris. Ne t'inquiète pas. On a tout simplement à lui botter le derrière et le compte est reglé à 100%.

Rouge : Quel endouille ce type! On dirait qu'il ne se rappelle plus de l'enjeu de la compétition.

Luffy : La compétition? J'avais complétement oublié. À quand la prochaine course?

*Rouge le frappe d'un coup bien serré.*

Rouge : Pas avant que Birdo soit rétabli. Crétin!

Luffy : Aïlle! Tu n'es pas oubligé de me frapper.

Rouge : Alors, écoute attentivement quand on te parle. Franchement, tu n'as rien dans la caboche toi.

Planqués dans un coin, Le Maléfique troubla ses pensées en blâmant Team de loin.

Le Maléfique : Si jamais Birdo s'étient aujourd'hui, je promet que je tuerai ce satané Team. Je te le garantie.

Bidule : On pourra toujours causer entre nous si tu veux. Tu vois ce que je veux dire.

*Bang! Coup poing sur la tête.*

Le Maléfique : Notre maître t'a bien encré le cerveau à l'envers. Imbécile! Tu te fous complétement des autres. Tu penses seulement qu'à toi-même. Vieux ingras!

Bidule : Arf! Je pouvais toujours essayer. Je me sens si chaud à tes côtés.

*Paf!*

Le Maléfique : Je vais finir par d'achever sur le champs vieux pervers.

Bidule : Rend-toi à l'évidence. Notre mission est accomplie. Que veux-tu de plus?

Le Maléfique : Je tiens à obtenir Birdo par tous les moyens. J'interdis qui conque qu'elle meurt ainsi. J'ai conclu une entente avec notre maître. Il me laissera Birdo si je réussis ma mission.

Bidule : Ha! Ta mission patron? Tu n'as rien saissi encore ; il se fou carrément de nous.

Le Maléfique : Ne dit pas un truc aussi insensé. J'aurai préféré que tu crèves au-lieu de m'insulter comme si j'étais faible. Je suis immortel.

Bidule : Dès qu'il aura l'occassion, il t'achèvera sans hésiter. Crois-moi! Puis moi, je serai marié avec notre tonton adoré. J'ai hâte d'y être arrivé.

Le Maléfique : Je n'en revient pas. Notre boss t'a vraiment gratté ton cerveau de pacotille. Vieux faible que tu es.

Bidule : Je suis plus fort que tu le penses. Tu n'as encore rien vu de ma nouvelle puissance.

Le Maléfique : Ha! Ta nouvelle puissance? Quelle sotisse!

3 heures plus tard, Dr. Draco se ramenait pour conclure son verdict. Team fut le premier à se précipiter sur lui.

Team : Alors, Draco?

Dr. Draco : Eh! Ça risque de ne pas facile à dire, mais vous annonce que votre amie a...

*L'anagonie s'emparait de certains personnes, d'autres s'étaient la peur du retour du diable, pour plusieurs la crainte ultime d'un carnage et le tremblement de frayeur de la mauvaise nouvelle à prononcer au monde entier. Tous nos personnages principaux crainirent le pire ainsi que certains adjuvants.*

Moment de réflexion.

Rouge : Non! Elle n'est pas... Ce n'est pas possible.

Toady : Je le savais. Nous sommes fichus.

Akatsuki : Je suis un homme mort.

Vanessa : Je pourrai enfin le tuer. Désolé akatsuki.

Pichu : Pas le jour de mon anniversaire. Je ne supporterai pas le mort d'un bonne amie.

Boo : Est-ce que je suis sensé ressentir quelque chose? Niant! Non.

Tails : Saleté de Boo de maleur qui regarde ailleurs!

Boo : Il me cherche ce mec. Vient te battre!

Tails : N'importe quand.

Boo : Retrouve-moi à 12h00 à l'extérieur.

Tails : Entendu!

Pichu 2 : C'est décidé. Je promets d'éclater la face à Team. Je te pardonnerai jamais.

Domi : Non. Je ne peux y croire. C'est impossible. Je refuse qu'elle meurt si jeune.

Lucario : Nous sommes condamner à tous mourrir.

Domi : Arf! Il n'a pas fini encore de jouer les martyre. Je suis découragée.

Lucario : Elle me fixe encore des yeux cette plaie.

Domi : J'ai tout entendu.

Lucario : Fait ***** cette femme.

Bowser : NNiiiaaaaaaaaannnnnnttt! Je ne peux pas supporter la mort d'un d'entre nous.

Peach : Oh! Je le sens mal venir.

Pikachu : AAAAAAHHHHHHHH!!! NOUS SOMMES DÉCAPITÉS!!!

Damien : Qu'il m'énerve à la fin cet imbelous (imbécile).

Team : Ouf! Je prie le bon dieu pour qu'elle soit idem.

Dr. Draco : ... survécu.

Team accota sa main droite sur sa poitrine en guise de soulagement : Ouf! Dieu soit loué.

Tous : Ah! Quel soulagement!

Bidule dans son coin avec Le Maléfique : Quoooooooiiiiiicccccccckkkkkkkk???

? : Comment? Je m'apprêtais à exploser vos tranches de cake. Non! Mais, c'est du délire. Impossible, je dis! Vous êtes sensé être mort. AAAArrrrrhhhhhhhh!!! Ça ne se peut pas avoir autant de chance. HHuurrrrrmpp!! Je vais te massacrer Team. Tu vas murfler. Je te le garantie.

Le Maléfique : Incroyable! C'est un miracle.

Bidule : Une déception, tu veux dire.

Le Maléfique : Non. Un miracle. Crétin!

Bidule : Relaxe majesté! Ne t'emballe pas tout de même.

? : Quelle échec! Le Maléfique ne finira jamais par les vaincre. Il va voir ce que je lui réserve à la fin de cette compétition. Il le regretera sincèrement sa défaite. Je le liquiderai le moment venu. Personne ne doit échouer au combat. Sinon, c'est la mort qui vous attend.

Rouge : Hourra, Team! Je suis heureuse pour toi.

Team : Heu! Pourquoi me serres-tu dans tes bras?

Rouge : Oups! Désolé, je me suis laissé emportée dans le moment.

Team : Tu tiens vraiment à Birdo pas vrai?

Rouge : Es-tu tombé sur la tête? Sincèrement, je la déteste : Je n'aime pas les groins roses.

Domi : Eh! Menteuse! D'après moi, tu es content pour Team que sa blonde se porte à merveille. Ça m'étonnerai que tu es amoureuse de Team, en faite.

Rouge : Hum! Tu es qui toi pour me parler de la sorte?

Domi : Perds-tu la mémoire toi aussi? Je te rappelle que j'ai sauvé la misérable vie de ton soit disant prince charmant.

Rouge : Ce n'est pas un prince charmant. C'est un sac symbole pour nous tous.

Domi : Peut-être. Seulement, Tu rends Toady mal à l'aise.

Toady : Hum! Hum!

Rouge : Mais, je...

Team : Veux-tu bien nous foutre la paix Domi? Personne n'est interessé à tes propos.

Domi : À quoi bon de m'ignorer longtemps, hein? Je ne te plais pas du tout, d'accord. Je suis prête à me racheter.

Team : Je ne te supporte plus. Du balai!

Domi : En voilà des manières de parler à une dame sans défense.

Lucario la prit par la main : Vient Domi! Il n'est pas intéressé à collaborer avec toi. Laisse-tomber.

Domi se débattait : Crime! Es-tu dupe ou quoi? Je te rapelle qu'on joue entre la vie et la mort. Alors, pourquoi pas laisser nos différences de côté pour l'instant et de se concenter sur le principal? Je tiens à la survie de chaque citoyen.

Toady : Elle a raison Team. Laisse-lui une chance.

Team : C'est déjà trop demandé pour moi. C'est non.

Toady : Grosse tête de mule!

Lucario : Allons-nous retirer pour quelques temps Domi. Ça va te faire du plus grand bien.

Domi : Je refuse de partir temps et aussi longtemps que... Mais, qu'est-ce que vous faites? Vous allez entendre parler de moi. Je vous le garantie.

Avec l'aide de Tails et Rouge, Domi fut mettre à l'écart pour un bon moment.

Team : Enfin!

Amy : Mais, voyons Team. Explique-nous pourquoi tu ne veux pas de l'aide de Domi? Elle me semble utile pour notre équipe.

Sonic : Ouain! C'est bien trop vrai. C'est grâce à elle que j'ai pu être ressusité par Zeu et PoseÏdon. Sans celà, je ne serrai plus de ce monde.

Damien : Vous êtes qu'un être insensious (insensible).

Akatsuki : Je t'en prie Damien.

Bowser : Bah! Tu n'es qu'un insconcient Team. Je te rappelle qu'elle nous a sauvé la vie à nous deux. Qui d'autre de tellement talentueuse et intelligente qu'elle arrive à douter d'une tentative de meutre?

Bowser Jr. : C'est vrai Pa'p. Elle m'a pas l'air méchante après tout même si elle nous en fait voir de toutes les couleurs.

Team : Je vous rappelle qu'elle fait partie de la bande de Vanessa. Elle n'hésitera une seconde à faire notre fête si elle le voulait.

Vanessa : Et si vous osez en prendre à elle, il faudra me passer sous le corps.

Team : Cause toujours la vieille.

Vanessa se préparait à l'offensive : D'autres commentaires?

Dr. Draco : Madame, je vous demanderai de bien donner votre arme. C'est interdit dans un hôpital.

Vanessa : Je sais tout ça pauvre cloche. Je me retire dehors. Tu as de la chance mon beau Team. Mais, tu m'échappera pas aussi facilement.

Team en grimaçant : Neuh! Neuh! Neuh!

Akatsuki : Tant qu'elle m'appele pas, je suis tranquille.

Vanessa : Vient avec moi Akatduc.

Akatsuki : Arg! As-tu fini de m'appeler comme ça?

Vanessa sortit en halte et impatiente à l'extérieur en compagnie d'Akatsuki prit en otage pour son plan de destruction contre Birdo et Team. Elle n'avait pas encore dit son dernier mot. Ça finira jamais avec elle.

*Méta-knight de son côté semblait plutôt préoccupé des flics qui les poursuivaient depuis un certain temps. Il décidait d'aller discrètement vers la fenête du stationnement des clients pour vérifier si Kit Fisto gérait très bien la situation. Après un bref instant de subtilité, ça semblait correct selon lui, mais il restait quand même sur ses gardes en restant passif.*

Méta-Knight : Ça ne sens pas très bon.

Dr. Draco : Sans vouloir vous vexer mes chers amis, je voudrais savoir ce qui se passe. Ça me semble préoccupant votre affaire.

Pichu : Vous ne ferez pas mieux que vous le sachiez Docteur Draco. Ça risque de troubler le bâtiment.

Toady : Ça n'ai pas préférable pour vous dans votre cas docteur. Vous subirez le même sort qu'on nous réserve.

Dr. Draco : J'ai l'impression que vous voulez pertuber l'ambiance de nos patients.

Team : Aucunement Draco. Je vous l'assure. C'est plus compliqué que ça.

Dr. Draco : Alors, qu'est-ce qui vous empêche de nous dire la vérité?

Team : En passant, comment se porte Birdo? Je m'inquiète beaucoup pour elle.

Dr. Draco : Convaincante Monsieur. Elle se porte à merveille. Je dois vous avouer que je paniquais au début en faisant une fausse manoeuvre. Heureusement pour vous, j'ai réussi à extraire la balle sans problème. C'est un tâche totalement inextrêmiste vous savez?

Pikachu87 : Évidemment.

Sonic : Je suis soulagé pour toi Team.

Team : Merci Sonic! J'ai eu peur moi aussi.

Dr. Draco : Par contre, elle doit se reposer. Vous pourrez aller lui rendre une visite après le "souper".

Team : Attendez Draco! Va-t-elle être rétabli bientôt?

Dr. Draco : Ben! La balle a carrément arracher une artère derrière les poumons. Vous devrez attendre 2 semaines ou plus.

Toady : C'est long deux semaines. Vous ne pouvez pas vous arranger pour un délai moins court.

Dr. Draco : Malheureusement, je suis navré mon cher. Quand on effectue une opération quelqueconque à l'intérieur d'un patient en détresse, on ne peut pas faire autrement. Le corps doit prendre le temps de guérir de sa blessure. Ça ne prend pas 24 heures vous savez.

Toady : Ouais! Je vois. Je vous comprends.

Draco : Si vous voulez, je serai en dehors de mon quart de travail d'ici 5 heures. Veuillez me rejoindre ici quand vous aurez terminé votre visite. Je suis curieux de savoir tout l'histoire. Ça m'intrigue beaucoup. Je trouve celà bizarre que vous vous mettez dans de salle draps. Puis-je vous faire confiance?

Sonic : Ça m'a l'air raisonnable.

Bowser : À quoi bon de cacher la vérité encore longtemps? C'est la deuxième fois qu'on vient ici en ci-peu de temps.

Bowser Jr. : Je crois qu'on peut lui faire confiance.

Peach : C'est un médecin après tout.

Amy : Qu'est-ce qu'on risquerait de perdre en plus?

Pichu : On n'a rien à perdre.

Damien : PPffffffttttt!!! Un toubib en plus!

Pikachu : NE PARLE PAS COMME ÇA DEVANT LE MÉDECIN!

Pikachu87 : Pas besoin de dramatiser Pikachu.

Toady : Que décidons-nous ensemble Team?

Team : Marché conclu à une seule condition.

Draco : Lequel mon cher?

Team : Promettez-moi d'en parler à personne.

Toady : Franchement Team, c'est seulement un toubib. Il a responsabilité de garder la confidencialité d'un client. C'est comme ça qu'on établi un certaine confiance envers lui.

Draco : C'est d'accord. *Il lui serra la main.* Votre nom?

Team : Team, M. Draco.

Draco : Parfait, Team. Nous nous reverrons à 8h00.

Team : À 21h00, ça vous irai?

Draco : Pas de problème. Ça va me permettre de prendre une pause.

Team : À bientôt, alors?

Draco : Bien sûr. Prenez bien soin de vous pendant mon absence.

Team : AUCUN RISQUE!

Le Maléfique toujours dans son coin en train d'obsever la scène : Ha! Ils croivent toujours avoir une chance contre nous. Même en disant tout à un médecin de pacotille, ça ne change rien.

Bidule éfoirré entre deux chaises : Si je comprends bien, notre maître va s'occuper de la prochaine opération cette nuit.

Le Maléfique : Parfaitement. J'ai hâte de voir comment va réagir Team. Je sens qu'on va bien s'amuser ce soir.

Bidule : J'en doute pas une seconde.

Le Maléfique : Eh! As-tu fini de gesticuler de la sorte, esclave?

À suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
akatsuki-planta

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 23/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Jeu 7 Avr - 10:19

Sympa comme toujours !

Vanessa... elle m'agace... (mais au fond je l'aime bien Wink ).

Par contre je me réjouis qu'on en finisse avec le maléfique Pas content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Princess Toady



Messages : 155
Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Jeu 7 Avr - 16:35

Bidule pue ! Le Maléfique est mieux, en plus il est débile. XD

Toady se demande ce qui va se passer... ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucario



Messages : 80
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Lun 11 Avr - 23:51

Vous aurez le prochain épisode d'ici vendredi. Ensuite, l'épisode 95 sera un spécial "bon chic, bon genre" avec Boshi pour permettre de prendre une petite pause avant de poursuivre l'aventure vers le niveau 6 de la compétition.

À suivre...

Épisode 95 : Bon chic, bon genre.

Épisode Bonus 6 : Une soeur pas très net.

Épisode Bonus 6-2 : Vanessa au pouvoir.

Épisode 96 : En route vers jungle Kokoriko : Birdo en état de choc.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucario



Messages : 80
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Dim 17 Avr - 6:27

Épisode 94 : Discrétion et Distraction.


À l'heure du rendez-vous, Team, Rouge, Pichu, Pichu 2, Kit Fisto et les trois flics suiviaient Dr. Draco vers la cafétéria où que personne n'ira dérangé leur conversation en cette heure avancée de la journée. Tous les patients étaient dans leur chambre soit en train de se reposer, regarder la télévision ou bien s'interroger du lendemain. Par contre, certains employés suiviaient discrétement la petite troupe en s'inquiétant eux aussi de Draco. Qu'est-ce qui peut bien lui pousser à savoir toute la vérité?

Dr. Draco : Bon! Assyez-vous.

Marchal : Pourquoi nous sommes sensé d'assister à ce meeting?

Paul : Je crois que nous allons en savoir un peu plus sur nos vrais fugitifs.

Marchal : Vous ne penses pas qu'on devrait tous les arrêter?

M. Chan : Assiez-vous Marchal!

Marchal : Hurmp! J'ai l'impression qu'on se fait embobiner par des jeunes déliquants qui se croivent au-dessus de leurs affaires.

Paul : Voulez-vous bien écouter Marchal? Vous savez que je peux avoir la patience courte.

Rouge : Dit Team, pourquoi Toady n'est pas avec nous?

Team : Il m'a dit qu'il avait quelques courses à faire.

Rouge : Je demande ce qu'il a en tête. Il m'avait l'air perplexe tentôt.

Kit Fisto : Est-ce qu'on peut commencer Team? Ça risque d'être très long.

Team : Je te laisse parler Kit. J'ai du mal à m'exprimer clairement.

Pichu 2 : Tu es vraiment nul de laisser quelqu'un parler à ta place. Tu n'as pas honte?

Pichu : Laisse Kit s'expliquer.

Pichu 2 : Mais, quand même.

*Draco ne comprenait pas grand chose, mais il semblait inquiet. Kit avait beaucoup de misère à lui dire oui ou non à une question parce que c'était trop complexe pour qu'il comprenne clairement ses propos.*

Draco : Vous savez, je ne suis pas dupe non plus. J'ai remarqué aussi la présence de ce Birdo vert et jaune qui semblait pas très net à mon goût.

Team : Je n'ai pas envie de le savoir non plus.

Rouge : Tu as s'en doute raison.

Kit Fisto : Bah! Il se nomme Bidule : Homme au carisme foudroyant. Il paraît qu'il a une double vie.

Rouge : Ça explique pourquoi il avait survécu à la détonation dans l'entrepôt à Kanddar.

PIchu : Si serai vous, je m'interrogerai sur son comportement. Avez-vous remarqué qu'il s'appuye souvent sur son couvreur.

Pichu 2 : Pichu pense que tu parles du Maléfique.

Pichu : Non, de Bidule.

Draco : Il était allongé de tout son long entre deux bancs en train de se flatter la pipe avec un doigt.

Rouge : Arg! Il est immonde.

Team : Peux-tu parler d'un autre sujet?

Kit Fisto : Heu! D'accord.

*Il passait des machins inutiles et s'atardait plus sur le fruit de toutes leurs fruits aventures jusqu'à aujourd'hui. Certains détails échappaient aux policiers de la Nasa que ça chiffonait beaucoup Marchal qui tentait de dire tout de travers. Paul trouvait son congénère un peu irritant par moment tandis que M. Chan constituait tous les morceaux du puzzle pour se rémémorer de ce qu'il aurait entendu auparavent ou avait déjà vu.*

M. Chan : Avez-vous dit une statue?

Rouge : En quoi ça vous intéresse?

M. Chan : Nous avions vu une statue ressemblant à Mario sur une île totalement dingue.

Paul : Ça serait celui qu'on appele Mario dit-on?

Marchal : Comment il fait pour tout savoir en jouant à l'ordinateur? C'est débile!

Kit : Disons que mon talent d'information dépasse la moyenne requise.

Team : De toute façon, je suis convaincu que Pikachu87 se montre du bout de son nez pour retourner le rechercher.

Pichu : Comment ça?

Pichu 2 : Pichu dit qu'il est un fan de Mario.

Rouge : Ça m'étonne qu'il survit encore. J'aurai préféré de ne plus voir sa face de moron.

Team : Mouais. Moi aussi.

Marchal : Ça nous fait un fugitif en cavale.

Paul indécent : Marchal!

Marchal : Pardon Paul.

M. Chan : Suite à ceci, nos chemins se sont croisés par hasard. *Un pas hésitant.* Hum! Je dois avouer que cette histoire semble très complexe à mon goût.

Paul : Je suis d'accord avec vous sur ce point.

Marchal : Vous n'allez pas embarqué dans leur jeu maintenant?

M. Chan : Crois-le ou non Marchal Brodish, mais nous ne sommes pas au bout de nos peines.

Marchal : Explique-lui à ton vétérant, Paul!

Paul : Il y a un morceau qui ne colle pas à l'histoire : C'est celui de l'homme scientifique que vous décriviez depuis le début de ce récit.

Team : Que voulez-vous savoir?

Paul : Le fait qu'il soit un être sadique et dégoutant.

Team : Kit.

Kit Fisto : Au fait, nous ne savons rien de ses propres intentions qui le poussent à nous détruire sans raisons justifiables. Dans mon hypothèse, je crois qu'il aime savourer ses conquêtes de l'univers en choissant lui-même du sort de chaque planète. Il est en quelque sorte la matrice qui décide du jugement dernier.

Marchal : Un peu comme dans un film.

Kit : Ça ressemble à ça, en gros. Mais encore, il prévoit toujours d'avance le nom de chaque personne à éliminer sur sa liste.

Team : Ça me fait rappeler à Destination Ultime avec un diable qu'on ne voit pas et qu'il tue tous ceux qui sont sur sa liste sans exception.

*Draco commença à être nerveux.*

Draco : Mais, qu'arrive-t-il à ceux qui frôle la mort?

Kit Fisto : Au suivant et revient aux survivants lorsque son deuxième verdict soit tombé subitement aléatoirement.

Pichu : Une vraie chaise musicale.

Rouge : De quoi nous rendre tous dingue.

Pichu 2 : Pichu trouve cette charade insensée.

Marchal : Attendez! Attendez! *Moment de reflexion en même resté sans mot.* Vous nous faites marcher? C'est ça, hen?

Team : De toute façon, en vous racontant tout, vous êtes ajoutés à la liste des morts.

Marchal : Foutaise cette liste! On ne sait même pas si elle exisite pour croire à une telle anerie.

Team : Elle est invisible, Monsieur l'agent.

Marchal : Appelez-moi Marchal, jeune homme.

Team : Ça va. Calmez-vous les hormones un petit peu.

Marchal : Oufs!

*Tow!*

Paul : S'il vous plaît mon ami, garder votre cent fois.

M. Chan : C'est vrai Brodish. Apprenez à gérer vos émotions. Ce valeureux Team pourrait se montrer arrogant envers nous si on le provoque.

Team : De quoi arrongant? Vieux cascadeur à la retraite.

Rouge intervena d'un main très ferme : S'il te plaît Team, évite d'insulter un officier. Ça risque de te coûter très cher.

Team : De quoi que je me mêle? Espèce de *****.

*Tssshhhhhh!*

Team : Eh! Pourquoi m'as-tu frappé?

Rouge : Oh! Désolé. C'était plus fort que moi.

Team : Bien.

Rouge : Attend que Toady apprenne la nouvelle. Tu vas t'en mordre les doigts de m'avoir traité de *****.

Team : Vient te battre contre moi espèce de mauviette.

Pichu 2 : Go baston!

Pichu s'interposa entre les deux : Ça suffit vous deux. Vous réglerez vos différents ailleurs. Je vous rappelle qu'on joue avec la lame du bâton. N'allez pas compliqué les choses avec des disputes inutiles. Toi, tu me déçois beaucoup Pichu 2 d'encourager Team dans une bigarre alors que ça te satisfait que Team se casse la gueule par n'importe qui pour lui arranger le portrait.

Pichu 2 : Qu'est-ce qui te prend d'être de leur côté?

Pichu : Allô l'anodin! Veux-tu bien laisser Team tranquille avec Birdo? Je te le répête une dernière fois et que ça rentre dans ta petite tête : BIRDO N'EST PAS INTERESSÉE À UN HOMME ÉGOÏSTE COMME TOI. Tu m'as bien compris.

PIchu 2 : Trahisseur!

PIchu : Tu n'es qu'un tête de linote. Ce n'est pas croyable.

*Dr. Draco se levait soudainement d'un coup. Ses colègues espionneurs craignaient le pire.*

Dr. Draco : Ça va. J'ai pigé.

! : Il ne va tout même pas...

!! : Si Dr. Kubino.

Team : Qu'est-ce qu'il a l'intention de faire?

Rouge ironisa : Problablement un tour de magie débile.

L'ordinateur de Kit : Veuillez vous éloigner de la table.

Kit : Je vous demandrai de vous éloigner tous de la table.

Pichu : Pourquoi Kit?

Paul en attrapant Marchal à temps : Ne reste pas planter là.

Marchal : Eh! Mais, je rêves.

Pichu 2 : C'est n'importe quoi. Pichu doit être au quatrième ciel.

Rouge : Mais, Yeurk! C'est un vrai...

Team : Un vrai dragon, je le sais. Ne me demande pas de l'achever parce que tu le trouves ignoble.

Rouge : Qu'est-ce qui te fait dire ça?

Pichu 2 : Pichu aime les dragons millénaires.

Pichu : Ce n'est pas un dragon millénaire. Plutôt un vrai pokémon. Idiot!

*Ça reste un rêve, c'est bel et bien un Draco, nommé Charizard en anglais, en chair et en os.*

Team : Heu... Je suis sans mot. Comment ça peut être possible?

? : Ha! Encore un averton de plus pour faire le joujou.

Comment ce scientifique satanique peut prévoir nos faits et gestes? Totalement inhumain.

Rouge : Je peux savoir pourquoi cette transformation iddeuse et collante?

Draco : Je pense que vous aurez besoin d'un médecin lors de votre prochain voyage. Après tout ce que vous avez traversé, je comprends pourquoi vous êtes revenu si vite.

Team : Au fait, on est arrivé par hasard.

Kit : Pourquoi tu ne lui pas que c'est Lucario qui nous a frayé un chemin jusqu'ici?

Rouge : Crois-tu que c'est nécessaire, le bollé?

Draco : Et vous, le pigeon, *Il s'adressait à Pichu 2.* Ça vous a plus votre test sur votre anagonie?

Pichu 2 : Et comment? On n'insulte jamais le plus grand des pichu en lui disant qu'il avait le corps d'un althèle.

Team : Franchement, j'aurai été fier à ta place.

Rouge : Laisse-le faire Team. Son orgueuil le trahit trop souvent.

Pichu 2 : Pichu n'est pas orgueuilleux.

Marchal : Quel délire! C'est fou. Je ne peux y croire de mes yeux. C'est impossbile. Deux bêtes qui parlent.

Paul : En revenez-en partenaire. Je vous rappelle toujours que nous sommes dans un univers hors du commun.

M. Chan : Ne vous prenez pas le tête pour rien, major Marchal.

Team : Mais, ce n'est pas sérieux quand même.

Draco : Effectivement, c'est pour rigoler un peu. Sauf que sachez que j'aurai bien aimé vous accompagner dans votre aventure. Je serai d'une aide précieuse pour vous. En conséquence, je ne peux pas abandonner mes patients. Vous savez, un docteur ne doit pas se permettre d'être absent à cause d'une chose qui ne lui concerne pas.

Rouge : En effet. Mais, je vous trouve quand même séduisant en fin de compte. Un crache flamme pour me réchaffer les fesses.

Draco : Ah! Arrêtez! Vous allez me faire rougir.

Rouge : Ouch!

Team : Veux-tu un poing en pleine poire?

Rouge : Arg! Que peux-tu être trop sérieux des fois. On n'a pas le droit de rigoler en harmonie avec toi.

Team : C'est une blague?

Rouge : Mais, non. L'inoncent! C'était sarcastique.

Team : Je suis désolé. Je l'ignorais.

Pichu : Tu ne piges rien aux aneries stupides qu'on dit parfois. Houlà! Quel désespoir!

Team : Ce n'est pas de ma faute si je ne cache pas les jokes du premier coup.

Pichu : Tu devrais sortir plus souvent.

*La voix du Docteur Kubino se fit entendre dans l'ombre des plus obscur de la salle.*

Dr. Kubino : Je suis prêt à vous offrir un long congé Draco.

Pichu 2 : Il est où ce type?

Draco l'avait vu dans l'obscurité : Dr. Kubino. Mais... Est-ce que vous réalisez au moins tout ce que... *Il n'était plus le seul dans son champ vision. Ça rendait le dragon orange intrigué.* Dr. Schartel. Dr. Elivera. Dr. Tazel avec ses lunettes tortillas. Et que dire de mon professeur : Dr. Akiri.

Chacun des ses personnages obtenaient un point commun, ils sont tous maigres et blanc apparament. On aurait dit de grands savants d'une dizaine d'années expériences. Elivera avait un accent plutôt italien tandis que celle de Tazel ressemblait à l'Urkaine ou à l'Argentine. Le médecin Schartel demeurait un Toad venu tout droit d'un pays australien dans le bas Nord du Royaume champignon. Pour finir, Dr. Akiri, professeur en biologie technique pour la médecine était celui qui avait tout appris la base de la médecine de A à Z à ce jeune dragon de 28 ans. D'orgine anglaise, il s'intéressait surtout à toutes types de cultures essentiels à apprendre dans le monde entier pour savoir à maîtriser presque 100 langues parlés et écrites. Son objectif première : Pouvoir traduire tous les mots dans n'importe quel langue. Déjà, il sait lire et parler l'anglais, le français et le portugais et commence une formation en espagnol. La seule raison qui le pousse à pouvoir parler de toutes les langues : C'est le fait qui veut devenir indispensable aux yeux de l'univers au complet. En priorité, savoir se débrouiller dans n'importe quelle circonstance est prémordiale pour lui. Il ressent constamment le besoin urgent d'être le traducteur élite sur qui on peut compter.

Dr. Akiri : Toujours à la traîne comme d'habitude mon petit Draco.

Draco : Quelle joie de vous revoir enfin! Je ne vous ai plus revu depuis 2 ans.

Dr. Akiri : J'ai dû partir en voyage pour apprendre le portugais et le français pur. J'adore voyager pour en apprendre un peu plus sur les autres cultures.

Draco : Avez-vous travaillé pendant vos traversées?

Dr. Akiri : Bien sûr. Disons qu'au début rien n'est pas évident. Mais, avec de l'entraînement, ça s'apprend vite dans ce nouveau milieu. On s'y habitue très rapidement.

Team : Peut-être pas pour tout le monde.

Pichu : Ferme ton clapet 30 seconde Team. Leur discution n'est pas terminée.

Team : Rien n'a foutre de leur histoire. Qu'ils en viennent au fait.

Papoulo arrivait en improvise.

Dr. Papoulo : J'ai raté quelque chose?

Toutes ses collègues : AAhhhhhhhh!!!

Dr. Tazel : Moi, vous croyait en congrès.

Dr. Papoulo : Annuler à la dernière minute suite à un problème technique en électricité.

Rouge : Une panne de courant si je comprends bien.

Dr. Papoulo : Pouvez-vous m'expliquer ce rafus? Je commence à me faire vieux à vous entendre marmonner comme des boeufs. Laisse-moi deviner : Cet imbécile est encore blessé.

Dr. Akiri : Vous êtes dans le champs Papoulo.

Dr. Draco : Au fait, c'est sa blonde qui a reçu la visite d'une balle en plein poumon.

Dr. Papoulo : Comment ça se fait? Et, c'est qui sa meufle d'abord?

Dr. Draco : Dr. Elivera dit : "C'est trop long pour expliquer. Vous devriez vous reposer."

Dr. Akiri stupéfait : Vous savez parler l'italien mon ami?

Dr. Draco : Partiellement. Les mots ressemblent beaucoup à ceux de la langue latine.

Team : Away! Est-ce que vous embrayez un petit peu?

Rouge : Pourrais-tu rester un peu plus patient un petit peu?

Team : C'est long et plate.

Rouge : Observe et écoute au-lieu de dire n'importe quoi.

*Ping!*

C'était quoi ce bruit?

Malheureusement, ça provenait du 7e étage alors qu'on était au rez de chaussée. Par contre, Amy et Sonic l'avaient entendu à l'étage inférieur qui soutenaient Shadow qui avait subi un gros choc nerveux à son réveil quand il était entouré de quatre femmes. Ne pas oublier qu'un gaï pourra vivre un traumatisme si il s'amuse sans le savoir avec des femmes. Ce hérisson noir dormait à ce moment-là.

Amy : As-tu entendu ce bruit?

Sonic : Non. Pourquoi?

*Bong!*

Les mûrs étaient trop bien isolé pour qu'on puisse entendre quoi que ce soit au rez-de-chaussée.

Amy : Et maintenant, le cadavre ambulant?

Sonic : Des gongs? Pourquoi des intruments?

Amy semée dans le doute : Hiiiii! Ça vient d'en haut. Allons voir.

Sonic : Tu ne crois pas que c'est...

Amy : Si. Si. Mais, je n'en suis pas sûr.

*Revonons au rez-de-chausée.*

Dr. Papoulo : Vous n'êtes pas sérieux Akiri? Nous avons besoin de lui ici. C'est notre jeune recru. Il accomplit tellement de miracle depuis son entraînement. C'est le seul disponible 24 heures sur 24 pour tous nos patients. C'est un vrai prodige.

Dr. Akiri : Il le mérite énormément. Il ne l'a jamais démandé auparavent et a toujours resté fidèle au poste. Son travail est plus importe qu'autre chose. Sauf que je ne vois aucun inconvéniant de lui offrir un mois de congé comme tout jeune recru qui se respecte.

Draco : Je vous remercie Akiri pour ce compliment. Je me soucie plus sur l'avenir que sur le présent. J'ai le présentiment certaine que ces jeunes auront besoin de mois pour un temps temporaire. Je ne sais pas comment, mais je suis persuadé qu'ils ne sont pas au bout de leur peine.

Dr. Akiri : Je vous comprends Draco. Je vous ai toujours trouvé ouvert d'esprit et consensieux.

Dr. Papoulo : C'est un être indispensable. Qui va le remplacer? J'ai besoin de lui pour me soutenir dans mes prochains objectifs. Je suis rien sans lui.

Dr. Akiri : Je vous en prie Papoulo. Prend pas ça pour une exagération. Je vois très bien qu'il vous a apporté un atout pour vous. Par contre, je n'exploiterai jamais aucun de mes employés. Si vous avez besoin d'un congé peut importe la raison, c'est toujours possible le remplacement. Je vous rappele que nous sommes un service ouvert 24 heures sur 24. Il y a toujours au moins une personne de fiable qui s'assure de la sécurité de nos patients.

Dr. Papoulo : Il n'a aucun droit. C'est moi qui décide quand est-ce qui s'absente.

Dr. Akiri : Vous ferez mieux de faire attention à ce que vous dites. Ça va vous coûter cher.

*Dring! Dring! Dring!*

Team se retournant de côté : Hum...

Rouge : Excusez-moi! ALLÔ!

Pichu : Quelle drôle façon de répondre au téléphone!

*Au bout du fil, c'était Amy en situation trouble.*

Amy : C'est toi Rouge! S.O.S.

Rouge : Quoi? J'entend rien. C'est quoi ce vacarme?

Amy : AAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHH!!!

Rouge : Allô! Répond la bourrine. Que se passe-t-il? Allô! Allô!

*Elle raccrocha la ligne sans trop comprendre ce qui se passe avec Amy.*

Team : C'était qui?

Rouge : Je ne suis pas sûr.

Team : Quoi? Tu viens de répondre et tu ne sais même pas qui est la destinataire. Ça devait être important.

Rouge : C'était Amy. Sauf que j'ai l'impression qu'elle est en train de se faire attaquer.

Kit : Je vais vérifier ce qui se passe en haut. Il y a des hondes qui repèrent de la bataille aux étages suppérieurs.

Team : Ça doit être Birdo. Il doit se passer quelque chose en haut.

Pichu : Eh! Ne part pas si vite.

Draco : Sapresti! J'ai oublié de demander à quelqu'un de surveiller ce groin rose. Team me l'avait demandé de s'assurer qu'elle aille bien. Allons vite au 7e étage.

Dr. Papoulo : Good Job, mon champion!

Dr. Akiri : Utilison l'ascenceur de secours pour y aller rapidement.

Draco : Très bien Akiri. Suivez-moi les jeunes.

Pichu 2 : Comment ça un jeune? Je suis un jeune pichu adulte, moi.

Paul : Alors, comptes-tu toujours les arrêter à présent?

Marchal : On ne négocie jamais avec des complices.

M. Chan : Vous êtes trop ambitieux, M. Marchal.

*Team arriva éffectiment le premier vu qu'il avait toujours en main son chaos émerald. Ce dernier vit l'horreur en entrant dans la salle 704.*

Team : Sonic! Amy!

*Il ne remarqua pas à l'instant la silouette de Birdo, mais de celui qui se trouvait à côté du lit près de la fenêtre.*

Team : Toady! Oh! Oh! Birdo! Tu... Tu... n'as pas... Tu as osé.

? : Alors, est-ce que tu apprécies le spectacle? C'est une arme tout dernier crie.

*C'est lui qui parlait à la place de Birdo. Il utilisait sa dernière création : Une petite boîte noire avec un feu rouge qui clignote. Il doit cependant parler sur un casque intégré pour pouvoir suivre la transmission entre sa boîte infernale et lui-même.*

Team : Je le savais. Encore ce cinglé sanguinaire. Il n'arrêtera jamais.

? : Mon amour, éguise ta chaleur au maximum.

Birdo : Avec plaisir.

Team ne voulait sûrement pas y penser, mais un méchant traumatisme débutait pour le pauvre jeune homme.

Team : Je te conseille de garder tes distances.

Birdo : Pourquoi m'évites-tu Team? Tu ne veux pas ta blonde te fasse plaisir. Je sens que tu vas aimé la suite.

Team : Tu ne sais plus ce que tu dis encore. Tu te fais contrôler par ce maniaque bisexuelle.

Elle défit son noeuf fétiche et tenta d'obtenir des mouvements de séduction pour exiter Team. Le nouveau plan d'action du fou satanique semblait sans aucun doute de rendre Team complétement dingue en subissant un long traumatisme dure à gérer. Ça marchait rudement bien que ça enseveliait Team dans l'horreur des plus totals qui restait figer contre un mur en étant effrayé par un autre harcelement. Il se sent incapable de se défendre face à cette situation.

Birdo : Touche à ma peau et dit-moi ce que tu sens.

Team : Tu es complétement folle.

Birdo tendit ses mains sur ses joues : Oh! Ce n'est pas gentil de dire une telle anerie à une femme aussi sexy que moi.

Pendant ce temps...

Draco : Je déteste de monter les marches. Que je suis maudit : Je pèse trop lourd pour l'ascenceur. Encore une lignée et je suis paré pour l'attaque.

Les ascenceurs de l'hôpital Sacré-Taloche supportaient au maximum 2 000 kg, alors que Draco en pèse 2 500. En d'autres termes, c'était trop risqué de l'envoyer dans l'ascenceur par risque d'accident majeur. D'ailleurs, le jeune dragon de 28 ans prenait toute la place dans l'ascenceur. C'est pour ces raisons qu'il n'a pas d'autre choix de prendre l'option des escaliers long de 10 kilomètres.

En second lieu, l'ascenceur de secours tombait en panne à la toute fin de son trajet. Rouge, Pichu, Pichu 2, Dr. Akiri, Dr. Tazel, Dr. Schartel et Kit Fisto s'y trouvaient tous. Le reste de la troupe devait attendre le prochain tour de manège pour accéder à l'ascenceur puisque le nombre de place dans la cage béante était très limitée.

*Taw!*

Rouge : Maudit ascenceur!

Dr. Akiri : Comment ça se fait? L'ascenceur ne peut pas être bloqué.

Pichu restant calme en même temps d'être inquiet : J'espère que Team va bien. Si on le perd, ça va être le carma assuré.

Pichu 2 : Pichu croit que c'est encore un coup de ce débile mental.

Kit Fisto rivé toujours sur son écran : Oh! Mon dieu!

Rouge : Mais, c'est Team et Birdo. Il n'a pas osé utiliser Birdo comme une bombe à retardement.

Pichu : Oh! Mon dieu! Je ne veux pas voir ça.

Rouge remarqua une sihoulette qui lui familier sortir à côté du lit : Oh! Non. Ce n'est pas Toady. J'espère qu'il est encore en vie. Il va le regretter d'être venu au monde.

Kit Fisto : Sacrifice! C'est une vraie scèque. Il a osé tuer Sonic et Amy. NNNiiiiiiiooooooonnnnnnnnnnnnooooooooonnnnnnnnn!!!

Pichu : Que foutent-ils en haut ceux-là?

Dr. Akiri : Alors, Dr. Schartel?

Dr. Schartel : Tonalité hors service.

Dr. Akiri : Super! Nous devons sortir au plus vite. Ce n'est pas possbile. Nous sommes coincés.

Rouge : Non! Ne t'inquiète Toady, nous arrivons.

Kit Fisto en larme : Mouaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhaaaaaaaaaaahhhhhhhhh!!!

Pichu 2 : Ça y est, c'est la fin. Je préfère crever tout de suite.

Pichu : Espèce de lâche! Tu n'as pas encore fini de décourager tout le monde.

Marchal : C'est totalement génial. Nous sommes pris avec un médecin italien.

M. Chan : Une infirmière italienne.

Marchal : Je t'ai pas demandé mon avis.

De retour à la chambre 704...

Birdo : Laisse-moi frotter ta poche.

Team dans son esprit : HHaaaaaaannnnnfff! JJjjjjjjjeeeeeeeeeee... Misère de dieu. Ça fait trop mal. Pourquoi je mérite une telle humiliation? Je vais le massacrer si je le vois.

Birdo : Ah! Oh! Quel c'est joli!

? : CChhhhaaaaaaarrrrrrrrttttt!!!

Venant de nul part, une flamme s'enrollait dans la boîte noire.

Birdo : NNNiiiiaaaaarrrrrggggggg!!! Enlève-moi ce truc.

Team pouvait enfin respirer un bon coup : Ouf! OOOuuffffff!!! D'où vient cette flamme?

? : !!! AAAAhhhhhhhh!!! J'avais cru cracher sur l'ennemi.

Team : Draco! Dieu soit loué, tu es là.

Birdo : Niiiiiiaaaaaaarrrrrkkkkkk!!!

*Tac! Boum!*

L'objet maléfique s'autodétruissait en un million de morceaux devant nos spectateurs stupéfaits.

Draco : Est-ce que j'ai rêvé ou bien ce machin vient d'exploser?

Team en restant effrayé : Ouais! Ouais!

? : C'est injuste. Vous n'avez aucun droit de vous opposer au mangeur de planète.

Draco rammassait aisément Birdo qui avait peur de perdre son nouveau patient.

Draco la secoua : Comment allez-vous? Est-ce que vous allez bien? Répondez-moi! Ne partez tout de suite. Nous avons besoin de vous.

*On vit les sourcils qui se forcaient de s'éveiller au grand jour.*

Birdo : Hump! HHeeeeeiiiiiinnnnnnnnnnn! *Le groin rose reouvrit les yeux.* Oh! Que s'est-il passé docteur? *Draco regardait ailleurs désappointé par ces événements.* Non! Amy! Sonic! Même Toady! C'est quoi ce bordel? Pourquoi je me retrouve dans un bain de sang? Pourquoi j'avais un poteau métallique en ma possession? Dite-moi que j'ai osé faire une chose aussi cruel. Ça ne se peut pas. Impossible. Je ne suis pas assez folle pour faire une telle chose. Comment Docteur? Comment? Et puis, c'est quoi ce costume ridicule?

Draco : Une question à la fois je vous prie. Au fait, je suis un dragon pokémon.

Birdo : Une espèce de bestiole comme Pichu?

Draco : Exact! Pouvez-vous vous relever seul?

Birdo : Qu'est-ce que vous croyez? Ma volonté de fer demeure puissance qu'elle peut couper une brique en deux.

Draco : Vraiment? Vous m'en direz tant. Allez consoler votre amour de coeur. Il doit sûrement vivre un traumatisme qui le reattrappe.

Birdo : Quoi? Je ne l'avais pas vu venir. Team! Team! Est-ce que ça va?

Elle se précipa à la vitesse d'un éclair vers Team en lui tenant le cou très fermement.

Birdo : Repond-moi quand je te parle?

Team : BBBrrrrrr... Désolé, j'étais tombé dans la lune.

Birdo : Hanf! S'il te plaît, dit-moi ce qui s'est passé? Je n'ai pas pu tué Amy et Sonic. Même Toady. HHiiiiiccccc!!! Il me donne des frissons dans le dos.

Team : C'est encore un coup de... Snif! De...

Birdo : De... Accouche le timbré.

Ses yeux écarquillés jusqu'au os voulait tout dire pour le groin rose.

Birdo : C'est lui qui m'a manipulée. C'est bien ça? Je vais l'égorgé si je le rencontre encore une fois.

Team : Est-ce que tu t'en rends compte, Birdo? Il a essayé de me violer avec ton corps.

Birdo : Je sais. Je sais. Team. Ça va aller. Ne t'inquiète pas. J'ai connu pire. Je te le jure sur ma tombe.

La fille agressive le serra très fort dans ses bras pour le réconforter. Pendant ce temps-là, Draco montrait ses sentiments de compassion pour eux.

Draco : MMmoooooouaaaaaaaaahhhhhhh! ah! ah! C'est très touchant que j'ai envie de pleurer.

Birdo en le regardant de travers : Franchement, la mauvaise phase chute à présent. On a déjà traverser bien pire que celà.

Rouge en courrant vers l'entrée de la chambre : Team! Toady n'a rien au moins.

Birdo : Tu arrives tard dit dont.

Rouge : Cout dont. Pourquoi Team pleure comme une mauviette. Ce n'est pas dans ses habitiudes.

Birdo : Va dont t'occuper de ton mari la vieille schonque.

Rouge : C'est bien trop vrai. Docteur Draco, est-ce qu'il va convincant?

Draco : Ils vont à merveille. Ils sont juste secoué un petit peu par le choc qu'ils ont subi, mais à part ça, Ils sont tous inconsients.

Rouge : Fiew! Je suis soulagé. Kit va l'être également. Eh! Kit!

Kit Fisto : MMouuuuuuuaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhh! Snif! MMMoooooouaaaaaaaaaiiiiiinnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn!!! Snif!

Rouge : Hanf! C'est un cas désespérant.

Birdo : Bonne nouvelle Kit : Ils sont tous vivants.

Kit Fisto : Tu en es sûr? Hourra!

Team : Mes oreilles.

Birdo : Baisse le ton! Tu ne vois dont pas que Team vient de subir un choc émotionnel. AAHHHHHHH!!! Oh!

*Sa blessure la reattrapait une seconde fois.*

Dr. Akiri en arrivant en même temps : Il faut que vous alliez vous reposer Madame. Votre blessure prendra plus que 2 semaines à guérrir.

*Dr. Tazel et Dr. Schartel semblait prêt à la remettre à son lit.*

Birdo : Pouvez-vous me rendre un service avant tout?

Dr. Akiri : Laquelle Demoiselle?

Birdo : Appelez-moi Birdo si ça vous chante. J'aimerai que Team dort à mes côtés ce soir. Pouvez-vous me fournir un lit supplémentaire. Il vient de subir un choc nerveux que je ne souhaitait pas obtenir.

Dr. Akiri : Je vois.

*Il hésitait beaucoup puisqu'une sivière servait uniquement en cas d'urgence. Dans ce cas-ci, il faudrait d'abord faire des tests dianostiques au patient avant d'agir. Ainsi, nous pourrions évaluer la mise en situation sur un autre angle.*

Toady : Arrrrrrrggggggggg! J'ai l'une de ses migraines. Que s'est-il passé? J'ai juste eu le temps de retourner le dos et quelqu'un m'a frappé en arrière de la tête. Je ne sais combien de fois.

Draco : D'après les séquelles, je dirai 3 fois. Un vrai miracle que vous soyez encore vie après un choc pareil.

Toady scrupta l'environnement autour de lui : Mais, qu'est-ce que? Eux aussi se sont faits tabassé par le même mec.

Tous : Heum...

Toady : Vous n'avez pas besoin de faire les mouettes. Je peux savoir qui c'était : Toi, Birdo. Il n'avait pas personne d'autre que toi ici quand je suis venu te rendre visite. Ne me fait moi pas cette tête-là. Ça ne marche pas avec moi.

Birdo : Tu es au-dessus de la plaque. On m'a manipulé.

Toady : Ha! Manipulée? Toi? Fait-moi rire. Je t'ai vu faire ton coup pendant que j'avais le dos tourné. Lâche ma main Rouge. Ça regarde que moi et cette goinfreuse.

Birdo : Quelle tête de mule! Je viens de te dire que ce n'était pas de ma faute.

Toady : Avoue que c'est pour te venger de moi parce que je suis plus beau que toi.

Birdo : What the fuck?

Rouge : Regarde la boite par terre qui avait fondu.

Toady : Quel machin chose? Quoi ça? Ça ne veut rien dire. Vous essayez de m'enroler dans la farine.

*Tssshh!*

Toady : Owe!

*TTssshhh!*

Rouge : Le pas gêné.

Toady : La gougoune.

Rouge : Malfrat!

Toady : Menteuse!

Rouge : Combien de fois qu'il faut qu'on te le répète? Oups!

*Pichu manquait à l'appel depuis qu'elle remarquait son absence.*

Toady : Ha! Ha! On joue moins les malins maintenant.

Rouge : Ce n'est pas ça. Il manque Pichu.

Pichu 2 : Comment? Il était derrière... Où est-il passé?

Kit Fisto : Ne part pas si vite. Tu ne sais même pas où il se trouve. Il ne m'a pas écouté.

*Trop précose sans réfléchir.*

Toady : Attendez un instant! Pichu était avec vous n'est-ce pas?

Rouge : Oh! Seigneur dieu! Je crains le pire.

Elle lâcha prise son poisson trop sur les nerfs.

Team : Hen! Pichu aussi.

Birdo : Calme mon beau Team. Nos vétérans vont s'en charger. Tu n'as plus rien à craindre.

Team : Je l'espère Birdo. Je l'espère.

À suivre...

Où Pichu se trouve-t-il en ce moment? Est-ce qu'on l'aurait capturé pour son jugement final? Qu'à devient du brave Boshi? À suivre dans le prochain épisode.

Épsiode 95 : Bon chic, bon genre avec Boshi.

Désolé du léger retard. C'est très d'être à l'ordinateur le jour puisque je suis sur l'ordinateur de mon père. Le mien a planté il y a longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
akatsuki-planta

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 23/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Dim 17 Avr - 12:13

Épisode sympa,Mais ça fait beaucoup de monde avec ces doc en plus.

Je me réjouis de l'épisode suivant avec son nom intéressant et boshi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucario



Messages : 80
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Lun 18 Avr - 3:04

Tu ne les verras plus apparaître. Ce sont juste des personnages qui sont de passage dans l'histoire. Ils n'ont pas de rôle important dans l'histoire. Cependant, Draco sera tout simplement un spectateur et un vétéran. Il pourra nous donner un coup de main au cas où nous serions blessés.

Edit : Retient en tête que les personnages principaux sont Birdo, Team, Toady, Akatsuki, Pichu 2, Pichu, Le Maléfique, Bidule, le scientifique inconnu, Vanessa et Rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucario



Messages : 80
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Jeu 21 Avr - 17:29

Épisode 95 : Bon chic, bon genre avec Boshi.


À son réveil du matin, quelqu'un rendait visite en halte à Team et Birdo.

Team : AAAArrrrrmmmm! Hou-do-ya! Hou-do-ya! Ah! Que ça fait du bien de se reposer en toute tranquillité. *Il tourna sa tête à droite.* Salut Birdo!

Le groin rose fut en train d'admirer le beau paysage par la fênetre. Birdo fut un peu distraite dans ses pensées.

Birdo : Hanf! J'aurai jamais cru voir un aussi splendide paysage. La vue est magnifique d'ici.

Team : Birdo! C'est à toi que je parle.

Birdo : Hein? Ah! C'est toi Team. Je suis désolé, j'étais un peu distraite par ce temps magnifique.

Team : Ouais. Je suis d'accord.

? : Eh! Team regarde moi.

*Deviné qui courrait tout le long du couloir en partant des escaliers.*

Birdo : Tient! Te revoilà sur pied le moineau.

? : Tu parles d'un compliment. Je suis insulté.

Team : C'est toi, Boshi. Je suis content que tu sois enfin remis sur pied.

Boshi : Je veux savourer ce moment de gloire. Veux-tu faire un tour en ville Team? On va s'éclater en toute beauté. J'ai même des filles qui n'attendent que moi sur scène.

Birdo : Pffftt! Tu as l'air d'un faux machot, mon gars. Oublie ça.

Boshi : Eh! Je te rappelle que je suis le meilleur crousseur au monde.

Team : Huummmmmpppp!

Birdo : Ha! Tu plaisantes j'espère. Chaque fille que tu rencontres se pousse en 5 minutes de ton charme pourri fini.

Boshi : Tu me connaît assez mal Birdo. Je suis le King des Kings. Personne ne réssiste à ma cheville. Je ne te raconte pas de mensonge.

Birdo : J'ai hâte de voir ça.

Team : Mooooouaaaaaaahhhhhhhhhhaaaaaaaaaaaaaaa!!! Ha! Ha! Hou! Toi, un charmeur de premier plan. Tu es le pire des abrutis qu'il a sur terre.

Boshi : Vient avec moi et je vais te le prouver le morron. On verra qui rira le dernier. Je te le garantie.

Birdo : Avec toi, on ne sait jamais ce qui est vrai ou non. Vaniteux.

Boshi en insérant ses lunettes fumés : Ça va être un jeune d'enfant.

Team : Tu permets Birdo?

Birdo : Vas-y si ça te chante. Il n'a rien de mal à ça. Tu me raconteras tout à ton retour.

Team : Est-ce que tu en es sûr? J'ai peur te perdre encore une fois.

Birdo lui tendit sa main gauche sur sa joue : Je crains rien en plein jour mon chéri. Le Maléfique n'osera jamais m'attaquer en plein jour, même ce fou de premier horde. Réfléchi deux minutes, c'est toujours dense ici durant la journée. Comment veux-tu qu'il aille une autre attaque?

Team : Tu as sans doute raison Birdo. Bon. Je te laisse. À bientôt. Je reviens le plus vite que possible.

Birdo : Prend tout le temps que tu veux : Tu le mérites emplement.

Team : Tu es très fine. Merci!

----------------------------------------------------------------------------

En sortant de l'hôpital, Le dino qui se prend pour un tout puissant et Team, le téméraire, croisaient Toady et Rouge au passage.

Toady : Je peux très bien marcher tout seul.

Rouge : Ho! Hisse! Je t'interdis d'enveler ses béquilles sous aucun prétexte. Tu dois laisser ton corps se récuperer d'elle-même sans trop te forcer. Sinon, tu ne guérriras jamais.

*Toady la repoussa comme une vulgaire mouche.*

Rouge : Hanf!

Toady : Voilà ce que j'en fais de tes béquilles. Ah! Oh! ****** de cote. HHiiiiiiiiiii!!! Ça fait trop mal.

*Team et Boshi les surveillèrent de loin.*

Boshi : Il ne sait pas c'est quoi souffrir. Bon sang. J'ai connu pire, moi.

Team : Ce n'est pas vrai. Il voit bien qu'il est incapable de rester mobile pendant trois secondes.

Rouge en se retournant : Eh! C'est Team et Boshi. Comment allez-vous les gars?

Toady : Quoi? Boshi? Woup!

*Poumf!*

Toady : *****!

Team : Qu'est-ce que Toady fait dehors? Il n'est pas supposé rester dans le centre.

Rouge : Tu connais bien Toady. Il se fou des conseils d'un médecin. Il ne supporte pas non plus d'être blessé.

Team : Voyons Toady! Tu brises ton moral en faisant ça.

Toady : J'en n'ai rien à foutre. Je me sens en pleine forme. Pigé?

Team : D'accord. D'accord. Pas la peine d'en faire tout un plat.

Boshi : Voulez-vous nous joindre dans notre exploration des filles en pétard?

Toady : Je suis partant. Woooww! Ouch!

Rouge : Je t'en prie Toady. Tu n'as plus la force de fonctionner toi-même. Je te conseille de récupérer tout ton énergie avant de faire le moindre geste qui pourrait te coûter cher. Veux-tu vraiment me mettre en rogne?

Toady : C'est le but.

Rouge : Idiot!

Toady : Mah! J'aurai préféré avoir un meilleur meufle que toi.

Rouge : Je vais t'étrangler.

Toady : AArrrrggggg!! OOorrrrrmmmmmmm!!! Ne m'étouffe pas. Je risque une crisse cardio respiratoire.

Rouge : Et moi, qu'une avalanche me tombe sur la tête.

Boshi : Tu me suis Team. Nous avons d'autres chats à fouetter. Je meurt d'impatience.

Team : C'est ce qui me fait peur.

---------------------------------------------------------------------------------------

Après une heure de marche, nous voilà tous les deux dans le centre commercial Lapelier Desboncoeurs dans la grande cité de Toadsville. La bâtisse était gigantesque qui menait sur trois long étages avec plus de 200 magasins de chaussures, d'accessoires et de vêtements à prix compétitive. Autour des mûrs, tout était agencé de cristaux de verre transparent bleu qu'on voyait même notre reflet de l'intérieur. Les escaliers roulants ressemblaient drôlement à ceux du Centre Cocotier à Champiville. Il y avait un kiosque de monnaie d'échange juste devant nous, un magasin de vêtement qui faisait de la coûture et réparation, une animalerie à gauche de nous, une lunetterie à notre droite et alentour de tout ça au rez-de-chausée : crèmerie, fontaine de jouvance, tables, chaises, fauteuil à cousin inclinable au deuxième et au troisième et etc. Même que Boshi s'émervaillait de ce décor enchanteur et spacieux dans toute sa splendeur.

Team : Wow! Ils se forcent sur la décoration en tout cas.

Boshi : Wow! C'est sublimant fantastique. J'ai jamais vu un centre commercial aussi beau. Tel que moi bien entendu.

Team : Ne te sous-estime pas.

*Croquettes à 4 heures.*

Boshi : Eh! Vois-tu ces méchants pétards là-bas Team?

Team : Mouais. Mais, je ne suis pas sûr que... Mais revient ici.

Voici Boshi en mode séduction de macho raté.

Boshi baissant ses lunettes pour se faire voir : Salut beauté des coeurs! Qu'est-ce que vous fesiez par un beau splendide, assise sur une borne fontaine?

Team : Dab! J'arrive en retard.

4 filles en bikini dans un centre commercial. On aura tout vu que ça rendait Team mal à l'aise. Il trouvait qu'elle avait l'air b****s.

Fille 2 : Hen! Hen! Que vous êtes tronion!

Boshi : Normal, j'ai un carisme irresistible.

Team en parlant bas pour ne pas qu'il entende : Dans ses rêves.

Fille 1 à la droite de la 2 : Que voulez-nous charmant jeune? Hi! Hi! Hi!

Team : J'imagine trop la tête de Birdo en voyant ça.

Boshi : D'après vous.

Toutes les quatres : On ne sait pas.

Boshi : Votre bonheur.

Tous : AAAAAHHHHHHHHHHHHH!!! Haaaaaaaaaaaaaaahhhhhhh!!!

Team : Je vais aller chercher la sécurité.

Sans plus attendre, il s'engagea sur une mauvaise décision. Le dino n'avait plus remarqué sa présence tellement que son mode de séduction marchait parfaitement selon lui. Mais, il ignorait que ces filles le rendait ridicule à un tel point de l'humilier en public qui font tout ce qu'il lui demande.

Boshi : Est-ce que je peux me joindre à vous?

Fille 2 : Vient à côté de moi.

Boshi : Super! Wouh!

Il s'intallait en plein centre de la glace. Boshi allait en mordre plein la gueule sans se soucier de ce qu'il l'attendait. Il était trop sûr de lui-même.

Boshi : Alors, les beautés desespérées.

Fille 3 : Tu peux t'aventurer plus haut.

Boshi : Près de la taille, ça vous va?

Fille 4 : Ne soit pas si modeste. Encore plus haut.

Fille 3 : Oui, c'est ça. C'est encore plus exitant. Allez, encore un peu.

Les bras atteignaient maintenant la partie suppérieur des bikinis. Boshi se sentit honorer.

Boshi : Ça vous va comme ça? C'est très passionnant vu sur cette angle.

Fille 2 : Détache-nous s'il te plaît. Tu m'as l'air de quelque de confiance.

Boshi dans un moment de panique : Quoi?

Fille 3 : Oui, fait-le pour nous et nous te montrons ce que tu désires le plus au monde.

Boshi : Mais, ça ne se fait pas en public mes demoiselles. Vous êtes sûr de ce que vous faites? Sinon, je ne suis pas si pressé que ça. Tout mon temps demeure consacrer à vous.

La chef de la troupe lécha son doigt et le mit sur la bouche du dino investigateur.

Fille 1 : Chut! Chut! Si tu restes bien sage, nous te resterons fidèle toute notre vie. Nous sommes interessé à ton corps sexy.

Boshi : Hum! *Doigt hors fonction* Vraiment? Vous êtes flateuse et j'aime ça.

Fille 4 : Allez-y en douceur. Personne ne le remarquera.

Boshi : Vous êtes formidable.

Au moment où il passait à l'action, les deux filles prisent en défaut jetaient Boshi dans la fontaine de jouvance.

*Splouch!*

Boshi : Powa! AAhhhh!!

Toutes les filles : Oups! Désolé. Hi! Hi! Hi! Hi! Hi! Hi! Hi! Hi!

Quelqu'un qui regardait de haut au 3e : Je rêves. Je dois halluciner. Mais, non. Boshi se fait marteler le crâne par ces ********.

? : Surveille ton langage Akatduc.

Akatsuki : Ne m'appelle plus comme ça.

Que pouvait-il bien faire dans un centre commercial en compagnie de Vanessa? Personne se doutait de sa prise d'otage que la rumeur veut laisser entendre qu'Akatsuki sort avec la pire des agaceuse au monde. Encore pire, Akatsuki n'avait pas remarqué que Boshi n'avait plus son plâtre. C'était très difficile à voir vu d'en haut.

Boshi : Ce n'est rien. L'habitude, ça me connaît.

Fille 1 : On va jouer à un petit jeu. Puisque tu n'as pas réussi à nous déshabiller comme un professionnel, dit-nous qui d'entre nous ont les perles les plus mous.

Boshi : Êtes-vous sérieuse?

Fille 1 : Assurément mon bébé.

Boshi : J'ai touché le gros lot.

Vanessa : Ha! Ha! Ha! Quel imbécile ce Yoshi!

Akatsuki : Il se nomme Boshi, pas Yoshi. Ne te moque pas de lui.

Vanessa : L'as-tu bien regardé? Une vraie marionnette.

Akatsuki : Je t'interdis de dire ça de la sorte.

Vanessa : Veux-tu une balle dans ta tranche de cake?

Akatsuki : Sans façon.

Boshi : Hum! La fille 2 me semble dure, la troisième trop collante et la quatrième je ne suis pas sûr.

Tous les magasineurs ou acheteurs qui passaient à côté regardaient le dino bleu foncé comme si un demeuré de son genre aime se ridiculiser en public. Boshi paraissait très mal sur toute la séquence. Sa réputation allait le tuer.

Fille 1 qui prit Boshi dans ses bras : Bon le beau bleu. Il ne reste plus que moi. Comment me trouves-tu?

Boshi : La plus belle chose qui m'est arrivé dans ma vie la bombe atomique. Bikini jaune. Corps parfait. Cheveux bruns naturelle. Yeux bruns magnifiques. 10 sur 10 sur vos *****. Que dire de plus?

*Ses réactions le rendait aveugle.*

Fille 1 : Appele-moi Roxy le beau bleu.

Boshi : Joli nom sexy. Ça vous va convincante.

Roxy : MMooooouuuaaaaaaaahhhhh!!!

Boshi : On me transporte au septième ciel. C'était incroyable.

Akatsuki : Mais, je remarque qu'il n'a plus son plâtre. Il doit être remis de sa vilaine chute avec les chandelles cirées.

Vanessa : Qu'est-ce que j'en ai à foutre d'un incompétant de ce genre?

Roxy : Vient avec nous et nous te permettrons d'obéir quoi qu'il en coûte.

Boshi : Superbe!

*FFFuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuttttttttttt!*

Coup de sifflet d'un garde, il en avait plus d'une vingtaine à leur poursuite.

Fille 2, 3 et 4 : AAAHHHHHH!!! Les flics. Enfuyons-nous.

Roxy : Je dois partir salle pourriture.

*Splouch!*

La police passait à côté de la fontaine au même moment.

Boshi : Powa! Ah! Eh! Ne partez pas si vite. Je n'ai pas eu la chance de vous demander votre numéro.

Team : Ça va comme tu veux Boshi?

Boshi : Mais, qu'est-ce qui t'a pris d'appeler du renfort? Je m'éclatait comme un petit fou avec ces pétards à mèches.

Team : As-tu remarqué qu'elles avaient l'air niaisseuses ces filles de te demander de les toucher dans une place publique?

Boshi : Et alors? Je m'en fou. Qu'elle soient B*****, des ********, des ***** ou peut importe, je m'intéresse particulièrement à leur beauté et à leur corps.

Team : Tu es un morron. Pour qu'une fille te plaise, apprend à mieux la connaître.

Boshi : Ça n'a pas d'importance pour moi. Un beau corps suifit pour moi pour aimer une femme. Le reste, je m'en contre fiche royalement. Règle 34 en mode de séduction : N'intervenir jamais dans une relation qui peut être durable.

Team : Durable, tu dis? Ces filles d'humiliaient en public. Tu me fais honte sincèrement à toute la gang.

Boshi : Je m'en fou. On ne m'appelle pas le roi de la séduction pour rien. Je suis un winner.

Team : Un zéro, tu veux dire.

Boshi : Tu te déconnectes réelement de la réalité mon vieux. Tu me déçois beaucoup.

Après quelques mintues de discutions tumultueuses, nos amis s'aventuraient vers le second étage en s'allogeant sur les cousins inclinables pour relaxer un peu.

Boshi : C'est vraiment cool ces fauteuils vibrateurs!

Team : Je te l'accorde. Je me sens beaucoup plus reposer. En plus, c'est confortable.

Boshi : Tink! Eh! Bébé! Ça te brancherait de sortir avec un mec comme moi.

! : Hen! Dans tes rêves le morveux.

Boshi : Mais, qu'est-ce que j'ai dis? Peux-tu m'expliquer Team?

Team : Tu devrais savoir la réponse. Imbécile.

Ensuite, nous avions parti pour le troisième étage avec l'aide de l'ascenceur. Quand la porte s'ouvrit, une grande surprise les attendaient.

Boshi : Eh, les amis! Ça beigne?

Team : On ne dit plus ça de nos jours. On dit, ça boume les mecs?

Akatsuki : Tu n'es pas mieux que Boshi, Team. Je te l'assure.

Team : Miséricorde.

Vanessa : Tient! Je ne te croyais pas te voir ici Team. Est-ce que tu es venu pour moi?

Team : Même pas en rêve Vaness.

Vanessa : Oh! Vraiment. Come on, Team! Avoue que tu me trouves irresistible!

Team : Franchement, tu te mets le doigt dans l'oeil.

Boshi : En voilà des manières de parler à une dame sans défense. Tu n'as pas honte.

Team : Je te rappelle que c'est notre ennemie.

*Deux autres personnes dont que Vanessa ne doit pas être au courant de leur présence se trouvait au 1er étage en train de les observer.*

Domi : Misère dieu, Lucario! Vaness est en grande conversation avec Team. Et puis, c'est qui ce Yoshi de malheur?

Lucario : Ne restons pas ici. Elle risque de nous remarquer.

Akatsuki regardait la tête baissé vers le bas : Hum!

Lucario : J'espère qu'il ne dira qu'on est là.

Domi : Pourquoi? Est-ce que c'est son complice?

Lucario : Mais, non. Je crois plutôt qu'il est pris en otage par cette folle alliée.

Domi : Je me rappelle de lui à présent. C'est l'homme bizarre qui nous a rendu visite, il y a 3 ans.

Lucario : Ah! Tu parles d'Akatsuki?

Domi : Tu es rapide pour une fois. Il a osé violer plus de 40 lois chez nous dont ne pas respecter nos coutumes.

Lucario : Qu'à-t-il commis comme crime?

Domi : Ça doit rester confidenciel. J'ai peur que, si je le dis, Vanessa ne me pardonnera jamais et supprimera sans hésiter mon poste d'assistante générale.

Lucario : Tu travailles pour elle?

Domi : En quoi ça me regarde?

Lucario : En rien. Simple formalité.

Domi : Tu es vraiment pourri comme détective.

Au troisième et dernier étage, Team et son ami Boshi passaient devant une garderie où que Le Maléfique jouait avec des enfants. L'endroïde eut fait diversion pour bouffer un par un les enfants dans la pièce à côté, à gauche.

Boshi : Ah! Pas encore lui. Fuyons pendant qu'il est encore temps.

Team : Pas si vite le peureux. Je veux voir ce qui va se passer.

Le Maléfique : Voulez-vous jouer à un petit jeu les enfants?

Tous : Ouuuuuuuuaaaaaaaaaiiiiiissssssss!!!!!!

Le Maléfique : Je vais aller me cacher dans la chambre d'à côté et chacun votre tour vous devrez me trouver. Comptez jusqu'au 10. Ensuite, si vous avez de la difficulté à me trouver, interpeler vos amis à l'aide du camion de pompier. Avez-vous compris le principe mes chers enfants?

Enfant 1 : Ça à l'air super.

Enfant 4 : Je veux essayer. Je suis invincible à ce jeu.

Enfant 5 : C'est moi qui va gagner une sucette.

Enfant 2 : Non, c'est moi.

Enfant 3 : Non, ça sera moi bien entendu.

Enfant 6 : Tu n'es qu'un menteur. C'est évidant que je suis le gagnant.

Team : Qu'ils peuvent être naïfs ces enfants?

Boshi : Des enfants, ce sont tous les mêmes Team. Ils débordent d'imaginations furtiles.

Team : Je me demande ce qu'on leur réserve comme sort.

Trois minutes plus tard...

Le Maléfique : Je vais te manger.

Enfant 1 : AAHHHHHHHHHHH!!!

*VViiiiiioooooooooooooooooouuuuuuuu!!! OOOOooouuuuuuuuuuuuuu!!!*

Enfant 6 : C'est mon appel. À moi la victoire.

Enfant 3 : Tricheur!

Enfant 4 : Ce n'est pas juste.

Boshi : GGaaaaahhhhhhhhhh!!! Gump!

*Il reavala sa salive tandis que Team resta abasourdi.*

Team : C'est n'importe quoi. Un cannibale mangeur de chair. Ça ne me surprend pas.

Boshi : C'est ce qui va nous arriver si on reste ici. Moi, je me casse.

Team : En voilà un deuxième manger tout rond rond. Eh! Attend-moi.

Le Maléfique avec un air démoniaque : NIark! Niark! J'espère qu'il a apprécié ce spectacle. Bon. J'ai d'autres chats à fouetter. Allez les enfants! Donnez-moi tous votre source de vie. Mouuaaaaaaaaaaaahhhhhhhhh! Ha! Ha! Que je suis diabolique!

-----------------------------------------------------------------------

Team finit par repérer Boshi en face du stationnement du centre commercial tout en terreur.

Boshi : Hanf! Hanf! Oufs! Sauvé! *Un main sortie de nul part le prenait en sursaut.* AAAAAAAHHHHHHHHHHHHHH!!! UN DÉMON!

Team : Ce n'est que moi Boshi.

Boshi : Team? Ouf! Fiew! Ce n'est que toi. J'ai cru une seconde que c'était Le Maléfique sans scrupule et sans pitié.

Team : Pourquoi penses-tu ça?

Boshi : La seule envie de ne plus être torturé à mort par ce fraudeur de trouble.

Team : Je te comprends Boshi. T'inquiète pas. Je suis là pour te protéger.

Boshi : Mais au fait, comment as-tu réussi à me reattrapper?

Team : Oh! Grâce à ceci.

Boshi confu : Une pierre précieuse?

Team : En quelle sorte. Ça se nomme un Chaos Emerald et 8e du nom. C'est Tails qui me l'a crée pour que je puisse faire tous les souhaits que je désires.

Boshi : Quoi? Ça peut faire des voeux ce bidule-là. Comment ça marche?

Team : Pour commencer, il a le pouvoir de te téléporter à la vitesse de l'éclair entre le temps et l'espace. D'ailleurs, il peut même exoser des voeux.

Boshi changeait sa tête en émerveillement tellement le goût de la framboise lachèchait effoirablement fort.

Boshi : Je le veux. Donne-le moi! Donne-le moi!

Team en s'amusant à gesticuler sa main droite : Minute le manitou! Seul le destinataire doit donner l'autorisation d'exoser des voeux.

Boshi : Miam! Puis-je exoser mon voeux, alors?

Team : Dans quel but? Je suis persuadé que tu vas demander de te créer la femme de tes rêves. Vrai?

Boshi : OOuuuuuuiiiiiii! J'en meurt d'envie. Away le tawouain! Passe-moi ta pierre brilliante!

Team : Savais-tu au moins que ce n'est pas n'importe quel voeux qu'on peut souhaiter avec ce joujou?

Boshi : Il peut fêter avec le mien. Aucun doute là-dessus.

Team : Tes espoirs sont réduits à néant.

Boshi : Ah! Heu! Meuh! Tu es vraiment nul.

Team : C'est ça. Tu me remercieras plus tard.

-------------------------------------------

Il était 18h35. Le ciel clair et dégagé en laissant imprénier un magnifique couché de soleil. Pendant toute la journée, les chances d'obtenir une blonde pour Boshi était sans espoir lorsque plutôt vers 14h36, en passant dans le centre ville où beaucoup de passants circulaits à gauche et à droite sans voir le fin fond de la route, un croisait un fille de son chemin qui lui dit bonjour. Ce dernier ravi de son appel en profitait pour tenter de la séduire et ça fonctionner très bien. Team pensa un instant qu'il se faisait rouler dans la farine, mais non. Fille aux cheveux noirs, marque d'un crayon noir près de l'oeil qui se renforçait en zigzag sur 3 cm, grande, l'air plus vieille que le jeune dinosaure, ne semblait pas être intimé par lui, le trouvait sympatique et drôle, air plutôt ténébreux, taille normal, yeux noirs lustrés, balles de tennis qui convenait au battard, aussi une personne qui semblait reservé. Elle avait donné son numéro à Boshi. La lageur fluorésant bouillionait en énergie et sang qui révaillait les hormones. Team fut content pour lui, mais pas assez pour la confiance que cette fille lui apportait face à un sexe symbole.

Boshi marchait dans un petit village d'un cartier chinois avec une trop grosse estime en soi. Il était fier de son coup.

Boshi : Je te l'avait dit. Je suis un professionnel de la séduction masculine.

Team : Ouain! Ouain! Je te crois.

Boshi : Tu devrais faire comme moi : Changer de look. C'est 100% sûr que n'importe quelle fille te tombera sous la dent. Même que Birdo t'arrachera tes vêtements.

Team en esquivant le tir : Non. Sans façon. Ce n'est pas mon genre.

Boshi : Trop entêté par ta petite personne non-changeante.

*Il n'avait pas compris que Boshi donnait tout simplement un image d'un changement radical et nécessaire. Ça crevait les yeux rien que d'y penser.*

Si nous parlons de ce brave Boshi de 18 ans, depuis qu'on le connaît, il y a eu toujours un sentiment de méfiance envers lui. Le fait qui radote n'importe quoi pour "se penser hot" le rendait moins crédible. Birdo n'eut jamais confiance en lui à cause de ses menteries répétitives et de ce qui n'était pas capable d'accomplir. Par exemple, il était dans le bas du classement de la compétition Mario, alors qu'il se ventait d'être le meilleur. Aussi, il disait que le dessin était une combinaison gagnante pour lui. Quand la gang de Birdo voulait voir ses talents d'artiste, c'était horriblement laid son dessin. On comprenait rien à son paysage en patte de mouche. Tous rièrent de lui sauf Vanessa qui faisait semblant de ne rien voir du tout pour se faire sentir aimer. Sauf que Boshi n'avais jamais trouvé Vanessa très belle. Dans son esprit, la femme la plus détestable au monde. Il avait raison pour cette fois-ci. Il n'avait jamais une horreur pareil. Enfin, de plus en plus qu'on l'entend parler, plus on redoute son honnêteté qu'on ne le croit plus de rien du tout.

Team : Eh! Un magasin de manga : Trouver tout à petit prix.

Boshi : Génial! Je pourrai m'acheter de nouvelles lunettes flambées.

*Il rentrait seul dans le magasin tandis que Team s'autostoppa devant la mascotte en plastique installée à l'extérieur de la maison en paille.*

Team : Tient. Il me rappelle quelqu'un. C'est bizarre. J'ai l'impression de le connaître.

Un petit chinois se tenait à côté de la statue pour vieiller sur lui en cas de vol.

Le chinois : Très beau. Vous ne trouvez pas?

Team : Ouain! Mais, je ne suis pas certain que ça soit du plastique.

Le chinois : Qu'est-ce que vous racontez jeune homme? C'est 100% caouchouteux. *Poink! Poink!* Ça alors? Ça ne fait pas le même bruit que d'habitude.

*Un petit étincel s'éluminait sur la tête de Team.*

Team : Mais, je connais sa marque sur son oreille gauche. C'est bien Pichu.

Le chinois : What? Ça serait votre ami en argile?

Team : On peut dire ça comme ça.

Ça sentait pas bon tout ça. Pichu 2 risque vraiment de la buter à mort en croyant toujours de sa cupabilité envers lui.

*Chilick!*

Sortie de Boshi.

Boshi : Ce ressortit bleu me va parfaitement. *Surpris en revirant à gauche.* Sapreti! Élipopête! Ça ne peut pas être lui.

Team : As-tu remarqué aussi ça marque noire sur son oreille gauche?

Boshi : Me prends-tu pour un aveugle? Pichu 2 va te tuer.

Team : Bah! Il me fait pas peur.

Boshi : Si jamais il découvre sa mort, ça va chauffer pour toi.

Team : Pas de panique Boshi. Je te garantie qu'il me fera rien.

Boshi : Tu as l'air persuasif.

----------------------------------------------------------------

Après avoir expliqué la situation aux policiers du quatier, Team et Boshi se dépêchaient de courrir après l'hôpital Sacré-Taloche pour savoir si Pichu était mort ou insconciant. Quand Team tenait sa tête devant la reception aux yeux de tous les patients qui attendaient un rendez-vous avec un médecin pour une urgence plus ou moins grave, la terreur s'emparait de toute la pièce :

-Certains tombaient dans les pommes;
-D'autres avaient le mal de mer même si aucune goutte de sang apparaissait sur l'animal de compagnie;
-Panique générale dans la pièce.

Team : Je veux voir le Dr. Draco immédiatement. Je viens tout juste de le trouve dans un quatier chinois en statue devant un magasin de manga.

Dr. Draco sortant du couloir à droite de la secrétaire : Avez-vous trouvé votre ami? *Point d'exclamation en voyant sa tête.* Il paraît que oui. Que lui est-il arrivé?

Team : Je crois bien que Le Maléfique a encore frappé.

Dr. Draco : Vous n'êtes pas sérieux. Passez-le moi vite. Je vais faire les tests sanguains pour s'il est encore en vie.

Boshi : Voyez du sang coulé par terre, Docteur? Je ne crois pas une seconde.

Dr. Draco : Comment ça vous tenez le bas du corps et lui la tête? J'y comprends rien.

Team : Ce type doit être un bon artisant minutieux pour transformer une personne en sculture.

Dr. Draco : Alors, je vais vérifier l'heure du décès. D'après moi, il était déjà mort bien avant aujourd'hui.

Boshi toujours tracassé par une angoisse qui le reattappe : Vous voulez dire qu'il est mort depuis hier soir?

Draco : J'ai bien peur que si.

Boshi : À quoi rime toute cette histoire, mon ami?

Team : Il me semblait de t'avoir déjà expliqué.

Boshi : J'entendais rien avec mon long plâtre sur le dos.

Team : Pft! Tu me niaisses là?

Boshi : Je suis sérieux Team. Je ne dis pas n'importe quoi. Je ne veux pas souffrir de nouveau.

Team : Je peux rien faire pour toi. Désolé. C'est comme Destination Ultime. Mode survie jusqu'à ce que mort s'en suive.

Boshi : C'est n'importe quoi. Pourquoi nous et pas d'autres?

Team : Je n'ai pas envie de te le réexpliquer. Je vie trop de stress en ce moment. Tout ce que je peux dire, restons tenace et travaillions tous en équipe pour notre survie.

Boshi : Vous êtes tous complétement fous. C'est quoi ce bordel à la fin?

À suivre...

Épisode Bonus 6-1 : Une soeur pas très net.

Épisode Bonus 6-2 : Vanessa au pouvoir.

Épisode 96 : En route vers la Jungle Kokoriko.

Épisode 97 : Course 21 : Jungle Kokoriko : Le Maléfique et son accolyte se font prendre au piège.

Épisode 98 : Les sentiers des cents sens mêlés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
akatsuki-planta

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 23/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Lun 25 Avr - 20:54

Merci pour ce chapitre, Boshi c'est le genre de perso cool que j'aime bien !!
Content que mon personnages le défende des remarques de Vanessa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Princess Toady



Messages : 155
Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Ven 29 Avr - 16:30

Jé souis en retard !

Je viens de lire l'avant dernier chapitre : Pas mal la référence à Destination Finale ! Est-ce qu'ils vont avoir des visions ou ce n'était qu'une comparaison ?

+ OMG, Sonic et Amy morts ? O.O

NOOOOOOOOOOOOOO PICHU EST MORT AUSSI !!!

Lol le Maléfique qui bouffe des enfants. XDDDDD

Et l'épisode avec Boshi était marrant. XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucario



Messages : 80
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Dim 1 Mai - 4:26

Tu parlais de quoi Princess Toady par rapport à Destination Finale? La fontaine de jouvance? Si oui, elle était formée de trois étages en brique acrélyque gris superposés au centre qui se déversaient tout au long de la fontaine de jouvance. Je vais tenter d'écrire la suite durant la semaine et vous l'aurez peut-être samedi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Princess Toady



Messages : 155
Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Mar 3 Mai - 15:22

Mais non, Destination Finale/Final Destination, c'est la série où des gens survivent à un accident grâce à une personne qui a eu la vision d'un désastre. La Mort se jette ensuite à leur trousse afin de les tuer, les uns après les autres, car ils se sont joués d'elle.

Si les rescapés souhaitent survivre, ils doivent faire attention aux signes qui les entourent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucario



Messages : 80
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Mer 4 Mai - 18:11

Ah! Oui. Je sais ce que tu veux dire. Je ne t'avais pas compris. C'est le même still. C'est comparatif. La différence, c'est qu'aucun d'entre nous a des visions de l'avenir à part Shadow qu'on n'a pas entendu parlé depuis qu'il succombait à un choc nerveux. En contre partie, il peut deviner vos pensées. Le seul inconvéniant, le scientifique fou ne donne pas chair de sa peau pour limiter les dégats. L'hérisson noir ne sait pas encore les grandes capacités qu'il pourra obtenir. Tout ce qu'il sait faire, des prédictions plus ou moins juste et exact à 100% et lire dans le passé. Parce qu'on ne sait jamais quel sort que le dévoreur de planète nous réserve dans son panier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucario



Messages : 80
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Lun 9 Mai - 19:17

Épisode Bonus 6-1 : Une soeur pas très net


Dans ces épisodes bonus, nous allions parler du passé de Vanessa. Comment était-elle devenue une personne amèrement détestée de tous? Pourquoi agissait-elle selon ses propres intérêts qui semblaient totalement absurdes et inhumains? De quelles manières s'était-elle prise pour devenir la tête d'un gouvernement enrichi de puissance et d'une agitation plutôt hautaine et sans scrupule? Nous découvrions tout ça dans deux épisodes aidesécrabes. Guerre titanesque et sans émotion forte à l'égard d'un proche perdu au rendez-vous. Vous assistiez à des épisodes de plein de contre-verse des plus abérantes et exagérées.


Vanessa était née le 18 septembre 1975, un ans avant sa soeur ainée, Oni. Oni demeurait une personne avec beaucoup d'avenir pour la société des Birdo. C'était une fille au teint radieuse et très ferme. Sa bonté et sa générosité de faire avancer les choses lui donnaient une détermination de fer. Ça rendait une femme noire crissement vert de jalousie et de haine très intense. Qui est-ce? Sa soeur cadette évidemment. On ignorait d'où exactement cette haine inexplicable et la vapeur d'eau qui dégaient des entrailles de la jeune Vanessa provenaient. Sa création n'inspirait aucune confiance envers tous. Ses parents ne s'étaient jamais douté d'une fille aussi égoïste et sans compréhension clausible. Elle, qui passait avant tout, renaît en elle une cruauté sans limite. Si vous n'obéissez pas immédiatement, vous y laissez votre peau. Encore pire que Le Maléfique, on avait dit une islamiste sans croyance.

Nous nous téportions aux aguets des fins d'années 70 où en ce 22 mars 1979, chacun faisait ses adieux et ses colendéléances à la famille Vampire, prononcée en anglais. La mère du côté de la mère d'Oni et Vanessa célébrait ses dernières funérailles. Seuls les proches de cette vieille grand-mère étaient présents dans la salle.

La mère de Vanessa : Tu m'as fait la vie dure. Tu n'as jamais su aimer un enfant. Au moins, ma conscience croit que tu as pris les bonnes décisions même si quelques fois j'étais un peu bruillante. Je ne t'en veux plus pour la maltraitense que tu as infligé à moi et à mes quatres frères. Je peux comprendre que ta génération avait une mentalité orthodoxe. Ça m'avait permi de voir la vie d'un autre air. Repose en paix. Dommage que tu n'as pas pu passé ton message à temps vu le cancer qui te poussait à te combattre jusqu'à ton dernier souffle. Je ne crois pas que mes frères te pardonneront tes pêchers. Mais, moi je témoine ta gratitude envers moi. Au revoir.

*Elle l'embrassait une dernière fois sur le front en guise d'amour.*

La mère de Vanessa se nommait Lyna. Blanche brillante lustrée, yeux rouges étincellants, d'une beauté fine et extrême au fils des ans, douce comme l'air, paisible comme le vent et aisémablement une voie sexiste qui laisse place à la séduction. Celle-ci tentait toujours de changer sa voie qui laisse des moments indésirables se concrétiser. En priorité, Vanessa n'était vraiment pas le souci de sa mère. Aucunement à part d'obtenir les yeux rouges tel qu'elle. Voyez-vous la différence entre une peau douce et une peau rugueuse? Probablement que si. Ça se voit au toucher, mais pas à l'oeil nu. En comparaison, il faudrait quelqu'un d'indénablement le souci du détail en regardant chaque particule se dégager de leur odeur, leur tactilité et un ouïe hors du commun pour entendre chaque tension à travers le groupe sanguain. Voir selon son apparence, sa façon de parler, se déplacer et par un regard fluide pour réussir à détecter un sens d'odorat très développé sans toucher la personne. Une seule observation complète lui suffit à détecter comment est l'objet de l'expérience au toucher.

Son père avait toujours le mauvais "felling" de suivre la bonne voix malgré lui. Peu soucieux des petits détails qu'il l'entoure ne semble détenir le contrôle dans sa famille. La famille n'avait pas l'air soudé avec la naissance de Vanessa qu'on la défend hors de tout doute de n'importe quoi. Sa soeur ainé se fait toujours prendre en défaut à chaque fois qu'elle vole dans une épicerie ou un dépanneur de coin. Personne ne pouvait se douter ce qui se tramait dans son esprit diabolique. Trim, le nom du père de ses deux enfants, ne prêtait pas attention à ce qu'il entoure. La seule manière de calmer les ardeurs de son ainé, c'est de la trainer par les oreilles et de lui donner une correction qu'Oni n'oubliera pas de sitôt. C'était lui le "Big boss" et Lyna tentait toujours de le raisonner sans succès. Si elle s'en mêlait, On ne comprendrait jamais que ces actes sont criminels, selon Trim. Ses manières d'éducquer un enfant était plutôt radicales. Plus le temps avançait, plus ça empirait sans se tourner contre le vrai problème : La peste.

Vous allez comprendre tout ça dans les prochains extraits. Revenons maintenant aux funérailles de la grand-mère. Autour d'Oni de rentrer sur scène.

Oni : Je t'aimais tellement. Tellement. Je ne surporte pas ta mort. NNNOoooooooonnnnnnnnn!!!

Trim : Oni.

Oni : Ah! Oui. C'est vrai. Prend bien soin de toooooooiiiiiiiioooooooiiiiiiii!!!

Trim : Reste forte ma fillette. Je sais que tu aimais adorablement ta grand-mère.

Lyna : À toi Vanessa. Dit-lui un dernier mot avant qu'on la brule vivante.

Vanessa en se retournant le dos : Tant mieux. Nous sommes débarasser d'une salle tâche.

Lyna : Que disais-tu ma chérie?

Vanessa : Hein? Rien Rien mam.

Lyna : Très bien, ma belle Vanessa. As-tu un dernier mot d'adieu à dire à ta pauvre grand-mère dévouée?

Vanessa : Bon voyage au diable grand-mère!

Lyna : Non. Non. On dit : Bon voyage au ciel grand-mère! Pas au diable voyons.

Vanessa : Désolé. C'était un mauvais réflexe.

Lyna : Je te crois mon chérie adorée.

Vanessa : J'aime quand tu me caresses la joue.

Le beau gros sourrire surnois laissait présager la naïveté et une malveillance sans de très grandes augures. La cadette faisait toujours son inoncence pour ne pas être puni en inventant n'importe quelle raison qui marche à tous les coups sans que les parents se souciaient du comportement de leur enfant.

-----------------------------------------------------------

La famille Vampire vivait dans un maison plutôt stable, mais qui semble en très mauvaise état dû à l'usure du bois sur les poudres qui retenait la maison. Malgré tout, avec l'aide d'un support métallique, celui-ci durait un hiver. N'empêche que la structure de la vieillerie pouvait céder à n'importe quel moment. La verenda, vu de face, on aurait dit un champ de mine avec tout ce boisé autour d'eux. Le chiffre 6 blanc qui penchait de haut en bas, le panneau marqué "Vampire's Family" de couleur vert et rouge écaillé délabré flottait dans le vent. La couverture du toit allait presque s'emporter dans les brises des quatres saisons que la toiture avait l'air décidée de partir de sa place initiale. L'avantage de cette partie de la petite bâtisse miteux, la toiture était faite en trois couches de moulures très épaisses. Alors, durable et tenacité à toute épreuve. Cependant, il faut toujours garder en tête : Très petit à l'intérieur, une cours avant et arrière restraints et un espace très limité. Les fênetres devait être petites et les cadrages presque refermées sur eux-même. Il fallait presque passé du côté pour enteindre la pièce voisine. Bref, la condition de vie semblait extrêmement lourd pour cette famille. Représentons à présent la situation familiale après 3 jours de deuil.

Assis sur une petite table ronde, ornée de rouge pin comme du bois véritable, pour le dîner (déjeuner en France), Trim réfléchissait à un moyen pour gagner un meilleur salaire pour nourrir toute sa famille. Avec le peu de revenus qu'il se procurait en impôt, il n'arrivait pas à payer ses comptes en entier. Son travail consistait à s'occuper des machines à la construction de capsules de bouteilles pour des bouteilles de jeu d'orange concentré avec pulpe. On voyait même notre reflet à l'intérieur. Dans ce temps-là, Dinosahratah était un petit village qui s'étendait sur 3 longs rues de 4 km. Le nombre d'habitants s'élevait à 600 Birdo et 435 humains qui demeuraient un endroit conviviale et chaleureux. Tout le monde se connaissait et se disait bonjour à chaque rencontre. Un seul usine comptait plus de 110 employés. Sa dimension était subtencielle. Cependant, c'était éloignée de la ville installé sur un côte montagneuse. Pour la sécurité des citoyens, il fallait à tout prix éviter de perdre une population si jamais la centrale explosait avec des réacteurs très radioactives et nuisible pour l'environnement. Les gazs qu'ils projetent ne protègent pas la santé des Birdo qui avait l'air moindrement ressistant à une radioactivité suppérieure à leur moyenne permise dans le corps. Comme la crise de Chikoshima au Japon, mais en plus faible quantité qui n'affecterait pas un humain normal physiquement atteint par ce gaz. Celui-ci donnait une particularité différente. L'odeur émit par les gaz change l'allure physique d'un être existant en un dose appaissante et peu désagréable pour l'ordorat. En conséquence, un type de dinosaure comme un Yoshi ou un Birdo n'ont jamais eu l'habitude de ressentir un gaz naturel et nuisible pour leur santé. Alors, plus de risque de contamination chez l'animal que sur l'humain. Par ailleurs, les dommages seront moins importantes chez l'humain que sur un animal de compagnie.

Trim en train de jouer avec son spaghetti : Je ne sais plus quoi faire. Je travaille comme un forcené à ne rien foutre de la journée. Je suis payé 3$ de l'heure et j'ai déjà de la misère à payer le compte de téléphone, alors qu'on l'utilise très peu dans un coin perdu comme la notre.

*Les normes des 6$ l'heure demeurait invisible. Aucune loi n'avait été inventée pour les contraintes des compagnies responsables de pleins de contreverses. Ça restaient très pointues et discrètes.*

Lyna : Ben! Demande une augmentation mon amour.

Trim : Hen! Essaye de négocier avec un employeur qui n'a aucun sens des valeurs. Il nous prend tous pour des robots.

Lyna : Avec ma voix sexy, je pourrai le séduire.

Trim : Niah! Même à celà, c'est un vrai raciste.

Lyna : Fait la grève!

Trim : Pour ça, il faudrait que tous les employés se déplaissent dans l'entreprise. Ils se foutent de l'ambience qu'il peut y avoir. Ils sont là pour le "cash".

Lyna : Arf! Tu es vraiment décourageant.

*Elle regardait ailleurs décontrariée. Son amant la prenait pour une femme sans cervelle.*

Oni : Tu pourrais peut-être te créer un bloc pour te rebeller contre l'administration.

Trim : Pas fou comme idée, Oni. Sauf que ça serait du suicide.

Oni : Je crois que mon idée en vaut la chandelle.

Trim : Mouaf! Tu n'es qu'un enfant. Tu comprendras rien en politique. Le truc c'est : Ferme ta gueule et continue à travailler. Le reste, tout le monde s'en fou.

*Vanessa en riait dans sa tête.*

Oni : J'ai lu dans un bouquin que la majorité de notre espèce se faisait exploité par l'humain. Est-ce vrai?

Trim : Niah! L'un de nos membres nous "fourre" depuis qu'il est au pouvoir. Il est pour l'avancement de l'humain, la gloire et l'argent. Il nous vole pour des millions de dollards par année pour nous appauvrir au maximum. Contre notre religion, notre culture et notre expension. Un vrai avare et conservateur ce gars.

Vanessa : C'est un mec formidable.

Tous les yeux ébaïs virés sur elle.

Oni : Tu n'es pas sérieuse, ma soeur?

Lyna : Elle ne sais pas ce qu'elle dit. Elle est trop jeune pour comprendre.

Vanessa : Chacun à le droit à son opinion pas vrai?

Trim : Gagnée!

Oni : Tu es vraiment inoncente ma parole. Ne contredit jamais ton père.

Trim : Oni, respecte ta soeur.

Oni : Elle est dans les patates. Vanessa n'écoute jamais ce qu'on dit à la table ou n'importe où.

Lyna : Ma fille, quand on lui explique les choses, elle comprend très bien.

Oni : Mais, vous êtes tous ignorants les parents. La rapace me ment à la longueur de journée.

Trim : Oni, va ta chambre. Je viendrai te voir bientôt.

Oni : Non, je t'en prie. Pas une autre fessée.

[...]

Deux semaines plus tard, le 10 avril, la famille allait faire des courses à l'épicier le moins chère sur les trois. En sortant de la caisse, Vanessa montra à sa soeur ainée ce qu'elle avait volé.

Vanessa : Eh! Oni! Regarde ce que j'ai trouvé.

Oni : Mais, c'est un gros lapin en chocolat. Donne-moi ça.

Lyna en retournant le dos au mauvais timing : Oni! Alors, là. Tu me déçois beaucoup.

Oni : Ce n'est pas moi qui a volé cette boîte. C'est Vanessa.

Lyna : Ce n'est pas bien d'accuser sa soeur à sa place. Vaness est trop jeune pour apprendre à voler.

Oni : Un ans de différence. Ça ne compte pas?

Trim : Que se passe-t-il ma sucre d'ogre d'amour?

*La blancheneige lui retournait le service à l'auto.*

Trim : Qu'est-ce que ça veut dire? Qui a volé ce lapin au super marché?

Lyna : Demande à Oni. Bien sûr.

Trim : OOOOOOnnnnnnnnnniiiiiiiiiiii!!!

Oni : Papa. Ce n'est pas moi. La rapace a encore frappé à ma porte.

*Vanessa la frappa en reprend la boîte des mains de son père pour jouer la comédie.*

Vanessa :Moooooooouaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhaaaaaaaahhhhhhhhhh!!!! Tu es méchante. Méchante. Méchante soeur!

Trim : Redonne la boîte à papa Vaness. Merci. *Il changeait subitement de ton.* Tu seras privé de sortie pour un ans.

Oni : Tu n'es pas sérieux? Un ans. C'est trop long. Tu exagères.

Trim : Veux-tu deux ans d'abord?

Oni : Non. Sans façon. Je ne veux pas mourrir d'une grande solitude.

Trim : C'était à toi de réfléchir avant de poser tes actes.

Lyna : Allons redonner l'article au commerçant. Il va finir par s'apercevoir qu'une boîte de chocolat reste manquante.

Trim : Hors de question. On aurait l'air de quoi? Des parents qui ne savent pas éducquer un enfant. Pas question de prendre de risque.

Lyna : Ça devrait être la moindre des choses, chéri. Il comprendra sûrement que c'est une erreur.

Trim : Tu es trop naïve. Penses-tu vraiment qu'il va être convaincu de notre culpabilité?

Lyna : Probablement que non. Mais...

Trim : C'est ce que je me disais.

Selon moi, sa génération prenait forme et que les fessées donnaient l'impression d'une histoire ancienne. Pour remédier aux problèmes d'Oni, il la punit sévèrement d'une manière trop strict que ça doublait d'exagération. Tel que Lyna le supçonnait.

--------------------------------------------------------------

Trois ans plus tard, le 18 juin 1982 à 9h00 du matin, Vanessa se libérait toujours d'une imagination débordande avec Oni comme bouclier pour lui faire accuser de n'importe quoi. L'ainé n'avait pas le droit de bien de cause. C'est la loi de la jungle. Si le plus jeune commettait à une fausse bêtise, c'est à l'ainé qui faut s'en prendre parce qu'il comprend mieux que sa jeune soeur ou son jeune frère. Son influence insiste souvent le jeunot à omettre une gaffe, un crime ou un vol. Dépendamment de la manière que l'ainé est élevé et de l'environnement qui l'entoure incitera l'un de ses proches comme un frère à manipuler et influencer le plus jeune à se plier à ses demandes sans disctution. Dans le cas contraire, la peste, Vanessa, utilise un don pour apprendre à mentir à ses propres parents en démentelant Oni de ses actes en la pointant du doigt. Une bonne façon de se donner confiance et inciter les jeunes à mentir pour ne pas se faire crier après. Ils veulent absolument à tout prix d'éviter les punitions abusives des parents d'après eux. C'est à vous d'être honnête envers votre prochain. Ça finit toujours par vous reattrapper. Une faute grave peut vous amener en cours. Le fait de toujours mentir à n'importe qui t'apporte rapidement une mauvaise réputation. Le plan de Vanessa consistait à rendre sa soeur moins crédible. Ça marchait comme sur des roulettes. Elle semblait capable de demander n'importe quoi à n'importe qui et on lui donnait le bénéfice du doute. Personne ne se préoccupait d'elle. Souvent ce qui arrive, il y a un enfant sur 10 qui réussit à duper les parents pour obtenir toutes les avantages qu'ils peuvent en retirer. Mais, dans un cas extrême comme celui-ci, on ne savait jamais à quoi s'entendre avec un birdo noir aux yeux rouges et rugueuse à la fois ce qu'il nous réserve dans l'avenir. Au moins 3 personnes seraient influencées à la suivre dans ses démarches de la conquête de l'homme. En quoi ça résultait? À les posséder. Pourquoi? Les utiliser comme des jouets pour leur production de leur race. Est-ce la vrai raison du règne de Vanessa? Supposons que ce n'est qu'une hypothèse. Nous en savons très peu pour le moment des intentions de l'accro aux stéroïdes.

Pendant que Vanessa s'amusait dans une clairière à creuser pour trouver un trésor, Oni tenait une carte qu'elle avait dessiné d'elle même.

Vanessa : Je veux trouver de l'or en grande quantité. Rien ne peut m'arrêter.

Oni : Tu devrais déterrer un peu plus à ta gauche.

Vanessa : Tu aurais pu le dire plutôt.

Oni : C'est toi qui m'écoute jamais.

Vanessa : Comme ça c'est bon?

Oni : Tu avances que sur un pied. Tasse-toi de 5 pouces encore. Voilà!

Vanessa : Le trésor sera à moi et à personne d'autres. NIark! Niark! Que je suis méchante!

Oni : Savais-tu que je t'entends d'ici, Vaness?

Vanessa : Quoi? Je n'ai rien dit. Oublie ça.

Oni : Je sais très bien que tu mens. Ne le nie pas. Tu m'as assez pourri la vie avec toutes ses menteries depuis qu'on dort sur le même lit.

Vanessa : Chacun à ses mauvaises journées.

Oni : Aucun rapport. Tu m'accussais de tout et de rien. Tu te souviens de la fois où tu avais cassé le verre encastré que notre mère s'avait acheté en Chine. Elle y tenait beaucoup. Il était unique en son genre. Il n'y en avait pas d'autre comme ça. Tu sais? Avec les symboles qui disaient : Espérance et Espoir?

Vanessa : Ha! On avait bien rigolé cette fois-là. Je me rappelle trop de ce moment de défaite. Mouah! Ha! Ha!

Oni : Tu n'es qu'une soeur étouffante et sans émotion. Comment oses-tu être contre ta soeur?

Vanessa : Parce que, tu es ma grande soeur voyons. Tu te dois d'être vaincu par la raison d'avoir tord. Entre soeur, on s'entraide.

Oni : Ça s'appelle se corrompre mutuellement. Je l'ai lu dans le dictionnaire.

Vanessa : Trop abusée sur tes livres. Voit la vérité en face. Tu ne me vaincreras pas.

*50 pieds sous terre.*

Oni : Crois-tu vraiment que j'ai le temps de compétionner de qui est la plus belle et intelligente entre nous deux? Me prends-tu pour une truite?

Vanessa en levant la tête au ciel sans regarder droit dans les yeux vers Oni : Une truite??? Ça va bien comme nom, je trouve.

Oni : Tu te fous complétement du monde extérieur. Tu penses qu'à ta propre personne.

Vanessa : Même pas vrai. C'est juste que tu es jalouse de mon succès avec nos parents et nos connaissances.

Oni : À cause de toi, on me prend pour une emmerdeuse de premier plan qui se fou royalement de ce que je peux penser des autres et tout tourner à mon avantage comme tu le fais si bien.

Vanessa : Ha! Oh! Je prend ça pour un compliment.

Oni : AAAAAAAAAAArrrrrrrrchhhhhhhhhhhhh!!! Hein! Rien à faire. Tu n'écoutes jamais ce qu'on te dis de toute façon.

*SSccccrrrrccchhh!*

Vanessa : Je crois avoir déniché le jackpot. À moi la gloire et fortune.

Oni la rejoint dans son trou : Ne te réjouie pas trop vite. Je trouverai le trésor la première.

Vanessa : Hanf! Ouf! Tu veux me défier? C'est parti.

Après une dizaine de coups de pelles, une fuite d'huile noire sortie de son nil recouvrant les deux jeunes filles de tâches très obscures.

Oni : WWoouuuuuaaaaaaaahhh!!! Pooooowwwwaaaaaaahhhhh!!! AAhhh!! Mes beaux yeux roses.

Vanessa : Saleté d'huile noire! On ne voit plus ma beauté divine. Je suis trop laide comme ça. Je te déteste Oni.

Oni : C'est toi qui a voulu me suivre. Ne vient pas tout me mettre sur ma faute. Et puis, ça paraît presque pas que tu es sales à cause de ta couleur de peau.

Vanessa : Tu ne comprends pas encore. Je suis horrible. Je n'oserai plus me regarder dans un mirroir.

Oni : Regarde! Tu recommences tes scènes d'un bébé gâté.

*Trois personnes les survaillaient subtilement en attendant bien sagement avant de passer à l'action pour piquer le gros lot de la grande découverte dont Oni et Vanessa en ignoraient l'existance.*

? : Bravo! Bravo! À moi toute cette richesse.

Oni sceptique : Vous êtes qui vous pour nous espionner ainsi?

?? : On devrait peut-être leur dire qu'elles ont trouvé du pétrole dans leur jardin.

*pock!*

? : Je ne t'ai pas sonné pauvre cloche d'Alphonse.

Alphonse : Navré, M. Gru Delfare.

Oni semblant le connaître dans un livre : Gru Delfare, le didacteur de Dinosahratah?

Vanessa : Ouch! Veux-tu m'assasiner avec ta pelle?

*...Et, c'est un échappé.*

Oni : Oups! Désolé, Vaness. J'étais étonnée de la présence du président.

Vanessa : Comment? Veux-tu parler de mon idole? Il est trop cannon.

Oni : Arrête de te faire de fausses idées, ma soeur pourrie gâtée.

Gru : Je vais m'en remplir plein les poches.

Alphonse : Ce pétrole vaudra excessivement des milliards dans un coin perdu comme celui-ci.

Gru : Je t'ai déjà dit que tu parlais trop?

Alphonse : Désolé. Je ne recommencerai plus jamais. Parole d'honneur.

Oni : Eh! Je vous reconnaît vous : Vous êtes l'employeur "cheap" de mon père, Trim. Vous êtes qu'un exploiteur de premier ordre.

L'employeur de Trim : Tient. Je te rencontre enfin Oni. Mon père m'avait beaucoup parlé de toi, tu sais.

Oni : Même pas en rêve la frippouille.

*Finie par sortir d'elle-même de son trou, Vanessa admira le présage qui s'offrait à elle en ridiculisant sa soeur comme à son habitude.*

Vanessa : Mais, tient, tient. Ça ne sera pas tes nouveaux amis par hasard. Ils m'ont l'air sympatique. Tu ne trouves pas?

Oni : Absolument pas.

Vanessa : Oh! Je ne croyais pas que vous soyez si brun comme de la *****, l'employeur de mon père. Vous êtes quelqu'un qui semble avoir la sagesse d'un vrai guerrier. J'aime ça.

Oni : Heu! Vaness, c'est notre représentant. Pas l'arnaqueur de papa.

Vanessa : Je le savais voyons. Qu'est-ce que tu crois? Ce n'est pas superbe comme initiative.

Oni : Tu veux dire? La gang de voleurs qui pigent des millions de nos impôts pour se remplir les poches. Est-ce que tu te rends compte de qu'est-ce que tu es en train dire? Je te rappelle que le gouvernement a tous les droits. Il peut voler tout notre or en un seul claquement de doigt s'il le voulait. Quand il s'agit d'argent, il fera tout pour obtenir ce qu'il veut.

Vanessa : Je serai prête à travailler pour lui. Il ne pourra pas se passer de moi. C'est sûr et certain.

Oni : Tu as complément perdu l'esprit ma parole. Qu'est-ce qui te prend tout d'un coup? On dirait que tu n'écoute pas ce que je te dis comme à l'habituel.

Gru : Enlevez-moi ces pincées dans mes plates bandes et acheminons la suite des procédures pour que le terrain soit mis à ma disposition.

Alphonse : Entendu M. Delfare.

Vanessa s'interposa : Personne touche à mon territoire. Ça ne vous appartient pas d'abord.

Alphonse : Ah! Ouais. Ma grande. *Il prit la position de son poste comptable.* Sachez que notre didacteur possède 99,9% des terres agricoles, forestiers et habitations. Donc, nous sommes en droit de faire ce qui nous chante même si ça ne vous plaît pas les jeunes enfants.

Vanessa : Des enfants. Mais, pour qui vous vous prenez pour nous insulter de la sorte? Vous devriez savoir qu'un Birdo atteint l'âge adulte à 2 ans et que j'en ai 7. Dah! Cassé! Vous prétentez être mon représentant et lui votre comptable agréé, mais vous ne savez même pas tenir sur vos deux jambes. Ai-je raison?

Gru : Gilles, débarasse-moi de cette vipère de ma vue.

*Voilà le nom de l'employeur de Trim à l'usine.*

Gilles : Je voudrais bien mon président, mais je ne peux pas.

Gru : Je t'ordonne de m'écraser ces salles gosses hors de mon champs de vision.

Vanessa en train d'acclamer son gouverneur : Wow! C'est rendu que vous confondez les femmes avec des hommes. Très fort la typographie.

Oni : S'il te plaît Vanessa, je te conseille de ne pas t'en mêler.

Vanessa : Lâche-moi, tu veux? C'est le meilleur moyen de perdre ce qu'on a acquis ensemble. Je ne laisserai pas un foutu président de catégorie 0 voler nos biens qui n'aurait pas trouvé lui-même. L'as-tu bien regardé attentivement? Ce gars n'hésiterai pas à déclancher la guerre pour avoir ce qu'il veut : Notre pétrole. J'avoue être étonné quand j'ai entendu cette nouvelle merveilleuse qui nous attend. Notre avenir est assuré. Ça ne fait aucun doute. Nous pourrions vivre en paix pour le restant de nos jours.

Oni : Mais, se débattre contre l'autorité : C'est comme se foutre de la société.

Vanessa : Voudrais-tu ton "cash"? Oui ou non? Nous ne devions pas passer une occassion pareil.

Oni : Tu oses te frotter contre le gouvernement. Rends-tu compte des risques que tu prends? Corrompre la loi, ça m'interesse pas.

Vanessa : Il ne s'agit pas d'un simple exercice routinier. Nos propriétés sont en jeu. Tu es prête à tout sacrifier pour une minuscule baril de pétrole. Nous allons nous appauvrir encore plus et nous ne pourrions pas payer les études de nos rêves.

Oni : Tu me dis ça pour me faire plaisir.

*La plus grand force de Vanessa résidait à un sentiment d'appartenance innégalée quand une injustice se présentait devant elle. Le birdo noir aux yeux rouges se défendait toujours pour ses droits d'autrui. Si vous opposez à lui, elle fera tout pour vous revirer debord pour obtenir ce qu'il veut. Vanessa accorde beaucoup d'importance aux lois prescrites dans le livre des autorités de Dinosahratah. Ce livre contenait plus de 120 lois inscrits dans le registre des historiques de la ville de Dinosahratah. Par exemple, la loi 41 du mauvais langage y figurait si on ne respectait pas la valeur de la culture qui était la langue québecoise. Au fait, quand on viole l'un de ses lois, on nous jete précipitemment en prison sans qu'on puisse se justifier. Akatsuki pouvait en témoigner, mais n'a jamais voulu nous le confier par peur de se faire tirer une balle dans le crâne. Il y a Birdo aussi quand elle avait enménager avec son amant Yoshi. Au moins, elle sut avoir du caractère et se battre jusqu'au bout pour faire tomber le règne de la terreur des profondeurs. Nous verrons celà dans le prochain épisode.*

Oni semblait inquiète par rapport à Vanessa qui s'obtinait contre M. Delfare pour obtenir son liquide contre le pétrole. Mais, Gru Delfare n'avait pas l'intention de lui donner un centime supplémentaire pour la merveilleuse trouvaille qu'elle venait tout juste de découvrir avec sa soeur ainée. Heureusement pour eux, l'employeur de Trim, Gilles, finissait par reconnaître la méchanté auquel il faisait en y repensant 2 fois qu'une. Le seul argument du gouverneur dictateur, c'est son comptable agréé, Alphonse, qui en avait fait la découverte. Gilles trouvait ça absurde ce commentaire. Ça ne passera jamais dans la chambre des communes selon l'employeur du père d'Oni et de Vanessa. C'est comme dire à la population qu'un comptable avait la capacité nécessaire pour organiser une exploration de raffinage. Totalement incohérent. Vanessa ironisa rien qu'à y penser. Très stupide comme argument en effet.

Gilles : Franchement, vous appelez ça vous défendre contre une jeune fille de cette âge? C'est trop insensé. Un comptable évalue votre situation financière à l'aide de vos dépenses et vos actifs en sa possession. Ce n'est aucunement son rôle d'organiser des explorations de raffinages pour le pétrole et dans les mines. C'est comme dire un enfant qui n'a pas de différence entre un chat et un chien. Excuse-moi, mais vous vous mettez les pieds dans l'eau.

Gru : Veux-tu que je te congédie de tes fonctions?

Gilles : Faites ce que vous voulez, mais ça m'est égal à présent. Vous n'avez aucun droit, même avec votre statue, de vous approprié tout le pétrole de ces jeunes enfants adultes sans le consensement d'un avocat. Trim est l'un de mes fidèles employés toujours omniprésent dans mon usine. Je tiens à le garder. Si vous voulez jouer aux plus faims avec eux, soyez en sûr que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que ces jeunes enfants aillent un avenir. Une chance inouïe parmi tant d'autres occassions très rare qui se proudissent subitement sans qu'on s'y attende le moins.

Gru : Sachez que j'ai tous les droits Gilles. Je peux même piller vos terres comme bon me semble.

Gilles : Alors, vous enfrayez 3 règles fondamentales de nos deux sociétés :

-Aucun respect de votre propre culture et de la notre;
-Aucun respect de l'équité;
-Enfin, le plus meurtri : Aucun sens des valeurs en ce qui attrait à l'accès à l'exploitation d'un propriété qui tente d'agrandir son expension et sa superficie.

Gru : Qui commande ici? Sûrement pas toi. Alors, je t'ordonne de reprimender ses enfant et de les amener en cours martial pour leur insolence.

Alphonse : Êtes-vous sérieux Boss? Sans vouloir vous offenser, ça ne serait pas anodin de les envoyer en prison?

Gru : De quoi je mêle le nouveau? Continuez de prendre tout en note!

Alphonse : Très bien, patron.

Gilles : Ne l'écoute pas Alphonse, il chercher à te mener en bâteau comme il le fait toujours avec tout le monde. La preuve, il veut saccager l'avenir de nos générations futures. Je ne supporterai pas un sacrifice de plus. C'est terminé. Je sais ce que je ressent quand on perd un être chère à cause de la famine.

Gru : Remarque une chose : Je t'ai sorti du trou. Si tu veux y retourner, c'est avec le plus grand des plaisirs.

Vanessa : Si je comprends bien, tu as accepté de travailler avec ce torchon pour te permettre de créer ta propre entreprise. C'est odieux.

*Des pas s'avaient de plus en plus vers eux.*

Gru : C'est quoi ce bruit? Vous n'avez pas osé appeler les gardes forestiers?

Gilles : Ils seront plus en mesure de répondre à notre interrogation. Vous allez vous en mordre les doigts. Je vous le garantie.

Vanessa : Les gardes forestiers? Que viennent-il faire ici?

Oni : Tu n'as toujours pas compris. Ce n'est pas croyable. Les gardes forestiers viennent ici 2 fois par année pour inspecter l'état de nos forêts, car notre peuple a insisté pour préserver ce qui nous reste de plus précieux dans notre environnement : La beauté que la nature nous offre. Quand ils vont voir le pétrole, ils n'en reviendront sûrement pas.

[...]

Arrivés sur les lieux, les gardes forestiers, des humains évidemment, étaient ébaïs de constater la présence d'un pétrole dans un boisé au milieu de nul part. M. Gru Delphare, un birdo brun foncé et aux yeux bruns horriblement ignobles, tentait d'avoir le bien de cause en leur demandant si ces terres les apparatiennent. Le contre-maître chargé de l'opération lui affirmait que le territoire appartenait à l'assemblée nationale du Royaume Champignon qui on su répondre à la demande des citoyens de Dinosahratah en ce qui attrait à leurs forêts et boisés. Cette assemblée comptait plus de 30 représentant dans tout l'univers de la capitale du Royaume Champignon qui cherchaient à préserver les intérêts de la citoyenité du pays au complet et conserver le plus que possible le respect de l'environnement. Ce qui n'est pas évident non plus avec une population qui s'agrandissait de jour en jour et qui voulait aisément prendre de l'expension. Une pétition avait été créée dans le but de ne pas se faire raser leur espace vitale sans que le dictateur lui-même en soit au courant. Le gouverneur général du pays devait obtenir 70% de la population en accord avec cette pétition. La société des Birdo en comptait parmi les 58% habitants dans la ville. La tâche la plus dure, obtenir l'appui de gens intentionnés et qui ont le souci de l'harmonie entre les deux clubs pour la préservation de leur intérêts prémordiaux. Les représentants des Birdo, des rebelles peut-on dire, n'incluant pas leur gouvernement responsable de plusieurs contre-verse, s'étaient rendu à 3 pétitions avant que cette loi rentre en vigueur à Dinosahratah. Ça encourager d'autres villes à faire de même vu la situation sur la qualité de l'air. Les arbres nous fournissaient assez d'oxygène pour respirer mieux et éviter de plus sentir les gaz de garbone projeter par les automobiles en tout genre.

Après de nombreux témoinages accablantes, le juge, M. Réjean Lavalcourt, tranchait en la faveur d'Oni et Vanessa qui furent ravi de cette décision. La caniote totalisait plus de 3 milliards de dollards. Ce qui signifait une longue vie de joie et de bonheur pour la famille Vampire. Ils n'auront plus jamais à se soucier qu'ils manquaient suffisamment d'argent pour subvenir à leur besoin. Ils pourront enfin se payer la maison de leur rêve. Même que Trim pourrait payer les études que rêvent tant leur enfant.

Oni avait comme ambition de s'embarquer dans la politique. Le fait de toujours lire des dictionnaires en entier et des livres de politiques l'incitait davantage à apprécier ce monde pointu et hardu. Elle trouvait les histoires passionnantes et parfois tristes. À présent, ses efforts doublaient d'ardeur pour lui permettre d'accéder très jeune à l'université dès l'aĝe de 11 ans. Le birdo rose fushia était fier d'avoir accompli ses exploits en trois ans à peine. Sa réputation augmentait en flèche et son écriture impeccable comme à son habitude. Ça rendait sa soeur vert de jalousie. Vanessa n'était ni bonne pour les chiffres, ni pour un texte écrit. Elle obtenait des notes aisécrabes tel que 40% en math, 35% en français, 45% en sciences. Bref, cette rapace qui court dans tous les sens était nulle au point de vue académique sauf en anglais. Même si cette langue semblait dans ses anciennes racines, elle préférait mieux discuter à la manière québécoise et rien d'autre. Ça l'insultait. Ses résultats en éducation physique demeuraient stable, mais pas suffissant pour la note de passage.

À sa deuxième année de campagne, à 12 ans à peine, "et oui, c'est bien vrai.", Oni rentrait au pouvoir à la tête d'une dictatrice unanime. Le gouverneur Gru était tombé pour la première fois. Ce qui faisait défaut l'an dernier, le birdo rose fushia n'était pas prête pour ces éléctionsde l'an 85. Heureusement, en 86, le 22 juin, Oni fut élu à 400 contre 1. Seulement un pour Gru. Il fallait être vraiment désespéré pour voter encore pour un dictateur qui n'avait le sens des valeurs et gênait à l'avancement de son peuple. Maintenant, vous pouvez dormir la consience tranquille, car Oni tentera de vous donner l'espoir d'un avenir nouveau. Est-ce que ça dura éternellement? Pas certain quand sa soeur Vanessa demeurait dans les parages à ces côtés. Oni voulait engager ses parents pour l'avenir d'un monde nouveau, mais Trim n'avait pas l'air intéressé. Il se foutait royalement de la politique. Sa mère prit cette proposition du bon oeil. Ça lui faisait plaisir de rendre un fier service à sa fille devenue la future présidence de tout Dinosahratah. Elle allait se charger d'acheminer et séparer les dossier signés des non-signés à compléter ou non par l'ambassatrice. La générosité d'Oni s'avançait trop loin : Elle demandait à Vanessa d'être son bras droit pour décider ensemble des nouvelles lois qui vont abolir pendant leur règne au pouvoir. Disons que ça ne lui faisait aucunement son affaire et voulait à tout prix travailler seule. Mais, Oni persistait à un tel point que la vipère ne pouvait refuser une telle offre. Elle préféra garder une distance claire et précise de sa soeur jusqu'à tout tombe en éclat par un événement quelqueconque. Vanessa ne retera pas sa chance le moment voulu. Elle voulut lui prendre la palme d'or comme à son habitude. On ne savait pas trop qu'est-ce qui poussait Vanessa à agir de la sorte, alors que sa soeur tentait l'impossible pour obtenir une relation durable avec sa partenaire? Elle devait être né d'une drôle de façon.

Enfin après 2 ans de reconstruction d'âmes politiques, la ville de Dinosahratah commençait à voir le jour et la nuit en pleine expension. Pleins de nouveaux arrivés : Des Birdos en autres et quelques immigrants venant du Sud. On s'engageait :

-À plus de productivité dans les commerces;
-Un système de santé très flexible;
-Plus avocats pour les jeunes démunis;
-Une expension accrue des résidences à habiter;
-Respect de la nature en toute convivialité.

On comptait maintenant bien d'habitants que de maisons voisinantes. En effet, en seulement deux ans, ils étaient plus de 1000 immigrants à venir inaugurer l'avenir d'une soiciété nouvelle et coopérative. Ça ne fut pas facile, c'est vrai. Mais, avec beaucoup de coeur et de volonté, tout peut être possible si on s'en donne la peine. L'ancien maire, M. Gru Delpare, on l'expulsait définitivement de la ville sans possibilité d'y revenir après tout ce qui avait pu causer. Seigneur, plus 90% des pauvres mourraient de faim en n'arrivant pas à tous payer leurs comptes avec le salaire qu'ils gagnaient. C'était peu suffissant pour se prévoir des vacances. L'économie avant le bien être. Terrifiant, pas à peu près. En plus, dans ce temps-là, ça ne coûtait pas trop cher de provisions si ils obtenaient plus que la moitié du 3$ de l'heure pour subvenir à leur besoin. Bref, le changement était radicale quand Oni présentait son plan de la réhabitiliation civile des immigrants, la retombée économique augmentait en flèche. Plus de travailleurs potentiels, plus de productivité, plus de marches de manoeuvres en augmentant les heures de travail et les salaires encourrus, plus de profits.

Cependant, on se retroussait les manches, car la partie n'était qu'une courte durée. En ce jour du 3 janvier 1989, Oni qui en avait marre des attitudes de sa soeur préférait en finir avec son testament pour sa sécurtié et ses électeurs.

Oni : Il faut absolument que j'écrive mon testament à l'avance avant que je sois morte. Je ne veux absolument pas que Vaness prenne le pouvoir à ma place. Ça serait du suicide à l'état pur. En plus, elle n'a pas les compétences requises pour l'être. Bon. Je commence. Slick!

*Rappelez-vous des crayons à plumes à encre noir et un papyrus daté plus de 300 ans à l'époque des grandes explorations.*

"Chers parents,

Je ne cédera jamais ma place, même à ma mort, à ma soeur Vanessa pour les raisons suivantes..."

Juste avant d'arrive à son deuxième paragraphe, Oni sentait son coeur la frapper comme boyeau rétracble.

Oni : ...Vous ne savez à qui faire face. *Fin du premier paragraphe.* Elle n'hésitera pas une seconde de... de... AAAAAhhhhhhhhhhhhhhhhhh!!!

*Tlick!*

Oni : À l'aide! Quelqu'un.

*Deviné qui franchissait la porte de la bibliothèque par hasard.*

Vanessa : Tient! Tient! Que vois-je? Es-tu en arrêt cardiaque?

Oni en se forçant d'exprier sa soeur vers elle : Hanf! annnnnfffffffff!! oounnnnnncccccchhh!!!

*Incapable d'insufler un mot de plus.*

Vanessa : Pas la peine de m'étirer. Je vais te laisser morfondre jusqu'à ton dernier souffle.

*Les poumons semblaient coupés de plus en plus en laissant place à l'impuissance de combattre plus longtemps. Vanessa attendit le dernier moment pour réagir jusqu'à ce que le corps soit complétement rendu inerte. Elle plaça ensuite son oreille contre la poitrine de sa soeur ainée pour si elle respirait toujours.*

Vanessa : Ha! Ha! Excellent! Excellent! Mon moment de gloire va enfin arriver. *Ce n'est pas encore gagné.* Oh! Que vois-je sur la table? Ton testament. On se croyait plus maline que moi, alors. En plus, tu ne l'avais pas terminé au complet. *Son sourrire devenait surnois et très diabolique.* Je vais me débarasser de tes souffrances en jetant tout au feu. *Chick!* Mouah! Ha! Ha! Ha! HHHaaaaaaaaaaaa!!!! Plus personne pourra m'arrête maintenant. Mon règne sera destructeur. MMMouuuuuuuaaaaaaaaahhhhhhhhhhhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa!!!!

Sa mère traverssait la pièce un moment après.

Lyna : Que fous-tu Vaness? Tu ne vois dont pas que ta soeur a perdu connaissance.

Vanessa : Je ne pouvait rien faire maman. Elle succombait à une crisse cardiaque.

Lyna : Pourquoi ne pas me l'avertir plutôt? Tu me fais honte Vanessa. Tu aurais pu au moins nous avertir puisque tu trouvais là.

Vanessa : Je venais d'arriver. Quand je l'avais vu tombé, je ne savais pas quoi faire. Je te l'assure.

Lyna : Tu nous appele dans ce temps-là. On te l'avais déjà expliqué non.

Vanessa : Je crois l'avoir oublié.

Lyna : Ça ne s'oublie pas des choses comme ça. Regarde. Je ne sens plus rien. Elle finit, capoute. *Des larmes débutaient.* Tu aurais pu faire quelque chose au moins. C'est ta soeur. Quand ton père va l'apprendre, ça va lui faire tout un choc.

Vanessa : Tu as raison, maman. Je suis désolé. Veint dans mes bras.

Lyna : NNNnnnooooooonnnnnnnnnnnooooooooooonnnnnnnnnnnn!!! Pourquoi ma fille? Pourquoi elle, mais pas moi? On n'aura plus jamais un avenir sans elle.

Vanessa : Tu m'oublies peut-être maman.

Lyna : Ah! Oui. C'est vrai, ma chérie. Mais, je ne peux pas supporter une telle volonté de dieu. Elle ne méritait pas de mourrir. Pourquoi?

Vanessa écouta plus sa consience méchanvélique que par les désagréments de sa mère.

À suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Princess Toady



Messages : 155
Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Mer 11 Mai - 17:37

Quelle bitch cette Vanessa ! Oni semblait cool, ça aurait été sympa de l'inclure en personnage dans l'histoire au lieu qu'elle ne meure.

+ Mourir ) 13 ans, c'est pas un peu bizarre ? Surprised))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucario



Messages : 80
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Jeu 12 Mai - 16:10

C'est vrai que c'est trop jeune de mourrir de la sorte. Mais, comme tu sais, on ne sait jamais ce que la vie nous réserve. Parfois, il y a des moments comme ceux-là qui arrivent subitement sans prévenir. Ça peut arriver à n'importe qui. C'est plate à dire. J'en suis conscient. Pour te faire un rappel depuis qu'on a vu Vanessa dans les premières fois dans cette fic, j'avais fait référence à sa soeur qui était morte d'une crise cardiaque en ayant pas le temps d'écrire son testament. Mieux vaut tard que jamais. Pourtant, Oni avait toujours eu une très bonne santé comparativement à sa soeur. Probablement que dû à un stress ou le fait qu'elle ne supportait pas que Vanessa soit sa soeur avait fait en sorte qu'une chimie s'est créé en-dedans d'elle. Comme si son coeur voulait mettre fin à ses jours d'avoir agi de la sorte. C'est tellement soudain une crisse cardiaque qu'on ne la voie pas venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucario



Messages : 80
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Mar 17 Mai - 7:20

Épisode Bonus 6-2 : Vanessa au pouvoir.


Après une bonne semaine de représailles, la cours civile de Dinosahratah avec M. Lamendon n'avait pas d'autres choix de céder la place à Vanessa au pouvoir d'une dicdature électorale à cause de la loi 27 qui stipulait clairement par écrit : Si aucun testament n'avait été écrit par le ministre lui même, tous les biens vont à son successeur. Autrement dit, la langue de vipère. Quand le parti de l'assemblée nationale du Royaume champignon savait la nouvelle, un léger doute s'intallait auprès d'eux. Les représentants se demandaient tous des intentions de Vanessa. Allait-elle être à la hauteur de leur attente? Il ne faut pas oublier qu'Oni leur avait déjà parlé de sa soeur remplie de varices. Comme ils ne pouvaient rien faire pour remedier à la situation à cause de leur politique et leur culture, ils écouteront tous ce qu'elle aura à dire. Sans argumenter.

Pour ses premiers jours à la présidence, Vanessa promettait d'augmenter les pharmacies en région. Pourquoi des pharmacies en particulier? Ça personne ne le savait vraiment. Ensuite, elle tenta très hardurement de couper les dépenses des humains pour plus enrichir sa race. Sans que personne ne s'en rendre compte, en 5 ans, plus de 4.5 millions par année allait dans les poches de la nouvelle dicdatrice en coupant les impôts aux Birdo et en donner plus aux humains qui représentait à présent une grand majorité de la population.

Six ans plus tard, après une promesse faite dès son arrivée au pouvoir, Vanessa croyait utile de faire des mises de fond pour additionner des activités supplémentaires dans sa ville selon ses intérêts. Imaginer la suite. Pas trop croyable. Elle engageait un Birdo vert kaki pour créer une millice. Une armée? Wow! On en avait bien de besoin. Comme si un endroit pacisfiste s'intéressera à obtenir une armée. Tous les villageois s'attendaient à merveille et l'harmonie règnait sur tous les toits. Alors, pourquoi l'armée? La raison était simple : Un moyen de défense pour se protéger contre les intrus. Comment veux-tu qu'un intru s'incruste dans une société où seulement des Birdo viennent immigrer à Dinosahratah? Bah! Ouais. Rejeter une telle idée d'immigration peut importe la race demeurait une menace pour Vanessa. Car, elle compta bien garder le pouvoir à vie. À vie? Pendant combien de temps ça? Personne peut répondre à cette question. Ça pouvait être encore 5 ans, comme ça pouvait être dans 50 ans. Au bout du compte, les gens avaient bien fini par se réveiller de leur lit en se disant : "Est-elle en train de nous voler nos cultures?" Même que certains immigrants Birdo se posait la question et étaient contre l'idée d'une millice en ville.

Le 20 novembre 1995, à 7h00 précise, un tout premier employé entrait dans le bureau de la maison noire que Vanessa avait fait construire durant ses 5 dernières années. Cette personne s'occupait de toute la comptabilité et de l'administration de tous les dossiers de la présidence. Vous allez s'en doute la reconnaître.

Vanessa : Bon. À partir d'aujourd'hui, vous devenez mon secrétaire et mon bras droit. Faite tout ce que je vous demande et vous serrez richement récompenser pour votre qualité de travail.

? : Vous pouvez compter sur moi. Vous avez devant vous, le birdo le plus intelligent de Minusville.

Vanessa : Je vous ordonne de me le prouver, ma chère Domi. Je vous fais confiance.

Domi devenu sceptique à l'idée d'une trop haute confiance : Ah! Je vous remercie patrone pour m'accorder toute votre confiance. Mais, ce n'est pas un peu tôt? Je veux dire : C'est ma première journée.

Vanessa : Es-tu contre mes principes? J'exige que tu m'obéis au doigt et à l'oeil.

Domi : Hump! Je me sens très nerveuse et anxieuse. Ça fait la première fois que je rencontre enfin ma race, car j'ai toujours été livrée à moi-même. Vous voyez le genre que je suis, madame?

Vanessa : Préfères-tu rester pauvre pour le restant de tes jours?

Domi : Vous ne répondez pas à ma question.

*Par bout d'impatience, la rapace sortit un arme de sa poche.*

Vanessa : Vivre ou mourrir?

Domi : AAAhhhhhhhhhhhh!!! Vous comptez me tirer dessus, madame?

Vanessa : Appele-moi Vanessa, la beauté des coeurs.

Domi : Et puis, encore? *L'arme préparée pour la braquette.* Bon. Ça va. Je ferai tout ce que vous voudrez Vanesssa. Mais, baissez votre arme s'il vous plaît.

Vanessa : On dit : "Voulez-vous me laisser la gentillesse de ranger votre arme? Je suis trop jeune pour mourrir. Ah! NNNNNnnoooooonnnn!!! Pitié! Je suis la plus intelligente des Birdo." Qu'est-ce qui ne faut pas entendre? C'est moi la plus sexy du monde.

Domi d'un air perplexe : Si vous le dites majesté.

Vanessa : Je préfère mieux ça.

*Lyna venait tout juste de traverser le bureau en ayant vu toute la scène.*

Lyna : Vaness, ma chérie. Tu parles d'une manière de discuter avec ta nouvelle employée. Des mances de mort. Ça ne se fait pas.

Vanessa : Oh! Maman. De quoi je me mêles? Je te rappelle que c'est qui gouverne tout ici.

Lyna : Ce n'est pas la question. Et puis, que fou-t-elle à ma place? Je suis ta mère voyons.

Vanessa : Pouha! Toi, maman. Tu es viré. Je vous vire tous.

Lyna : Quuuoooiiiicckkkkeee!!!! Enfin, tu n'as pas le droit. Je croyais qu'on travaillait en équipe.

Vanessa : Plus maintenant, la chippie.

Lyna : En plus, tu traites ta mère de chippie. Qu'est-ce qui te prend de me parler de la sorte?

*Domi écoutait attentivement en silence sans contre dire sa gouvernante. Elle n'appréciait pas l'attitude de sa "boss" face à sa mère. Sa mère! Il fallait être crincré pour agir ainsi. Arrivée un bon matin comme d'habitude et on t'annonce que tu es congédiée sans raison valable. Tu parles d'une journée de tout repos.*

Vanessa commença à rire : Mouuuaaaaaaahhhhhhhhhhhaaaaaaa!!!! Ha! Ha! Oh! *Petit expression de bi***.* Je trouve tellement épaisse de ne pas douter de ma culpabilité en tant que soeur pour Oni. Je t'avais menti du début à la fin. Je faisais croire à n'importe qui qu'Oni était une trainée qui paquait les chums de sa petite soeur. Oh! Tu aurais dû son visage quand elle apprenait le pot au rose. J'en bavais comme tu ne peux pas le savoir.

Lyna : Je ne t'ai jamais vu comme ça Vanessa. Tu n'es qu'une... Tu n'est qu'uuunnnneeee...

Vanessa : Away! Accouche la vieille! Dit ce que tu penses de moi dans le fond. Il y a rien qui me fera le plus plaisir.

Domi dans ses pensées subtiles : Elle n'a aucun respect pour personne cette co***. Quel monde de fou par-ici! Hanf! Au fond, je dois m'y faire.

*Le Birdo bleu saphir ne connaissait encore rien de son peuple. Il venait tout d'enménager à Dinosahratah se cherchant un endroit où loger. Vanessa était venu le voir en l'espionnant bien entendu comme elle le fait toujours sous-enquête quand un tourriste rentre dans son palace. Elle assura une retraite en or, si Domi la suivait dans ses démarches de comptabilité sans savoir les vraies intentions de sa ministre.*

Lyna : Tu n'es qu'une enfant pourri gâté. J'ai honte de t'avoir créé. Tu es une sansue. Je n'en reviens toujours pas. Attend un peu que ton père l'apprenne. Il va sauter au plafond.

Vanessa : Fait moi rire. De toute façon, j'avais l'intention de tous jeter les parents hors de mon entre. MMMMouuuuuuuuaaaaaaaahhhhhhhaaaaaaaaaaaaaa!!!! Ha! HHHHHHHiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!!!

Lyna : Comment? Je ne comprends pas.

Vanessa : Du balai et bon voyage!

Lyna avait compris où elle voulait en venir : Vas-tu réellement oser?

Vanessa : Pourquoi pas? Vous me servez plus à rien désormais. Alors, wouch! wouch! la peprasse.

Lyna : Tu te trompes largement Vaness. Crois-tu vraiment qu'on va quitter cette ville?

Vanessa : Si tu le fais pas, j'inviterai l'armée à me débarrasser de vous. Hum! Tu me trouve méchante peut-être? Ça va éviter une rude compétition entre moi et les autres femmes de mon genre.

Lyna : Je ne te laisserai pas faire, tu sais. nous allons nous battre. Tu es en train de tomber notre reprise économique qu'Oni avait commencé.

Vanessa : Je préfère mieux frauder les autres ministres et m'enrichir plus qu'à me tapper la grosse fesse par un homme obsédé par le sexe. Tu vois.

Ça rendu sa mère tellement en rogne qu'elle se sentit elle-même insultée et désemparée. On ressentait sa colère derrière ses yeux rouges intecellants et ses marques sur ses rides jeunes. Lyna quittait l'admistration en saccagent tout sur son passage même en projettant le portier violement contre la limousine noire de Vanessa. En contre partie, Domi n'était pas encore sortie au bout de ses peines puisqu'elle n'avait pas d'autres options mises sur la table de négociation pour une chance de rester en vie.

Le jour d'après, Vanessa annonça aux médiats la grande déception de Dinosahratah en menaçant du doigt tous les anciens Birdo de cette ville incluant les vieillards des humains à quitter la région en promettant de rasser leur domicile. Ça ébranlait toute la société qui décidait de provoquer une révolte contre Vanessa et ses recrues de la millice. Malgré tous leurs efforts soutenus jusqu'au bout, personne n'était de taille contre une armée bien entrainée en à peine 6 mois. Ces Birdo étaient déterminé à réussir leur mission sanguinaire et cruelle. Les rebelles ont fini par déguéppir en perdant enfants, hommes et femmes qui ont combattu du mieux qu'ils pouvaient contre une bataille perdue d'avance. Sans équivoque. Comme promesse de terreur, Vanessa raya de la carte tous les résidences visées par sa demande d'expulsion pour effacer toutes traces visibles d'un guerre civile sans fin. Pour conclure la finale, Lyna avait presque failli étrangler sa propre fille pour question d'injuste, mais son couvreur le barquait par derrière. Elle abandonnait rapidement la fin d'un règne d'une espèce de sorcière qui était prête à tout pour obtenir ce qu'elle veut. Sans résiter, Lyna se résignait auprès de mari de son impuissance face à sa propre fille. Malheureux soit-elle.

Le deuxième assault se produisait lorsqu'il y avait eu l'arrivée de Birdo et son amant Yoshi, le 23 mars 1998 mariés dans un compté lointain. Trois jours après son arrivée, Vanessa insistait et menaçait à coups de carabine M24, 24 balles très minces à précision parfaite, qu'elle devait absolument montrer les premières fécondation de son amant avant le jour suivant. Birdo ne perdait une seconde de plus pour le mettre K.O. avec son coup de karaté : La prise du dragon. Ça consistait à prendre un bras par derrière pour craquer l'un des membres de son adversaire et le projetter comme un vulgaire boulet par avant. Après le "Boum!", installer le pied sur son cou pour montrer votre autorité face à l'ennemi. Vanessa n'en croya pas ses yeux. Désappointée, elle accorda le bénéfice du doute à son adversaire à lui disant que "je t'ai à l'oeil." Sans excuser.

Birdo : Personne ne viendra me marcher sur les pieds.

La jalousie de Vanessa reprit le dessus quand Birdo s'interposait une seconde fois en cause de la pudeur. En effet, la beauté originale, Birdo, déclarait la guerre à sa gouvernante pour tenter de la faire tomber. Première raison : Se mêle de la privée des autres. Deuxième raison : Déteste tout le monde et ne pense qu'à elle. Troisième raison : Sallit la réputation de tout le monde. La dernière : Aucun savoir vivre. Auparavent, Birdo était une vraie combattante qu'elle ne laissait intimider par personne. Sa férocité démontrait en elle qu'elle pouvait devenir violente, si on la provoquait pour des raisons ignobles avec aucun bon sens. Notre ange céleste avait tout fait : Pendre le colonnel chargé d'éliminer tous ceux qui s'opposent à la dicdatrice; prendre en otage qui n'a pas servi à grande chose puisque que la langue de vipère s'en foutait carrément; mettre la maison noire à feux et à sang ou bien détruire l'énorme puissance de la millardaire. Tout parfait sauf le moment où Vanessa apparaisait de nul part en menaçant du cou avec un pistolet qu'on ne voit pas la balle arrivée vers nous. Trop rapide. Birdo ne pouvait plus croire en ses talents d'arts martiaux même en levant le petit doigt. La guerre finissait en laissant tomber une pancarte : "À mort Vanessa! Vive la paix!"


Voici jusqu'à quel point qu'une personne sans coeur et sans esprit de compassion où ça peut nous mener : À un carnage haut en couleur. La victoire sera toujours proche, mais la défaite semblera toujours éminante. Tu as bien beau à négocier avec un rapace de ce genre, elle fera qu'à sa tête. Jamais elle ne baissera sa garde. Si vous voulez jouer au mode survie, elle gagnera d'avance. C'est ce qu'elle pensera toujours. Tôt ou tard, quelqu'un le prendra sous le collet. Il faudrait l'affaiblir d'abord. Comment? Seul l'avenir nous le dira. Préparez-vous toujours à une fin continue sans voir le bout du tunnel. Un trou sans fond tel que l'univers.


À suivre...

Épisode 96 : En route vers la Jungle Kokoriko

Épisode 97 : Course 21 : Jungle Kokoriko : Le Maléfique et son accolye se font mettre une raclée.

Épisode 98 : Les sentiers des cent sens mêlés.

Épisode 99 : Les déceptions et regrets de Yoshi et Birdo.

Épisode 100 : Shadow perdu dans l'oubli et le combat d'Amy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
akatsuki-planta

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 23/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Jeu 19 Mai - 9:15

Désolé pour mon retard.

Vraiment sympa, le premier chapitre des 2 dernier fini avec une vanessa qui se dévoile un peux plus, et le bonus est vraiment bien, pas trop long et intéressant.

Vanessa est un personnage bien complet.

Bonne continuation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucario



Messages : 80
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Mer 25 Mai - 16:59

Épisode 96 : En route vers la Jungle Kokoriko


Quand Team raconta la bonne nouvelle à Birdo, cette dernière l'avait fait rire. Mais, elle sut que Team ne mentait pas. Boshi s'était trouvé un blonde. Une nouvelle qui en faisait rire plusieurs. En outre, le groin rose se sentit subitement désemparé en apprenant la mort de Pichu qui venait tout juste de fêter ses 14 ans la vieille. Team tenta du mieux qu'il pouvait pour calmer les pleures de Birdo qui en eut marre de toutes ses sacrifices. En ce qui concerne Boshi qui semblait très paniqué dans le centre ne pouvait plus s'empêcher de courrir dans tous les sens en l'espoir d'échapper au terrible destin qu'il l'attendait. Ça éveiller des supçons tel que Rouge et Toady qui se promenaient passiblement en l'entendant broyer comme si il jouait la comédie selon eux. Ils ne le croyaient pas quand Boshi disait qu'on avait tué Pichu. Heureusement que Pichu n'était pas présent à ce moment-là, car il aurait bien pu entendre ce horrifiant désastre. Néanmoins, Rouge demeurait sceptique à l'idée que Pichu s'était fait tué à son tour qu'elle trouvait complétement l'attitude de Boshi trop exagéré à son goût. La normal ne la satisfaisait pas. Alors, elle décida d'aller rendre visite à Birdo en l'espoir de voir Team pour lui poser la question lui-même. Cependant, Team n'était pas là, mais ça fut la même réaction qu'eux voyèrent de la part de Birdo. Des larmes de désespoir. Un petit coup d'oeil dans la pièce 704 et ils se cachèrent derrière mûr trop stupéfait que ça devenait un délire fou.

Rouge : As-tu vu la même chose que moi?

Toady : Nooonnn! Ça ne pouvait pas arriver. Il faut trouver Team. Cette histoire n'existe sûrement pas.

Rouge : Comment en être sûr? Je n'ai jamais vu Boshi se morfondre comme ça depuis qu'il avait eu son plâtre.

Toady : Mah! C'est sûrement sa nouvelle blonde qu'il a plaqué probablement.

Team : What's up?

Toady : Ah! Tu es là toi? On te cherchait justement. WWoouuuuuuuuuuuuooopp!!! ****** de béquilles!

Team : Qu'est-ce qui vous amène ici?

Rouge : Pourrais-tu me dire pourquoi Boshi pleure de la sorte?

Team : Si je vous le dis, il préfère que Pichu 2 ne soit pas au courant.

Rouge : Ça veux-tu dire que Pichu est bel et bien...

Team : Ouais. Mort. Il n'y a pas d'autres mots pour l'expliquer.

Toady qui s'efforça de se relever : Ce ne sont pas des salades ce que Boshi nous avait raconté. Mort, pour de vrai?

Team : Ben! Ouais. Qu'est-ce que tu crois? L'as-tu déjà vu broyer comme un bébé?

Rouge : Ben! C'est évident. Il agit comme un fif.

Team : Hanf! Puisque c'est moi qui avait fait la découverte dans le quartier chinois en compagnie de Boshi. Pourquoi vous ne le croyez jamais?

Rouge : Parce qu'il ment tout le temps. Voilà pourquoi.

Team : Avec moi, il y a aucun risque.

Toady finit par se relever avec l'aide de ses béquilles : Au moins, tu sais être honnête avec les gens. Du monde comme Boshi ou Mario ne mérite aucune confiance en nous.

Team : Je peux comprendre. Vous savez ce qui vous reste à faire.

Toady : Et comment? Pichu 2 te sautera dessus dès qu'il l'apprendra.

Rouge : Il faut juste espérer que notre boulet en herbe ne vient pas nous nuire.

*Surprise au plafond.*

Parakarry : On m'a appelé.

Tous : NNNNNooooonnnnnnnnnnn! Non! Non!

Parakarry : C'est très intéressant votre histoire. Je crois bien que je vais le raconter à tout le monde.

Team : Surtout à Pichu 2. Sinon, tu vas murfler un bon coup.

Parakarry : Je me sauve. Bye! Les crétins.

Team : Ouch! Maudit imbécile!

Toady : Je n'en reviens pas. Il a utilisé des bouches-toilettes pour s'accorcher au ciel.

Team : Comment il fait pour nous fuir à tous les coups? C'est un vrai lâche.

Rouge : Combien de fois qu'il faudrait te le répéter qu'il est intouchable.

Team : Il existe personne d'invinsible dans la vie.

5 minutes plus tard près d'un Supermarché...

Pichu 2 : Qu'est-ce que tu me veux Parakarry?

Parakarry : J'ai quelque chose de passionnant à te raconter.

Pichu 2 : Ah! Oui. J'ai hâte de savoir.

Parakarry : Alors, attache ta tuque. Tu risque d'en rire. Figure-toi que Team s'est...

Pichu : Oui. Team s'est...

Parakarry : Team s'est fait...

Pichu 2 : Continue. Mon moment de gloire est arrivé.

*Suspence en verison longue.*

Parakarry : Il s'est fait refaire le nez. Laid à mourrir.

*Déception générale.*

Pichu 2 : Il s'est fait refaire le nez. C'est une blague?

Parakarry : Ce n'était qu'un échaffement quotidien.

Pichu 2 : Il me semblait que tu voulais me dire quelle chose de passionnant. Dans le fond, tu te fous de moi. C'est bien ça?

Parakarry : Au fait, je ne me rappelle plus ce que je voulais te dire.

Pichu 2 : Espèce de demeuré! Tu n'es jamais capable de te rappeller de quoi que se soit en 5 minutes.

Parakarry : Si je te disais que Team a plaqué Birdo, m'auras-tu cru?

Pichu 2 : Pfffttt! Comme si il pouvait se marier avec.

Parakarry : Oh! On est jaloux dans ce cas.

Pichu 2 : Pas du tout.

------------------------------------------------------------------------------

Vendredi, le 12 août 2006, à 18h50, des funérailles avaient lieu pour les meilleurs voeux de bonheur pour Pichu dans les cieux. Seul Pichu 2 ne se mettait pas au courant de la situation son ami fidèle Pichu. Il le croit encore en vie, même après de nombreuses réponses de la part de Toady, Rouge, Amy, Lucario et Team. Encore une fois, ça fut plus intense que la dernière fois avec Pit et Krystal, car Pichu était toujours omniprésent pour nous venir en aide. Malgré qu'il soit attentif et calme en montrant son intelligente quand quelqu'un semble avoir une attitude grotesque. Il n'aimait pas trop gérer des disputes et préférait revenir au calme en disant les vrais affaires. Par exemple, quand son ami proche s'entêtait tout le temps pour conquérrir Birdo, Pichu lui marmonnait toujours : "Elle n'est pas intéressée à toi." Mais, son ami ne voualit rien savoir. Son orgueuil le poussait à le rendre fier d'une conquête qui ne se concrétisera probablement jamais. Pourquoi s'entêter sur la même chose pendant 3 ans, alors qu'aucun résultat s'obtient? Parce qu'on se croit plus fort qu'un autre. Parce qu'on sent qu'on peut réussir à tous les coups. Parce qu'on se croit trop sûr de soi-même. Ça se gagne l'estime en-soi. Mais, pas en ajoutant ton grain de sel pour obtenir tout ce que tu veux. Pensez un peu aux autres. Tu parais mal dans ton entourage. C'est ce qui decevait le plus Pichu de la part de son "best friend". Il aimait quand même. Après tout ce qui avaient partagé ensemble depuis les deux dernières années, Pichu 2 ne sera plus le même qu'avant. Vengence après vengence qui ne servira à rien. Team fut inoncent.

---------------------------------------------------------------------------------------------------

Le lendemain, tous nos aventuriers se préparaient pour un long voyage dans les tropics en compagnie d'un médecin à leur côté. La 21e course de la série Mario Kart les attendaient avec impatience. Chacun avait une raison de prendre leur revanche sur leurs rivaux.

Bowser Jr. en se ventant auprès de Tails : Pis. Crois-tu toujours me vaincre, le renard poilu?

Tails : Je vais finir par trouver ton point faible.

Bowser Jr. : Cause toujours la mauviette.

Tails : Veux-tu mon poing sur la figure?

Bowser Jr. : Non! Non! Sans façon.

Toady : J'aurai ta peau la sensue!!!

Rouge : Qu'est que tu fabriques ici? Retourne à l'intérieur. Tu dois encore rester deux jours pour te rétablir.

Toady : Je me sens parfaitement bien. Je n'ai plus besoin de ses béquilles. Regarde la mégère.

Il se tenait bien droit avec les bras croisé pour faire croire qu'il est encore capable de tenir sur deux pieds. Mais, ça n'a pas pris 5 secondes avant que quelques gouttes traversait son visage.

Toady : Gump!

Rouge : Ha! Ha! Ha! Comment on se sent à présent l'orgueuilleux?

Toady : Très bien. Je te l'assures. WWooooowwwww!!!

*Pouf!*

Toady : Quelle *****!

Rouge en le ramassant : Je t'en pris. Fait moi le plaisir que tu resteras sage pendant que tu seras absent.

Toady : Je vais ce que je veux. Je suis un homme libre après tout.

Amy regardant les yeux aux ciels : Arg! Ce que tu peux être pitoyable Toady. Contente-toi chanceux d'être encore en vie.

Toady : J'aurai préféré crever que de me laisser ridiculiser en public.

Team : En revient-en Toady. C'est pour ton bien qu'on te le demande.

Toady : Pour mon bien, tu dis? J'exige un avocat.

Boshi en montant ses lunettes fumées jusqu'au front : Il ne supporte pas de souffrir on dirait.

Akatsuki : Je ne l'avais jamais comme ça.

Lucario : Le fait qu'il soit blessé le pousse à croire qu'il peut encore bouger ses membres normalement.

Boshi : Il ne sait pas ce que c'est évidemment. J'ai passé pire que lui. Croyez-moi.

Pichu 2 : Mouais, s'occuper d'un infirme qu'on a envie de décapiter. Oui, monsieur.

Team : Coup dont toi. As-tu fini de te pleindre à tout bout de champs? Je t'ai jamais rien demandé de toute façon.

Pichu 2 : Si, c'est toute la gang qui me l'avait demandé. As-tu perdu la mémoire?

Team : Reprend tes esprits. Bon sang. J'en ai marre te t'entendre râler.

Akatsuki : Oublie ça Team. Sa crisse de jalousie reprend le dessus sur lui.

**chhhhhiiiiiiilllllllliiiicccckkk!!!*

Team : Qu'est qu'elle fou elle?

Vanessa : Impressionnant n'est pas? C'est mon nouveau pas de dance. Ça te plaît?

Team : Je te l'ai déjà dit : Je ne suis pas intéressé.

Vanessa : Ah! Voyons. Fait moi pas dire que tu n'aime pas la Birdo la plus sexy de tout l'univers.

Team : Ha! Tu es d'une laideur extrême.

Vanessa sortant son gun : D'autres commentaires, mon sex symbole.

*Paw!*

Le revolver ricoche dans les airs.

*Ching*

Sur les doigts de Team.

Vanessa : Ce n'est pas vrai.

Team : Quelles sont tes dernières paroles? Away! J'attend l'accro aux stéroïdes.

Vanessa : Heeeeeiiiiinnnn!!! *se croisait les bras en faisant la baboune.* Te es increvable.

Team : Je ne me laisserai pas manipuler par une femme qui ne pense pas aux bonheur des autres. Tu sais que je gagne d'avance. Ça sert à rien de se battre contre moi.

Domi stupéfait : Cibole! Il a l'audace de se frotter à Vanessa. Ce mec est trop incroyable.

Lucario : Mah! Il ne se laisse jamais marcher sur ses pieds. Il a horreur de ça.

Domi : Mais, personne n'avait osé auparavent de s'opposer à son autorité. Il s'engage dans une bataille sans fin.

Lucario : Ça prouve que votre société est lâche.

Domi : Quoick! Es-tu en train d'insinuer que je suis un lâche?

Lucario fit semblant de l'ignorer : Huuuuummm...

Domi : Je te rappelle que je suis la plus intelligente du groupe.

Luffy se moquant de Miaouss pour s'amuser : Ha! Ha! On dirait qu'elle est attaché à toi cette grosse mégère.

Miaouss : Attend voir quand je vais me libérer. On verra qui rira le dernier.

Luffy : Ah! T'énerves pas. Je faisais que rigoler.

Marshal : Avez-vous vu ça Paul? C'est du délire. D'un seul coup de pied.

Paul : Arg! Vous n'êtes pas observateur Brodish. Avez vous remarqué que quelque chose clinogtait dans sa poche?

Marshal : Heu... Non.

Jacki : Observez mieux la prochaine fois. Je suis sûr que nous n'avons encore fini de voir ce spectacle.

Marshal : Qu'est qui vous fait dire ça?

Bowser n'appréciait pas qu'on soit plus grand que lui en regardant à côté de lui.

Bowser : Je n'apprécie pas la présence d'un toubib de votre genre.

Draco : Avez-vous un problème avec ma taille?

Bowser : Si. Vous êtes énorme. Je suis supposé d'être le pilier du groupe.

Draco : Bah! Je suis navré Monsieur. Je ne peux pas contrôler ça. Chacun grandit à son rhymte.

Bowser : Je suis humilié. HHuuurrrrrrmppppppp!

Peach : Ce n'est rien mon chéri. Je t'adore comme tu es. Le grand terrorïste au monde.

Bowser : C'est gentil comme compliment ma belle Peach.

Peach : Tu es en train de copier les répliques de Toady, mon coquin.

Draco : Dite Team, qu'est-ce qu'on attend comme ça?

Team : Pikachu87 m'avait dit qu'il serait là à 13h00, mais il a déjà 5 minutes de retard.

Tails : Le voilà justement.

Bowser Jr. : Avec ce pervers en plus.

Pikachu87 : Hé! Les amis. Désolé du retard. J'ai dû négocier pour le libérer.

Team : Tant mieux pour toi Pikachu87. Heu!

Akatsuki : Qu'est-ce qui ne va pas Team?

*Viou!*

Rouge : Ça peux-tu se lamenter comme ça?

Amy : Laisson-le faire. De toute façon, on aura tout fait pour lui. Si il veut se rendre handicaper, qu'il continue sur sa lancée. Ça ne sera pas notre problème.

Rouge : Mouais! Mais, je ne surporte pas de le voir comme ça.

Amy : Il faut se faire une raison Rouge. Toady n'est pas prêt d'avouer qu'il ne peut pas toujours tout faire pour se rendre utile.

Rouge : Tu as s'en doute raison. *En regardant devant elle, Team se demandait comment allait les autres encore sur leur lit.* Tu as mauvaise mine Team. Qu'est-ce qui ne va pas?

Team : Hein? Ah! C'est toi Rouge.

Rouge : Je t'ai posé une question.

Team : Quoi? Ah! Ouais. Ouais. Tient. Amy, comment ça se passe avec Sonic?

Amy : Heeeuuu... Toujours dans le coma. En quoi ça t'intéresse?

Team : Juste pour savoir. Et Shadow?

Lucario : Il vient de se réveiller de son traumatisme Team.

Rouge : Tu en es sûr? La dernière fois que je l'ai vu, il avait l'air encore endormi.

Domi : Je peux vous assurer du contraire : Il a perdu la mémoire.

Amy : Quoi? Pas Shadow. Ça ne se peut vraiment pas.

Rouge : Vous me racontez des sotisses, pas vrai?

Domi : Mais, non. Puisque je vous le dis. Espèce de gougoune sans cervelle.

Rouge : Veux-tu te battre contre nous?

Lucario : Domi, évite de les insulter. Tu risques de te faire tabasser par eux.

Domi : De quoi je me mêle, toi? Ce ne sont des têtes de linotes qui vont me dire quoi faire.

Team : Eh! Arrête d'agir comme un juge. Voudrais-tu bien dégager le plancher tant que j'y suis?

Domi : Eh! C'est quoi ton problème Team? Je te rappele que je fais partir des votres maintenant.

Team : Tu n'es qu'une femme possessive. Tout ce que tu touches, tu ne veux plus t'en séparer. Ça me rend dingue.

Domi : Peut-être que ça te rend dingue, mais ça ne te donne pas le droit non plus de m'ignorer.

Team : Lucario, dit-moi qu'elle ne dit pas la vérité?

Lucario : Trop sceptique. Je viens de vous le dire que Shadow a perdu la mémoire. Il faut le dire dans quelle langue? L'espagnol?

Rouge : C'est bon Lucario. Nous avons compris.

Amy : Il ne peut pas perdre la mémoire. C'est impossible.

Domi : Pourtant, c'est vrai la valeur sentimentale.

Amy : Vous êtes méchante.

Boshi : Eh! Team. Tu ne m'as toujours pas parlé de Yoshi. Comment il va?

Team : Après tout le temps qu'on a passé ensemble, tu n'as pas pris le temps de le voir une fois?

Boshi : Mais, non. C'est pour ça que je te le demande.

Pichu 2 : Ça me fait penser que je dois me pardonner pour l'acte que j'ai commis en frappant Yoshi à mort que de moi.

Team : Pas la peine de t'excuser Pichu 2. Tu n'es pour rien dans tout ça.

Pichu 2 : Puisque Pichu y tient à te dire son pardon.

Amy : J'espère qu'il n'est pas trop amoché. Il nous pardonnera s'en doute jamais de sa vie.

Lucario : Moi, j'y suis pour rien.

Domi : Ben! Voyons. Tu n'as pas réssisté plus que 30 secondes sans être négatif.

Pichu 2 : Tient. Ça me revient à présent. Pichu avoue qu'il aurait pu se méfier un peu plus.

Tails : Je suis allé le voir avec Junior tentôt. Il ne semblait pas vouloir nous écouter.

Bowser Jr. : Un frustré de la vie quoi.

Team : Après tout ce que lui enseignait autrefois, il ne sera pas prêt d'oublier son tabassage qui a subi de sitôt. Il m'est tout sur le dos des autres.

Amy : Il faut le comprendre malgré tout. Il n'arrête pas d'être la cible d'une torture. Il pense qu'on le maltraite comme un ado délincant. Il doit d'être tanné qu'on s'en prend à lui pour rien. Il préfère se pleindre que plutôt de parler de ses problèmes.

Team : Mouais. Je lui laisse le temps de réflichir dans son coin pour un moment. Ça lui fera du bien d'être solitaire pour une fois.

Peach : Vous avez tous probablement raison.

Team : Bon. Si tout le monde est prêt, nous pouvons prendre une bonne marche jusqu'à la prochaine destination.

Lucario : Ça risque de prendre combien de temps.

Team : 6 heures.

Lucario : On ne pourrait pas ma télépathie. Owen!

Team : La marche, c'est bon pour la santé.

Rouge : C'est trop long 6 heures. Téléporte-nous comme tu le fais toujours Team.

Team : Ça ne vous tuera pas de faire un peu d'exercices pour une fois. En route, les amis.

Knuckles : Ça me laisse le temps d'un épillage complet.

Rouge : Veux-tu bien me débarasser de ça?

----------------------------------------------------------------

Vu le déclage horraire de 2 heures qui défirrencie Toadsville à la Jungle Kokoriko, il était 17h15 à notre arrivée. C'était parsemé de feuilles en tout genre, de lianes enrolées l'une après les autres, un soleil accablant et remplies de divrerses créatures surtout des perroquets à la tête carrée et au bec courbé. Je vais vous expliquerai plus en détail dans le prochain épisode. Certains des concurrents se plaignaient de marcher sur un énorme gazon et d'autres qui se sentaient prêt de de nouvelles aventures.

Rouge : Urk! Je déteste la jungle.

Bowser Jr. : Je n'arrête pas de tomber à cause de ses saletés de ronces.

Pichu 2 : Ce n'est pas un endroit pour un Pichu de mon calibre.

Boo : Autant pour moi.

Boshi : Aïlle! Aïlle! Aïlle! Je sens le mal venir.

Samus : Regardez, je suis tout brun.

Parakarry : Ça te fait bien comme couleur.

Samus : Merci!

Damien : Nor Agor! (Pas encore!)

Bowser : Je ne vois pas pourquoi vous vous plaigniez autant. Je me sens dans mon élément.

Peach : Tu me fais bien rire pour quelqu'un qui n'a aucun sens d'orientation dans une jungle.

Bowser : Je te dit que je me perderai plus.

Kirby : Eh! Regardez! Je me suis fait un tambour.

*Pock!*

Kirby tour triste : Tambour brisé.

Méta-Knight : Sapresti que tu peux être crétin. C'est une noix de coco. On dirait que King Dedede semble exité d'amorcer la suite de la compétiton.

Kit Fisto : Ça ne m'étonne pas de lui. Il est toujours en train de tapper sur son gros ventre comme un débile.

Brada : C'est endroit me fait peur.

Domi : Arf! Tu as toujours peur pour rien, Brada.

Brada : Ce n'est pas de ma faute. L'espace est trop vaste. Je n'aime pas trop l'ambiance ici.

PIkachu87 : Tu n'as pas en t'en faire Pikachu. Je serai toujours là si tu as besoin d'aide.

Pikachu : Je te remercies. AAAAAAAAA!!!! Dem a still birth!!!

PIkachu87 : Sacre bleu! Tu as volé la voix d'Elvis, ma parole.

Damien : Nior (non). Ce fou satanique lui a donne une double flafor (personnalité).

Pikachu87 : Du moment que tu en parles, je n'avais jamais remarqué ce corps sexy d'où il venait.

Akatsuki : Tu traduis tout à l'envers Damien. Pikachu s'était fait tranché la tête dans notre bâteau de croisière au niveau 3 de la compétition par Le Maléfique...

Le Maléfique : De toute beauté.

Akatsuki : Occupe-toi pas de lui. Ensuite, il semblerait que ce scientifique inconnu du public s'était servi de sa tête pour le transmuter dans un autre corps. Apparement, je ne réussis pas à comprendre comment il a bien pu revivre?

Pikachu : Je m'explique pas non plus.

Pikachu : Es-tu oubligé de crier si fort?

Sacha : Je n'ai jamais entendu une histoire aussi étrange qui soit.

Team : Ça bien l'air que notre départ sera entre ses deux arbres là-bas.

Amy : Rien de plus logique.

Tails : J'ai hâte de commencer.

Bowser Jr. : Tu veux dire : "J'ai hâte de perdre contre ce minus."

Tails : N'en rajoute pas, l'épis de maïs.

Bidule : Ah! Ça va être sensationnel.

Le Maléfique : As-tu fini de te flatter à la fin?

Mario juste à côté : Je sens qu'on va bien s'entendre nous deux.

Pikachu87 : Pas question.

Mario : Eh! Je viens à peine de faire sa connaissance.

Pikachu87 : Une raison de plus pour te jeter encore dans la gueule du loup.

Rouge : Quelle bande de nouilles ceux-là!

Amy : Depuis qu'il est revenu, il nous pose des tas d'ennuis.

Team : Bah! Laissez-les faire. Nous avons aucun temps à perdre avec ces aneries de toute façon.

Amy : Tu as sans doute raison.

*Probablement qu'on parlait de Bidule au carisme ignoble et dégoûtant.*

Tout à coup, la grosse télévision juste à côté de la ligne de départ commençait à gricher.

SSScccccccrrrrrrccccccccccchhhhhh!!!

À suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
akatsuki-planta

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 23/03/2011

MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   Sam 28 Mai - 23:39

J'ai trouvé ce passage incroyable et bien introduis =>
Citation :
Vendredi, le 12 août 2006, à 18h50, des funérailles avaient lieu pour les meilleurs voeux de bonheur pour Pichu dans les cieux. Seul Pichu 2 ne se mettait pas au courant de la situation son ami fidèle Pichu. Il le croit encore en vie, même après de nombreuses réponses de la part de Toady, Rouge, Amy, Lucario et Team. Encore une fois, ça fut plus intense que la dernière fois avec Pit et Krystal, car Pichu était toujours omniprésent pour nous venir en aide. Malgré qu'il soit attentif et calme en montrant son intelligente quand quelqu'un semble avoir une attitude grotesque. Il n'aimait pas trop gérer des disputes et préférait revenir au calme en disant les vrais affaires. Par exemple, quand son ami proche s'entêtait tout le temps pour conquérrir Birdo, Pichu lui marmonnait toujours : "Elle n'est pas intéressée à toi." Mais, son ami ne voualit rien savoir. Son orgueuil le poussait à le rendre fier d'une conquête qui ne se concrétisera probablement jamais. Pourquoi s'entêter sur la même chose pendant 3 ans, alors qu'aucun résultat s'obtient? Parce qu'on se croit plus fort qu'un autre. Parce qu'on sent qu'on peut réussir à tous les coups. Parce qu'on se croit trop sûr de soi-même. Ça se gagne l'estime en-soi. Mais, pas en ajoutant ton grain de sel pour obtenir tout ce que tu veux. Pensez un peu aux autres. Tu parais mal dans ton entourage. C'est ce qui decevait le plus Pichu de la part de son "best friend". Il aimait quand même. Après tout ce qui avaient partagé ensemble depuis les deux dernières années, Pichu 2 ne sera plus le même qu'avant. Vengence après vengence qui ne servira à rien. Team fut inoncent.

C'est nickel ! Merci beaucoup pour l'avertissement par mail. Bonne continuation, pas de souci pour l'attente.

A tout bientôt Lucario !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Compétition Mario Kart : La suite des épisodes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Compétition Mario Kart : La suite des épisodes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rodage moteur de compétition
» Livre en promo : Citroën en compétition
» [N3DS] Mario Kart
» Rémi Gaillard rejoue à Mario Kart et se fait prendre par les flics
» Compétition de Jet-ski

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SSB-Fan 2 :: Blabla :: Fan works-
Sauter vers: